mardi 23 octobre 2018

Comme près de 10 millions de Français, nous avons suivi attentivement ce dimanche le fameux premier grand entretien du président de la République. Interviewer par les journalistes du groupe TF1, Emmanuel MACRON, est d'abord revenu sur sa présidence ou plutôt son "hyperprésidence" ainsi que sur les fameuses phrases polémiques qui ont fait bien plus débat sur la forme que sur le fond.

 

Premier vrai grand sujet de ce rendez-vous : la loi travail
Le chef de l'Etat a confirmé sa ligne politique qui est de libérer et de protéger les différents acteurs des entreprises françaises.
Nous avons observé un certain réalisme de la vision du monde du travail du président, nous pensons que ces réformes étaient plus que nécessaires, c'était d'ailleurs l'un des cheval de batailles de la droite traditionnelle depuis des années.
C'est donc conformément à nos esprits de convictions que nos représentants a l'Assemblé national ont votés en faveur de ces réformes.
Néanmoins si le côté "libéré" est bien présent, nous, militants de Saône-et-Loire mettons un grand bémol sur la protection des salariés.
En effet, le plafonnement des indemnités pour licenciement abusif nous semble être beaucoup trop bas. Mais nous ne pouvions pas ne pas voter un ensemble de bonnes réformes pour un point précis.

Notre organisation se veut être constructive et donc faire avancer autant que possible notre pays qui stagne depuis trop longtemps dû à des oppositions stériles.
C'est dans ce même esprit que nous saluons les réformes fiscales qu'Emmanuel MACRON souhaite mettre en place, dont il a rappelé l'importance de ces dernières.
La suppression de l'ISF qui fait fuir nos concitoyens les plus "riches".
La baisse des charges salariales qui redonnera du pouvoir d'achat à l'ensemble des salariés.
Nous avons à coeur que le travail paye davantage.
Toutefois, si nous sommes en accord sur les deux points cités auparavant, nos députés ont émis des réserves. Nous sommes opposés à une hausse de la CSG, celle ci, impacteront directement et injustement certaines catégories de Français, comme les retraités.
Nous favorisons une hausse de la TVA qui compensera ces mesures équitablement sur l'ensemble des concitoyens.

Pour conclure, nous souhaitions revenir sur la lutte antiterrorisme évoqué également lors de cette soirée.
Il s'agit d'un point important de l'actualité de ces dernières années qui ont vu bon nombres de victimes périr sous la barbarie d'un ensemble d'individus prétendant agir au nom d'une religion qui prône en réalité la paie et l'amour entre les peuples.
Alors que les opérations sentinelles sont de vraies réussites, l'état d'urgence constante elle, ne pouvait plus durer, elle s'avérait être bien plus onéreuse qu'efficace.
Une loi a été adoptée pour sortir la France de cette mesure décrétée par François Hollande au moment des attentats qui avaient touché Paris.
Alors que dans le paysage politique français le parti représenté par Jean-Luc MÉLANCHON dénonçait une privatisation des libertés, pendant que la ligne LR de Laurent WAUQUIEZ ainsi que la droite extrême dénonçaient eux à l'inverse un laxisme complet du gouvernement.

Nous avons rappelé le plus important pour nous. Redonner de la vie à la France. Nous avons donc voté cette loi qui nous semblait être équilibrée malgré quelques déceptions sur un manque de certaines mesures comme notamment la connaissance des individus fichés S par les maires des communes.
Mais une fois de plus nous avons fait le choix de faire avancer le pays dans la bonne direction tout en défendant nos revendications.
Après ses premiers mois passés sous l'ère MACRON, nous sommes convaincus, malgré nos différences que la France avance enfin vers ce qu'elle doit être. Un pays moteur d'une Union européenne forte, capable de protéger et de rivaliser face aux géants américains ou asiatiques.
Nous travaillerons toujours en ce sens pour mener à bien ce projet.

 

Alexandre HEMERY
Président des Constructifs de Saône-et-Loire
 
 

POLITIQUE : Huit Français sur 10 prêts à se battre pour l'Europe... Les Marcheurs avec eux

En_Marche_Europe.jpg
Les citoyens désirant faire acte de candidature pour les élections européennes ont jusqu'au 15 novembre.

POLITIQUE : Une rentrée avec une ministre pour les Marcheurs de Saône-et-Loire, pour booster la foi

DIRX VIDAL LAREM71.jpg
Invitée à Tournus par LaREM à l’occasion de la rentrée départementale du parti, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, est venue transmettre son enthousiasme.

RENTREE POLITIQUE DE LaREM 71 - Francois Patriat : « France is back !… et on fait ce qu’on a dit ! »

LAREM71 PATRIAT5 - 1.jpg
L’ex-président de la Région Bourgogne, aujourd’hui président du groupe LaREM au Sénat et des députés LaREM de Saône-et-Loire, a conclu la matinée de travail et d’échanges avec les Marcheurs de Saône-et-Loire réunis à Tournus. Extraits de son intervention.

DEMISSION DE NICOLAS HULOT – Benjamin Dirx : « Il se trompe sur son bilan »

BENJAMIN DIRX HULOT.jpg
Le député de la 1ere circonscription a réagit pour macon-infos à la suite de la démission du ministre de la Transition écologique.

DÉMISSION DE NICOLAS HULOT : "Nous ne voulons plus nous mentir" réagissent les écologistes d'EELV BFC

A lire aussi, les réactions de la CAPEN 71 et des Jeunes Avec Macron.