vendredi 19 janvier 2018

THOUY.jpg

ACTUALISÉ : Il a trouvé du travail grâce à son article paru dans macon-infos.

Nous avions publié cet article début septembre à sa demande, sensibles à son histoire. Sébastien Thouy nous informe ce mardi que l'article publié sur macon-infos lui a permis de décrocher un job ce début de mois.

Il a été recruté à temps partiel en CDD jusqu'en août dans un centre de loisirs associatif local. Et peut-être plus après. L'avenir le dira. 

Toute l'équipe de macon-infos est ravie que notre web-journal, qui est avant tout le votre, ait contribué à faciliter la vie de quelqu'un. Notre rôle est bien celui-ci aussi, et nous le revendiquons : informer pour créer du lien social.    

 

L'article du 5 septembre 2017

Sébastien Thouy, 36 ans, Mâconnais, travaillait dans la restauration. Il se découvre une vocation d’animateur et passe le diplôme du BAFA. Aujourd'hui, il cherche du travail pour sortir de la précarité. Il a décidé de raconter sa galère pour mieux dire sa motivation et son attachement à son métier.

 

Depuis 5 ans, il enchaine des contrats précaires. Depuis 5 ans, il postule dans les centre de loisirs : "Je suis rentré une fois au centre de loisirs de Mâcon, sans Bafa, ensuite plus rien. Né a Mâcon, je ne comprends pas, à chaque fois, réponse négative, aucun poste n’est actuellement disponible. Pourtant, la ville recrute 80 personnes, voire plus, pour l’encadrement des jeunes l’été. Peut être que je suis trop vieux ?!" s’interroge-t-il. "Pourtant, je suis passé plusieurs fois par le cabinet de Mr le Maire. J’ai dû poursuivre mon chemin car j’aime mon métier, j’y mets toutes mes compétences et ma conscience professionnelle. Je décide alors de faire les villes et village autour de Mâcon. Je commence à  Bagé la Ville, Replonges, suivi de Charnay. Je vais jusqu’à Sennecé-le-Grand, 90km par jour… En 2016-2017, je travaille avec le Clem de février à avril, à  St-Laurent de juillet à octobre, et à St Martin belle Roche en août.Tous très contents de mon travail."

 

"Depuis 5 ans, je tourne au CEE, contrat d’engagement éducatif, pendant les vacances scolaire, 35 euros brut par jour au maximum, 600 euros pour 4 semaines de 48h. » Le doute s’installe… "pourquoi passer un Bafa alors qu’un stagiaire ne gagne que 2 euros de moins que moi ?

Au delà du plaisir de travailler, j’ai besoin de ce travail pour vivre, tout en ayant conscience qu’il s’agit d’un travail découpé, pour encadrer les enfants uniquement les mercredis et les vacances scolaires. J’essaie donc de cumuler avec d’autres emplois, mais ce n’est pas toujours possible.

Coup de chance, je trouve une annonce sur Pôle emploi en 2014. Je suis éligible au contrat CUI CAE pour 2 ans (contrat unique d’insertion). Je deviens AVS (auxiliaire de vie scolaire) dans une école à Chaintré puis à Mâcon, dans les écoles Paul Eluard et Sonia Delaunay, avec formations pendant 2ans. J’en ressors avec de vraies compétences, saluées par la directrice d’une école."

 

"J’ai toujours accepté mes affectations, sans rien dire, quel que soit le lieu, le niveau, le handicap, la difficulté, ceci pour un salaire de 706,23 par mois à 86h. Mon contrat a pris fin le 2 septembre 2016. Je suis allé travailler 1jour pour la rentrée. Une triste fin, car j’aimais mon métier, ainsi que les enfants donc je m’occupais. Je ressens le mauvais sentiment d’être un pion que l’on peut remplacer rapidement.

En avril 2016, je suis sur liste d’attente pour un poste de AESH. Depuis septembre 2016, j’attends un poste pour exercer cette fonction. J’ai beau écrire pour faire part de motivation, rien ! Pas de poste.

Depuis 5 ans, je suis animateur TAP. J’ai commencé par la communauté des communes du canton de Pont de Veyle et poursuivi  avec  la communauté de communes de Bagé le Chatel à 16 euros brut de l’heure. Je suis à l’école de Feillens les mardis de 15h à 16h30 ou en remplacement les lundis jeudis ou vendredis en fin d’après-midi."

 

"Voilà pour le parcours. 5 années pendant lesquelles j’ai vu défiler beaucoup d’enfants, pendant lesquelles j’ai eu plusieurs contrats précaires, 5 années pendant lesquelles je n’avance pas, je recule.

Aujourd’hui 4 septembre 2017, je suis éligible à nouveau au contrat aidés après un an de chômage, mais le gouvernement a décidé de gelé ces aides. Je devais signé un contrat d’au moins 23h avec le Clem pour assurer des missions de garderire les mercredi et les vacances scolaires, des choses mises en place depuis juillet. Hélas, j’ai appris que le contrat aidé n'était pas validé. On me propose seulement les mercredi de 13h30 à 18h30 pour 37 euros brut.

Je perçois 837 euros par le Pôle emploi. Je monte a 926 euros si je prend des contrats aidés comme à présent. Un seul rendez vous a Pôle emploi en 1 an ! et pour dire quoi ?…"

 

"Si l’on supprime ce système d’emplois aidés, le chômage risque de grimper encore plus haut. Jeunes travailleurs, demandeurs d'emploi de longue durée ou associations... La décision du gouvernement de diminuer l'enveloppe de contrats aidés à 310.000 en 2017, contre 459.000 en 2016, prive des milliers de personnes d'un emploi en réinsertion ou d'entrée dans la vie professionnelle." 

