lundi 18 décembre 2017

Nous ne pouvons accepter la décision prise par Mâconnais Beaujolais Agglomération (MBA) lors du conseil communautaire du jeudi 28 septembre 2017, relatif à la fin du financement du transport des élèves en bus scolaire sur le temps de midi dans les Regroupements Pédagogiques Intercommunaux (RPI).

La seule justification avancée par MBA pour mettre en œuvre ce désengagement est que ce transport sur le temps méridien ne serait pas du « transport scolaire ». Ce n’est absolument pas le cas, l’aller-retour en bus organisé durant le temps de midi constitue bien un transport scolaire, qui sert notamment à ramener une partie des élèves dans leurs communes respectives. Comment expliquer que les élèves soient amenés le matin mais ne soient pas ramenés le midi ? Avec pour seule réponse du bureau de MBA que les parents n’ont qu’à venir les chercher à midi ? Réponse inconséquente qui revient à préconiser de remettre des dizaines de voitures simultanément sur nos petites routes, alors que l’on fait tout ce qu’on peut pour lutter contre les risques routiers et la pollution atmosphérique.

Et rien dans les textes, que ce soient le Code de l’Education ou le Code des Transports ne liste de façon aussi précise ce qui relève du transport scolaire : il s’agit donc bien là d’un choix délibéré de MBA et non d’une réalité qui s’impose à la collectivité (la seule exclusion clairement référencée dans les textes étant le transport pour les sorties scolaires).

Au motif de répondre à une inégalité de remboursement des deux anciennes entités constituant l’actuelle MBA, on nous propose de niveler tout le monde par le bas… et de présenter la facture aux collectivités !

Cette décision pénaliserait une nouvelle fois les communes rurales, qui se battent pour faire vivre leurs écoles et qui gèrent les transports scolaires avec le souci de l’argent public : ces transports, d’école à école, ne sont pas un luxe mais un service indispensable au bon fonctionnement des RPI.

Le SIVOS Azé-St-Gengoux-de-Scissé

 

EXPRESSION POLITIQUE : "Jérusalem, Force doit rester au droit !"

Une manifestation pro-palestinienne aura lieu samedi à Mâcon

POLITIQUE : Laurent Wauquier élu président des Républicains

LW LR2 - 1.jpg
Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a été élu haut la main dès le 1er tour avec près de 75% des voix. Les réactions de Marie Mercier et du MoDem 71.

POLITIQUE : Le Front de Gauche à l’heure du bilan mi-mandat

BILAN-MI-MANDAT-FDG-Macon(2).jpg
macon-infos a rencontré Eve Comtet-Sorabella, conseillère municipale et communautaire, ainsi que son équipe militante d'appui pour faire un point sur son action à mi-mandat.

POLITIQUE - Conseil régional : «Dufay – Sauvadet – Montel», il fallait bien que ça pète un jour…

CR BFC DUFAY SAUVADET MONTEL.jpg
Retour en 10 actes sur un épilogue fracassant, avec un reportage photos exclusif.

CONSEIL REGIONAL : Quand Sophie Montel (ex-FN) fait exploser les débats

bourgogne-franche-comte-quand-sophie-montel-fait-exploser-les-debats-au-conseil-regional-NOV.jpg
On dit que les voyages forment la jeunesse. Ils peuvent aussi conduire à la formation d’un tsunami. Car c’est bien un tsunami qui s’est soulevé dans l’hémicycle de la communauté d’agglomération de Montbéliard, où le Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté tenait, ce vendredi, une session décentralisée.

POLITIQUE : Maël de Calan en réunion publique jeudi soir à Châtenoy le Royal

MAELDECALANEN71.jpg
Il est candidat à la présidence du parti Les Républicains.

POLITIQUE : Le Front de Gauche de Mâcon dénonce "des manquements sur les dossiers du chauffage urbain et de l'aménagement du centre-ville"

front-de-gauche-macon-chauffage-urbain-amenagement-centre-ville.jpg
« Je n'ai pas la solution à tous les problèmes, mais sur beaucoup de points, il n'y a même pas de discussion au sein du conseil municipal » a dénoncé Eve Comtet-Sorabella, conseillère municipale Front de Gauche au cours d'une conférence de presse.

POILITIQUE : Le député Benjamin Dirx défend la politique gouvernementale auprès des maires

LETTRE AUX ELUS BENJAMIN DIRX - 1.jpg
C'est par lettre adressée au maires et aux présidents d'intercommunalité que le député s'est adressé ce jeudi 2 novembre. macon-infos publie l'intégralité de ce courrier. Benjamin Dirx évoque les ordonnances renforçant le dialogue social dans les entreprises, la loi de finances 2018 etc.

TAFTA ET CETA : Un échange peu fructueux avec le député Benjamin Dirx pour le collectif stop TAFTA et CETA

stop_TAFTA-CETA-Mqcon_depute-dirx.jpg
Ce lundi 23 octobre, une dizaine de membres du collectif Stop TAFTA et CETA sont allés à la rencontre du député Benjamin Dirx, à sa permanence pour débattre de ces accords de libre-échange.