mercredi 24 janvier 2018

Comme près de 10 millions de Français, nous avons suivi attentivement ce dimanche le fameux premier grand entretien du président de la République. Interviewer par les journalistes du groupe TF1, Emmanuel MACRON, est d'abord revenu sur sa présidence ou plutôt son "hyperprésidence" ainsi que sur les fameuses phrases polémiques qui ont fait bien plus débat sur la forme que sur le fond.

 

Premier vrai grand sujet de ce rendez-vous : la loi travail
Le chef de l'Etat a confirmé sa ligne politique qui est de libérer et de protéger les différents acteurs des entreprises françaises.
Nous avons observé un certain réalisme de la vision du monde du travail du président, nous pensons que ces réformes étaient plus que nécessaires, c'était d'ailleurs l'un des cheval de batailles de la droite traditionnelle depuis des années.
C'est donc conformément à nos esprits de convictions que nos représentants a l'Assemblé national ont votés en faveur de ces réformes.
Néanmoins si le côté "libéré" est bien présent, nous, militants de Saône-et-Loire mettons un grand bémol sur la protection des salariés.
En effet, le plafonnement des indemnités pour licenciement abusif nous semble être beaucoup trop bas. Mais nous ne pouvions pas ne pas voter un ensemble de bonnes réformes pour un point précis.

Notre organisation se veut être constructive et donc faire avancer autant que possible notre pays qui stagne depuis trop longtemps dû à des oppositions stériles.
C'est dans ce même esprit que nous saluons les réformes fiscales qu'Emmanuel MACRON souhaite mettre en place, dont il a rappelé l'importance de ces dernières.
La suppression de l'ISF qui fait fuir nos concitoyens les plus "riches".
La baisse des charges salariales qui redonnera du pouvoir d'achat à l'ensemble des salariés.
Nous avons à coeur que le travail paye davantage.
Toutefois, si nous sommes en accord sur les deux points cités auparavant, nos députés ont émis des réserves. Nous sommes opposés à une hausse de la CSG, celle ci, impacteront directement et injustement certaines catégories de Français, comme les retraités.
Nous favorisons une hausse de la TVA qui compensera ces mesures équitablement sur l'ensemble des concitoyens.

Pour conclure, nous souhaitions revenir sur la lutte antiterrorisme évoqué également lors de cette soirée.
Il s'agit d'un point important de l'actualité de ces dernières années qui ont vu bon nombres de victimes périr sous la barbarie d'un ensemble d'individus prétendant agir au nom d'une religion qui prône en réalité la paie et l'amour entre les peuples.
Alors que les opérations sentinelles sont de vraies réussites, l'état d'urgence constante elle, ne pouvait plus durer, elle s'avérait être bien plus onéreuse qu'efficace.
Une loi a été adoptée pour sortir la France de cette mesure décrétée par François Hollande au moment des attentats qui avaient touché Paris.
Alors que dans le paysage politique français le parti représenté par Jean-Luc MÉLANCHON dénonçait une privatisation des libertés, pendant que la ligne LR de Laurent WAUQUIEZ ainsi que la droite extrême dénonçaient eux à l'inverse un laxisme complet du gouvernement.

Nous avons rappelé le plus important pour nous. Redonner de la vie à la France. Nous avons donc voté cette loi qui nous semblait être équilibrée malgré quelques déceptions sur un manque de certaines mesures comme notamment la connaissance des individus fichés S par les maires des communes.
Mais une fois de plus nous avons fait le choix de faire avancer le pays dans la bonne direction tout en défendant nos revendications.
Après ses premiers mois passés sous l'ère MACRON, nous sommes convaincus, malgré nos différences que la France avance enfin vers ce qu'elle doit être. Un pays moteur d'une Union européenne forte, capable de protéger et de rivaliser face aux géants américains ou asiatiques.
Nous travaillerons toujours en ce sens pour mener à bien ce projet.

 

Alexandre HEMERY
Président des Constructifs de Saône-et-Loire
 
 

EXPRESSION CITOYENNE - Center parcs du Rousset : SCA dénonce "des déclassements de terrains arbitraires"

En 2014, la DREAL Bourgogne et la Préfecture 71 ont arbitrairement fait déclasser les terrains convoités par Pierre et Vacances en vue de l’implantation du Center Parcs du Rousset.

POLITIQUE : Pour Nadine Morano, "y'a un seul problème en France... c'est l'islamisme radical"

MORANO LR CHALON.jpg
Les propos de l'euro-députée ont détoné, comme à son habitude.

SAONE-ET-LOIRE : Le développement durable a fait débat à l'assemblée départementale

DD AU CD.jpg
Violaine Gillet pour le PS a interpellé la majorité sur les enjeux et a offert un pins au Président Accary. Il lui a répondu avec des exemples concrets.

POLITIQUE - Anthony Vadot : "On maintient le même rythme d’investissements que les années précédentes"

VADOT CD71.jpg
Le vice-président du conseil départemental en charge des finances présente les grandes lignes du budget 2018 de la Saône-et-Loire. Il répond à l’opposition socialiste.

EXPRESSION POLITIQUE : "Jérusalem, Force doit rester au droit !"

Une manifestation pro-palestinienne aura lieu samedi à Mâcon

POLITIQUE : Laurent Wauquier élu président des Républicains

LW LR2 - 1.jpg
Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a été élu haut la main dès le 1er tour avec près de 75% des voix. Les réactions de Marie Mercier et du MoDem 71.

POLITIQUE - Conseil régional : «Dufay – Sauvadet – Montel», il fallait bien que ça pète un jour…

CR BFC DUFAY SAUVADET MONTEL.jpg
Retour en 10 actes sur un épilogue fracassant, avec un reportage photos exclusif.

CONSEIL REGIONAL : Quand Sophie Montel (ex-FN) fait exploser les débats

bourgogne-franche-comte-quand-sophie-montel-fait-exploser-les-debats-au-conseil-regional-NOV.jpg
On dit que les voyages forment la jeunesse. Ils peuvent aussi conduire à la formation d’un tsunami. Car c’est bien un tsunami qui s’est soulevé dans l’hémicycle de la communauté d’agglomération de Montbéliard, où le Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté tenait, ce vendredi, une session décentralisée.

POLITIQUE : Maël de Calan en réunion publique jeudi soir à Châtenoy le Royal

MAELDECALANEN71.jpg
Il est candidat à la présidence du parti Les Républicains.

POLITIQUE : Le Front de Gauche de Mâcon dénonce "des manquements sur les dossiers du chauffage urbain et de l'aménagement du centre-ville"

front-de-gauche-macon-chauffage-urbain-amenagement-centre-ville.jpg
« Je n'ai pas la solution à tous les problèmes, mais sur beaucoup de points, il n'y a même pas de discussion au sein du conseil municipal » a dénoncé Eve Comtet-Sorabella, conseillère municipale Front de Gauche au cours d'une conférence de presse.

POILITIQUE : Le député Benjamin Dirx défend la politique gouvernementale auprès des maires

LETTRE AUX ELUS BENJAMIN DIRX - 1.jpg
C'est par lettre adressée au maires et aux présidents d'intercommunalité que le député s'est adressé ce jeudi 2 novembre. macon-infos publie l'intégralité de ce courrier. Benjamin Dirx évoque les ordonnances renforçant le dialogue social dans les entreprises, la loi de finances 2018 etc.