 

LOGEMENT SOCIAL : Mâcon Habitat souhaite poursuivre sa dynamique positive

VOEUX MACON HABITAT (6).JPG
La traditionnelle cérémonie des vœux a été l’occasion de faire le bilan et de dresser les perspectives mais aussi de mettre à l’honneur certains personnels.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : De bons voeux et des médailles

VOEUX 2018 MBA - 14.jpg
La cérémonie des voeux du président Jean-Patrick Courtois s’est déroulée ce jeudi soir à la salle des fêtes de Santé. 8 personnes ont reçu la médaille du travail honorant leur ancienneté ; un départ à la retraite a été salué.

SAÔNE-ET-LOIRE : 2018, l’année des grands chantiers pour le syndicat départemental d’énergie

voeux SYDESL 71 (27).JPG
Fabien Genet, Président du SYDESL 71, a fait part de projets ambitieux pour l’année à venir lors des vœux aux collaborateurs et partenaires.

MÂCON ET SA REGION : Un nouveau Président de la Jeune Chambre Économique du Mâconnais-Val de Saône

JCE NOUVEAU PRESIDENT (2).jpg
Antoine Drumain a été élu pour succéder à Emmanuel Nonain lors de l’assemblée générale qui s’est tenue récemment à la CCI.

MÂCON : Une ressourcerie pour donner une seconde vie aux objets

RESSOURCERIE LE PONT (12).JPG
Mâcon Infos est allé à la rencontre d’Aude Léveillé, cheffe de service « Insertion par l’activité économique » (IAE) au sein de l’association « Le Pont » afin qu’elle nous présente ce pôle et plus particulièrement la ressourcerie.

HOPITAL DE MACON : Les bons voeux du directeur de l'hôpital

VOEUX HOPITAL MACON.jpg
La cérémonies des voeux s'est déroulée lundi soir en présence du maire de Mâcon, président du Conseil de surveillance. 20 personnes ont été honorées pour leur ancienneté en recevant la médaille du travail. Les extraits du discours du directeur Laurent Flot-Arnould, et la liste des médaillés.

MACON : Les bons voeux du maire au personnel municipal

VOEUX PERSONNEL MUNICIPAL MACON 20186.jpg
La cérémonie s'est déroulée vendredi soir au Parc des expositions et a vu 43 agents honorés pour leur ancienneté. Les extraits du discours du maire et la liste des médaillés.

MACON : La police en opération de contrôle du niveau sonore des deux roues

CONTROLES POLICE MACON4.jpg
Postés rue des Epinoches cet après-midi, les policers ont arrêté plusieurs personnes. L'opération faisait suite à des appels téléphoniques nombreux des résidents du cours Moreau dérangés trop souvent par le bruit des moteurs débridés. ACTUALISÉ

MACON - Appel à candidature : Halles Saint-Pierre cherche boulanger

La Ville de Mâcon recherche pour les halles alimentaires situées dans l’ancienne chapelle place Saint-Pierre un boulanger pour occuper un stand de 12m².

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Près de vingt ans après sa mise en place, le Pacs unit 7 % des couples

BLANC.jpg
Le mariage a toujours la côte. Il représente même l'écrasante majorité des unions. La Saône-et-Loire est le département de la région où l'on compte le plus de couples mariés.

MÂCON : Des locaux modernisés pour la direction départementale de l'Education Nationale, après 40 ans !

inauguration locaux DSDEN Mâcon (14).JPG
Une cérémonie d’inauguration a célébré la fin aux travaux de réaménagement du siège de la direction de l’Education Nationale en Saône-et-Loire.

LYCÉE LAMARTINE : Les élèves de seconde apprennent à gérer leur identité numérique pendant deux jours

journees-cybercityennete-lycee-lamartine-macon-1.jpg
De nombreuses questions liées aux usages numériques sont soulevées lors des deux demi-journées de prévention, débats et ateliers portant sur la cybercitoyenneté et la cybercriminalité ce lundi et mardi au lycée Lamartine.

Michèle Rivasi à la MJC de l'Héritan : "Les soins ne sont plus le souci majeur des laboratoires"

RIVASI MJC HERITAN21.jpg
La députée Michèle Rivasi donnait une conférence jeudi soir à la MJC Héritan sur ce qu'elle dénonce dans son livre : le racket des laboratoires pharmaceutiques. La conférence a rencontré un gros succès.

CHARNAY-LES-MÂCON : Et les sapins les plus créatifs sont…

Résultats_sapins_créatifs_Charnay_12_01_2018_0005.jpg
Hier vendredi, à l’issue de la cérémonie des vœux du Maire de Charnay, ont été annoncés les résultats du Concours des Sapins Créatifs.

MÂCON : Le projet de la cité judiciaire a le feu vert de la Garde des Sceaux

CITE JUDICIAIRE MACON.jpg
Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon, et Benjamin Dirx, député, ont annoncé ce vendredi lors d'une conférence de presse que la ministre de la Justice approuve la création d’un pôle judiciaire unique pour la région mâconnaise.

SAONE-ET-LOIRE : Des médailles et des voeux pour moins de tension dans l'opérationnel chez les pompiers

VOEUX 2018 SDIS71 - 9.jpg
C’était la traditionnelle cérémonie des voeux ce vendredi matin au Service départemental d’incendie et de secours basé à Mâcon. Cérémonie en présence du président André Accary et du préfet Jérôme Gutton.