samedi 21 juillet 2018
  • WINE TOUR OFFICE TOURISME MACON JUILL2018222.jpg
  • 19EME_MARCHE_DEGUSTATION_VIGNERONS_TERRES_SECRETES.jpg
  • APPLI_VOIE_VERTE71_CD2.jpg
  • ETE FRAPPE 2018 MACON PGM.jpg
  • OFFRES ETE PLANCHAS COLLET FEILLENS MOBILE.jpg
  • MARCHE_ETE_CLUNY_2018__-_1.jpg

Crime de SALENGRO

La CNL interroge le bailleur sur sa responsabilité

 

Bien implantée dans la cité SALENGRO, la CNL a interrogé l'OPAC Saône et Loire  sur les démarches entreprises lors du signalement effectué par les locataires du bâtiment A  afin de s'assurer que tout a été fait correctement. C'est sans aucune restriction que l'OPAC Saône et Loire  a fourni les explications demandées et a retracé la chronologie des opérations que nous portons à la connaissance de tous.

 

Mardi 02/08/2017 à 11h05 appel d'une locataire, voisine d’un palier supérieur, qui signale qu'il y a des odeurs horribles dans tous les étages et même dans l'ascenseur ».

La personne chargée de clientèle tente de contacter les locataires du logement en question mais sans résultat puisqu'ils sont partis en vacance à l’étranger, comme ils le font tous les ans. Nous supposons alors un abandon de détritus dans le logement pouvant expliquer ce phénomène.

Les services recherchent des parents dans l’annuaire téléphonique, et tentent de les joindre, sans résultat là encore, mais des messages sont déposés.

L'OPAC Saône et Loire  rappelle la locataire pour la tenir au courant des démarches entreprises et lui rappelle  que l'OPAC Saône et Loirene dispose pas des clés des locataires occupants et qu'aucun bailleur n'est pas autorisé à pénétrer dans le logement. Seuls les Pompiers ou la Police peuvent intervenir.

 

Mercredi 03/08/2017 à 13h10 la locataire sollicite à nouveau une intervention de l’OPAC Saône et Loire.et contacte les pompiers qui la réorientent vers le commissariat.

Deux responsables de l'OPAC Saône et Loire se rendent sur place à la demande de la Police Nationale et sollicitent l’intervention du serrurier ; il est environ 16 heures.

A l’ouverture de la porte palière, l’inspecteur découvre la scène. Les forces de l’ordre prennent alors les dispositions pour protéger l’accès au palier jusqu’à l’arrivée de la Police scientifique de Dijon ; l'OPAC Saône et Loire  reste présent sur place jusqu’à 17H30.

A partir de 19h30 : intervention de l'OPAC Saône et Loire pour tenter de neutraliser les mauvaises odeurs présentes dans l’ensemble du bâtiment (10 étages traités avec information des locataires au fur et à mesure) puis ver 1 h 24  les deux responsables de l'OPAC Saône et Loire sollicitent à nouveau l’intervention du serrurier pour refermer la porte palière du logement.

 

Jeudi 05/08/2017 L’entreprise ECLAT DU MORVAN est mandatée par l'OPAC Saône et Loire  pour intervenir dans le bâtiment et procédé à un nettoyage complet des sols des parties communes et une nouvelle désodorisation. L'agent de proximité accompagné du tuteur référent sont également sur site pour tenter d’atténuer les mauvaises odeurs. Un contrôle sur site est effectué en fin de journée.   

 

La CNL confirme qu'un bailleur n'a pas le droit de pénétrer chez un locataire sans son autorisation et ne dispose pas d'un double des clefs

TRIBUNAL DE MÂCON : Il propose une « grosse sucette » à une fille de huit ans en se masturbant devant elle

TGI_MACON.jpg
Ce lundi après-midi, un trentenaire comparaissait devant le tribunal de grande instance de Mâcon, en comparution immédiate, pour avoir, samedi 30 juin, demandé une fellation à une fille de huit ans.

AUTOROUTE A6 : Deux morts, dont une femme enceinte, ce dimanche matin à hauteur de Charnay

2MORT SUR A6 MACON.jpg
L’accident est survenu ce matin vers 7h dans le sens Paris-Lyon, à hauteur de la ZI Sud de Mâcon, sur la portion située sur la commune de Charnay. A VOIR AUSSI : Les explications du capitaine Millery en vidéo.

TRIBUNAL DE MÂCON : « J’étais un enfant de la rue »

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Quand la vie ne fait pas de cadeau, s’en sortir relève du combat quotidien. C’est le cas pour ce jeune homme de 25 ans, A.K., qui comparaissait ce vendredi devant le tribunal de Mâcon pour des faits de vols, rébellion, et consommation de cannabis, le tout en récidive.

TRIBUNAL DE MACON : « Je vais t’enterrer vivante » gueule-t-il à sa femme, « je vais te saigner » à un gendarme

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Que de misère sociale et morale en ce bas monde… Christian M., enfance flinguée par un père alcoolique qui l’emmenait dans les bars, abandonné à 13 ans, sombre à son tour dans les affres de l’alcool, à 13 ans !

MÂCON : 42 mains courantes déposées contre elle au commissariat en 13 mois !

L'histoire commence vendredi soir 18 mai quand L.M., femme de 37 ans, SDF de la rue de la Barre, une fille de deux ans placée dans une famille d'accueil, a une altercation en soirée avec un riverain. Elle tient des propos racistes et une rixe éclate. ACTUALISÉ : Le verdict du 11 juin

TRIBUNAL DE MÂCON : Il fracasse la tête d'un jeune homme un soir de fête

TGI_MACON.jpg
K.C., 30 ans, 16 mentions au casier judiciaire. Son avocat le compte en page – 5 en tout ! – retraçant le parcours d'un individu qui, manifestement, a du mal à gérer ses pulsions agressives...

TRIBUNAL DE MÂCON : Un "petit" arsenal trouvé dans une cave aux Saugeraies quelques temps avant les attentats du 13 novembre...

TGI_MACON.jpg
Si aucun lien n'a été établit entre les attentats et cette terrifiante découverte, le contexte de la France fin 2015, était souligné par le minsitère public ce mercredi. Récit de l'audience qui a conduit deux prévenus à une condamnation sans équivoque.

TRIBUNAL DE MACON - Violence conjugale : Il frappe et mord sa compagne devant ses enfants

violences-conjugales.jpeg
Le 18 mai en fin d'après-midi, alors que la famille rentre après quelques achats effectués à Décathlon, le père et la mère commencent à se disputer sur un sujet au demeurant fort banal : les grands travaux routiers en cours à proximité du magasin. Les choses ne font que commencer...

TRIBUNAL DE MACON : 28 secondes pour braquer Le Tabac des quais

TGI_MACON.jpg
Ils étaient cinq prévenus à comparaître ce lundi après-midi devant le tribunal correctionnel de Mâcon. Deux frères pour le braquage du Tabac des quais commis le 22 octobre 2016, trois pour complicité, extorsion et complicité d'extorsion d’un des braqueurs. Le procès a duré plus de 6 heures.