vendredi 5 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

reunion-pubique-dirx-macon5.jpg

« Je suis l'élu du rassemblement ! » a insisté hier soir Benjamin Dirx, candidat de La République en Marche lors de sa réunion publique à la Salle des Saugeraies.

« Je souhaite travailler avec tous les acteurs en présence » a-t-il annoncé. Un député donc, qui s’appuiera sur l'expertise des responsables de pôles. C'est dans ce cadre que sont intervenus Jean-Paul Kisterman, médecin hospitalier et responsable du pôle 'santé' ainsi que Lionel Belkema, pédopsychiatre charnaysien et responsable du pôle 'emploi' pour expliquer en détail certains points du programme.

 

Jean-Paul Kisterman a présenté des mesures tels que les médicaments à l'unité, une mesure « anti-gaspillage », et la création de maisons médicales pour densifier le maillage médical dans les zones rurales afin de répondre à « une vraie souffrance d'une partie de la population ».

 

« Je constate aujourd'hui un 'non-mouvement'. Les gens ont peur de bouger. Macron apporte enfin une nouvelle réponse à ce problème » a insisté ensuite Lionel Belkema, très impliqué dans une association lyonnaise dont le champ d'action est « le social dans toutes ses composantes ». Le passage au chômage, dans l'avenir probablement une étape obligatoire pour chacun entre nous, pourrait selon lui être une opportunité grâce à la mise en place de la formation continue. « Avec Macron, la 'flexisécurité' arrive enfin en France », s'est-t-il réjoui en ajoutant : « La vie est fait de changements, la France est aujourd'hui dans une hyperstabilité ».

 

La suppléante Véronique-Laure Verraest s'est dit « très honorée de la confiance » des électeurs et a insisté sur un des points clés de leur programme : la réformation de la vie politique et le désir de construire un dialogue constructif avec les concitoyens autour d'un projet commun pour créer « un territoire ouvert, qui tire son énergie de ses entreprises et de son tissu associatif ».

 

Benjamin Dirx a pris la parole en dernier. « C'était une campagne courte mais fatigante. Je dors quatre heures toutes les nuits et si je suis élu, cela ne changera sûrement pas. Mais ne vous inquiétez-pas, je vais bien, alors votez pour moi ! », a blagué celui, qui se considère « de gauche et de droite, humaniste et progressiste ».

« Cette campagne n'est pas une compétition » a-t-il insisté en pointant du doigt la bienveillance de sa campagne et son refus de prononcer le mot 'adversaire' : « Être élu ne signifie pas une victoire. Cela signifie que l'on doit répondre aux attentes des Français ».

 

Le développement du tourisme, soutenir les vignerons dans la recherche concernant des maladies de la vigne et la lutte contre le chômage dans les quartiers prioritaires sont quelques unes de ses préoccupations. Il a clôturé la réunion avec un sujet qui lui tient particulièrement à cœur : « Il faut en finir avec les clivages pour qu'on puisse avancer tous ensemble ».

Delphine Noelke

Jean-Paul Kisterman, responsable du pôle santé

reunion-pubique-dirx-macon11.jpg

Lionel Belkema, responsable du pôle emploi

Véronique-Laure Verraest : « Je suis très honorée de la confiance des électeurs »

reunion-pubique-dirx-macon9.jpg

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.