mardi 23 octobre 2018

L'interview de M. Macron était un verbiage et en rien celle d'un chef d'Etat. Les rares maigres mesures énoncées étaient dignes d'un chef de gouvernement. 
Le Président de la République aurait dû développer une certaine idée de la France, donner un cap au pays. Au lieu de cela, il nous a rappelé, comme ses prédécesseurs, que la seule solution pour résoudre le chômage est d'attendre.
Ses seules et inutiles réponses pour relancer l'économie française sont fiscales. Il croit naïvement que ceux dont il supprimera l'ISF vont automatiquement investir. Un chef d'Etat digne de ce nom se serait au contraire prononcé sur le protectionnisme intelligent ou bien la politique monétaire.
Finalement, nous avons appris deux choses lors de cet entretien. La première que M. Macon n'est pas désolé des propos méprisants qu'il a tenus à l'égard des Français. La seconde qu'il est un Président fantoche. Comme MM. Sarkozy et Hollande, il ne gouvernera en effet jamais la France sans maitriser ses lois, sa monnaie, son budget et ses frontières.
Fidèlement,

Maxime Thiébaut

Cofondateur du mouvement "Les Patriotes"

POLITIQUE : Huit Français sur 10 prêts à se battre pour l'Europe... Les Marcheurs avec eux

En_Marche_Europe.jpg
Les citoyens désirant faire acte de candidature pour les élections européennes ont jusqu'au 15 novembre.

POLITIQUE : Une rentrée avec une ministre pour les Marcheurs de Saône-et-Loire, pour booster la foi

DIRX VIDAL LAREM71.jpg
Invitée à Tournus par LaREM à l’occasion de la rentrée départementale du parti, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, est venue transmettre son enthousiasme.

RENTREE POLITIQUE DE LaREM 71 - Francois Patriat : « France is back !… et on fait ce qu’on a dit ! »

LAREM71 PATRIAT5 - 1.jpg
L’ex-président de la Région Bourgogne, aujourd’hui président du groupe LaREM au Sénat et des députés LaREM de Saône-et-Loire, a conclu la matinée de travail et d’échanges avec les Marcheurs de Saône-et-Loire réunis à Tournus. Extraits de son intervention.

DEMISSION DE NICOLAS HULOT – Benjamin Dirx : « Il se trompe sur son bilan »

BENJAMIN DIRX HULOT.jpg
Le député de la 1ere circonscription a réagit pour macon-infos à la suite de la démission du ministre de la Transition écologique.

DÉMISSION DE NICOLAS HULOT : "Nous ne voulons plus nous mentir" réagissent les écologistes d'EELV BFC

A lire aussi, les réactions de la CAPEN 71 et des Jeunes Avec Macron.