samedi 21 septembre 2019

Le Comité ATTAC Mâcon appelle toutes les citoyennes et tous les citoyens a particip​er à la journée de mobilisation du 12 septembre, à l’appel de la CGT, de Solidaire et de la FSU  contre la loi travail XXL qui aura pour conséquences de transformer les travailleurs du futur en travailleurs jetables.

Baisser le coût du travail serait une des priorités du gouvernement. Jamais il n’est fait mention du coût du capital. Chaque année les dividendes distribu​és aux actionnaires augmentent, ainsi que leur​s part​s dans les bénéfices des entreprises, au détriment de la part des salaires, de la recherche et de l’investissement.

 

Ce ne sont pas les « patrons » qui décident d’embaucher, mais l’état de leur carnet de commande ! Comment imaginer qu’en précarisant et en tirant à la baisse les salaires et les conditions de travail, on puisse développer l’emploi ?

Nous souhaitons, nous aussi « libérer le travail », le libérer des injonctions de rentabilité financière immédiate et des logiques financières​, en lui redonnant du sens, en redonnant du pouvoir aux salarié.e.s pour leur permettre de peser dans les décisions d’investissement et en associant les usagers et les clients aux choix de production et des services.

 

La réussite du « modèle allemand » (baisse du chômage) ne s’est faite qu’avec l'​augmentation fulgurante du nombre de travailleurs pauvres, est-ce là le modèle qui fait rêver le Président de la république ?

Dans le même temps, le gouvernement va diminuer les salaires des fonctionnaires et la pension des retraités avec la hausse de la CSG. ​Il remet en cause les droits familiaux et l'égalité homme/femme en les soumettant désormais aux accords d'entreprise. Il s’attaque aussi aux étudiants et aux plus pauvres avec la baisse des APL, mais veut aussi diminuer l’ISF aux bénéfices principalement des 1 % les plus riches. C’est une politique de classe insupportable.

 

Nous appelons donc les salariés du privé comme du public, les indépendants, et la jeunesse a rejoindre les cortèges du 12 septembre et ceux qui suivront cette 1ère journée de mobilisation.

Nous refusons « La Régression En Marche » que nous propose LREM.

 

A Mâcon nous serons mardi après midi Place Genevès, dès 14h30 à la manifestation à l’appel de la CGT avec notre Batuc'ATTAC. Apportez vous instruments de musique ou même vos casseroles !

MUNICIPALES 2020 : Le collectif « Mâcon citoyens 2020 » construit son programme politique

réunion publique Mâcon citoyens 2020.jpg
Une réunion publique s'est déroulée ce mercredi par les militants de « Mâcon citoyens 2020 » et leurs invités.

EXPRESSION CITOYENNE : Un Mâconnais demande le retour de "l'ordre et du calme", rue de la Barre

Par une lettre au préfet de Saône-et-Loire qui nous est parvenue via un riverain qui partage le point de vue de l’auteur (celui-ci souhaitant rester anonyme).

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.