mercredi 18 septembre 2019
  • TRANSDEV TREMA JTP2019.jpg
  • SALON ESSENTIEL CHARNAY 2019.jpg
  • EMAP_2019_270x410.jpg

L’Assemblé nationale vote la fin de l’institution HLM en France

 

Dans la nuit du jeudi 2 au vendredi 3 novembre, un coup historique a été porté au logement social : l’Assemblée nationale a adopté en première lecture le budget du ministère de la Cohésion des territoires et avec lui, la baisse de 1,7 milliard d’euros des APL.

 

C’est une journée noire pour le logement social et les locataires du parc HLM comme du parc privé. Dès l’année prochaine, le budget alloué aux aides au logement chutera de 1,7 milliard comme le prévoit l’article 52 du projet de loi de finances 2018. Présenté par le député LRM François Jolivet, et adopté hier, un amendement projette d’étaler la mise en œuvre de la réforme sur plusieurs années : les loyers du parc social baisseront donc de 800 millions d’euros en 2018, 1,2 milliard en 2019, puis 1,5 milliard par an dès 2020.

Réalisant la colère des français et probablement pris au dépourvu par la virulence de la contestation, le Gouvernement cherche aujourd’hui une sortie de crise à tout prix. S’il pense l’avoir trouvé avec cet amendement, c’est qu’il n’a rien compris aux revendications des représentants des locataires, des mal-logés, des syndicats et de l’USH.

Nous ne voulons pas d’un étalement de la baisse des loyers puisque cela ne résoudra en rien le problème budgétaire des organismes HLM. Il s’agit ni plus ni moins que de ralentir la mise à mort du logement social, avec au final la même conséquence fatale.

La CNL appelle tous les citoyens à continuer leur mobilisation et à se rassembler le 9 décembre pour une grande manifestation.

 

EXPRESSION CITOYENNE : Un Mâconnais demande le retour de "l'ordre et du calme", rue de la Barre

Par une lettre au préfet de Saône-et-Loire qui nous est parvenue via un riverain qui partage le point de vue de l’auteur (celui-ci souhaitant rester anonyme).

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.