lundi 25 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • VOTRE ANNONCE ICI.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Baisse des APL :

1ère mesure anti-pauvres du quinquennat Macron !

Plus de 45 000 familles concernées en Saône et Loire

La baisse uniforme des APL à compter du 1er octobre 2017, a été annoncée par le gouvernement.

Profitant de la période estivale, le ministère de la Cohésion des territoires a annoncé ce week-end que les aides personnelles au logement (APL) baisseront de 5 euros par mois à partir du 1er octobre.

Justifiée comme une nécessité pour la réalisation d’économies budgétaires, cette mesure anti-pauvres marque surtout la 1ère attaque franche du nouveau gouvernement envers les classes sociales les plus modestes.

Cette nécessité d'"économies budgétaires" ne semblait pourtant pas être la priorité de l’Etat quand le gouvernement décidait d’accorder une remise de plus de 500 000 euros pour chacun des 3 400 plus gros contributeurs à l’ISF, diminuant ainsi les recettes de l’Etat de 1,7 milliard.

Rappelons que l’APL profite aujourd’hui à 6,5 millions de foyers dont 800 000 étudiants. Et une baisse, même de 5 euros par mois, n’est jamais sans conséquence pour les familles et les étudiants qui disposent d'un très faible revenu . N’oublions pas non plus qu’un allocataire sur deux vit en dessous du seuil de pauvreté particulièrement dans notre département.

La fédération CNL de Saône et Loire invite toutes les familles concernées à régir et à manifester leur mécontentement. Elle proposera une pétition dès le début septembre 2017.

La CNL 71

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.