Nemo
 
Août 2017 : Le Président de la République adopte Nemo, chien sauvé par un refuge SPA. L’arrêt brutal du dispositif des contrats aidés va mettre les refuges et les animaux dans une situation très périlleuse.
 
La Confédération Nationale des SPA de France (CNSPA) rassemble 260 refuges autonomes, qui accueillent 180 000 animaux par an.
Ces refuges assurent une mission d’intérêt général, sous le contrôle des services de l’Etat (DDPP,...), en accueillant les animaux perdus, ceux abandonnés par leurs propriétaires ou réquisitionnés par la justice, ou les animaux de personnes incarcérées, hospitalisées, décédées,...
Ces refuges assurent également une mission de service public en humanisant l’obligation légale de fourrière de municipalités.
 
Les 260 associations membres de la Confédération des SPA emploient 1 500 personnes pour le fonctionnement quotidien des refuges qu’elles animent. Ces associations sont autonomes dans leur fonctionnement et leurs seuls revenus proviennent de dons et legs.
Près de 200 refuges ont recours à des personnes en contrats aidés qui prennent en charge, en coopération avec les bénévoles, l’accueil, l’hébergement, la nourriture et les soins aux animaux, les enquêtes de maltraitance, le suivi des adoptions,... Or, sans les contrats aidés les refuges ne seront plus en mesure de faire face à ces obligations à compter du 1er octobre 2017.
 
Ayant saisi le Ministère du Travail, la CNSPA est sur le point d’obtenir un rendez-vous avec le Cabinet de la Ministre.
Espérons que la voix des animaux et de leurs amis sera entendue ! 
Confédération Nationale des SPA de France