mercredi 3 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Les nouvelles estivales se sont succédées… inquiétantes pour nos communes.

- En Juillet, le ministre Darmanin, sous le regard du président de la Cour des Comptes, a expliqué qu'il allait falloir se serrer encore plus la ceinture et que le budget de l'Etat précédent était mauvais, voire « insincère ». Que cela soit dit dans les murs de Bercy est pour le moins étonnant.

- Puis est venue la Conférence Nationale des Territoires. Dans ce cadre, la Technostructure a envoyé des documents utiles à la réflexion et au débat…doctrine indigeste recyclée patiemment depuis 30 ans, malgré les alternances politiques. On apprend que les économies demandées aux collectivités sont passées à 13 MM€. Mais on nous dit aussi, les yeux dans les yeux et la main sur le cœur, que dorénavant, rien concernant les collectivités ne serait décidé sans avoir été évoqué avec celles-ci. Sauf que, au mépris des engagements annoncés, on découvre par hasard le gel de 300 M€ sur la Dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) principalement.

- Août : à quelques jours de la rentrée scolaire, les collectivités sont mises devant le fait accompli de la diminution du nombre de contrats aidés. Qu'importe si cela pose de graves difficultés dans beaucoup de nos communes.

En début d'été, l'invitation du Gouvernement, saluée par les élus, de proposer une ère nouvelle dans les relations entre l'Etat et les Collectivités basée sur la confiance, n'aura donc pas eu le temps de se concrétiser. Quand la parole n'est pas tenue, on comprend que la colère des élus monte….( et on comprend aussi que certains considèrent qu’ils sont trop nombreux !).

Le gouvernement vient de demander aux Préfets une dose de souplesse sur les contrats aidés « au cas par cas ». Les Maires remontent en ce moment leurs demandes au Préfet de Saône et Loire. L’UMCR 71 sollicitera une audience pour faire le point sur les « assouplissements » obtenus, et évoquer la question de l’autonomie de la commune rurale. 

 

JF Farenc et le Bureau de l’UMCR 71

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.