samedi 20 avril 2019

CHARNAY XTREM 10JUIN2017.jpg

PLUS DE 50 PHOTOS À DÉGUSTER !

Un reportage exceptionnel, tout comme cette course,

signé Dominique Martin.

C’est bon, cette année j’ai pu m’inscrire car je m’y suis pris tôt, et vu le succès grandissant de la Charnay Xtrem d’année en année, il ne fallait pas trainer : 700 participants en 2016, plus de 1300 frapadingues pour cette 5ème édition. Du délire !

A souligner cette année, 1 EUR par participant était reversé à l’association P’tit Louis, créée pour aider le jeune Louis Clermain, petit pitchoune de 5 ans handicapé suite à une saleté de méningite. Tiens bon p’tit gars !

J’ai donc peaufiné ma condition physique en me mettant sérieusement au sport : j’ai lu l’Equipe tous les lundis, regardé Téléfoot en jogging sur mon canapé tous les Dimanches,  mangé des pâtes tous les jours de cette semaine et pris un RTT lundi. Ce matin je ne me suis pas rasé, parait que çà permet de conserver son influx nerveux. Chanay Xtrem 2017, JE SUIS PRET !

Après avoir très peu dormi cette nuit, j’arrive un peu nerveux au domaine Champgrenon . Comme il était recommandé de se déguiser pour cette course de barjots, j’avais revêtu mon habit de Superman, un slip rouge par-dessus un collant bleu. Ridicule je suis.

Après un petit échauffement collectif en musique façon salle de fitness, me voilà sur la ligne de départ de la 1ère vague, le palpitant déjà à 110. Surtout ne pas se laisser entrainer, il y a 4 tours à faire et il faut gérer.

Top départ ! On démarre par une petite descente pépère et le 1er obstacle, une buse en béton en travers du chemin, est franchi les doigts dans le nez. Après un long virage à gauche, le 2ème obstacle, le plus spectaculaire apparemment vu le public nombreux amassé autour : la fameuse fosse d’eau boueuse dans laquelle on saute allègrement. Oh la vache, elle est fraiche ! Une brochette de pneus en travers de la fosse est à franchir, en apnée par dessous ou en grimpant par-dessus, çà glisse, ces pneus ont beaucoup roulé déjà, c’est pas facile. Puis un petit raidillon boueux est à escalader et hop, on saute dans la fosse de rinçage, aussi boueuse que la première et les pneus en moins. C’est suffisamment profond pour pouvoir nager jusqu’à la sortie rendue très glissante par le passage des concurrents précédents.

Je sors de l’eau avec ce fichu déguisement mouillé qui colle désagréablement à la peau. La prochaine fois, je me déguise en vahiné. Une légère côte me conduit à l’obstacle 3, un filet de cordes à grimper comme si on allait à l’abordage de… rien du tout,  puisqu’on redescend tout de suite après.

Vient ensuite un nouvel obstacle remplaçant le champ de pneus de l’an passé. Un passage à l’intérieur de gros tubes plastique dont la sortie est à 50 cm au-dessus d’un bassin d’eau. L’extraction de ces tuyaux est compliquée mais bon, on est déjà mouillé alors la réception dans l’eau se passe plutôt bien. Puis ça repart pour l’épreuve n°5  où il faut ramper sous des fils de fer, heureusement  non électrifiés (merci les organisateurs), pendant une bonne quinzaine de mètres, ça me rappelle mon service militaire mais sans le treillis-ranjos ni les hurlements de l’adjudant. C’est dur et le souffle commence à manquer, déjà.

Je reprends ma course sur un faux plat montant jusqu’à une série de 5 gros tuyaux (encore !) placés en travers de la route qu’il faut sauter façon 110 mètres haies comme Aries Merritt pour les plus doués, ou style Gérard Depardieu enfourchant une barrique de vin pour les autres. Pas très esthétique à regarder mais efficace.

Je me dirige ensuite sur un nouvel obstacle, un plan incliné à grimper à l’aide d’une chaîne puis qui redescend de l’autre côté façon toiture sans tuiles.  Je n’en suis qu’à  la moitié du 1er tour et je n’en peux déjà plus. Je dévale la petite pente jusqu’à l’obstacle suivant, un mur de planches à escalader, heureusement rabaissé depuis l’an passé (merci les organisateurs).  Et hop, je fais le mur comme au pensionnat et  je file jusqu’au champ de boue suivant, à traverser en rampant sous un filet de corde.

 Je reprends ma course jusqu’aux ballots de paille à gravir. La vache, qu’ils sont hauts ! Après une ligne droite qui permet de récupérer un peu (non, pas un pneu !!), je m’attaque au dernier obstacle, un couloir de cordes entrelacées autour des arbres telle une toile d’araignée géante. Et je termine enfin ma 1ère boucle de 1,8 km. 

Encore 3 autres tours à parcourir alors que je n’ai plus de jus. Je pense qu’au bout du 2ème tour je serai exténué, après le 3ème je serais désintégré et après le 4ème un peu décédé, mais tant pis, je reviendrai l’année prochaine… en vahiné ?

 Un grand bravo aux organisateurs et un gros poutou au p’tit Louis.

 Maintenant, une tisane et au lit !

Le Superman d’un jour

CHARNAY XTREM 2017 - 1.jpg

Photos Dominique Martin

CHARNAY XTREM 2017 - 4.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 3.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 52.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 51.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 50.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 49.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 48.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 47.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 46.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 45.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 44.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 43.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 42.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 41.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 40.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 39.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 38.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 37.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 36.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 35.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 34.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 33.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 32.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 31.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 30.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 29.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 28.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 27.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 26.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 25.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 24.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 23.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 22.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 21.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 20.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 19.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 18.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 17.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 16.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 15.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 14.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 13.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 12.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 11.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 10.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 9.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 8.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 7.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 6.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 5.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 2.jpg

ESMP Mâcon : C’était le "job dating Decathlon"

job dating alternance ESMP Decathlon.jpg
L’Ecole Supérieure privée Post-Bac à Mâcon (ESMP), en partenariat avec Decathlon Mâcon, ont organisé, ce vendredi après-midi, un job-dating pour les étudiants du bachelor « Métiers de la Distribution ».

MACON : Les policiers rendent hommage à leurs collègues suicidés

rassemblement policiers Mâcon (8).JPG
De nombreux policiers du commissariat de Mâcon ont interrompu leur travail ce vendredi, avant midi, pour témoigner de leur solidarité à l'égard des familles en détresse.

MÂCON : La formation baby-sitting continue d’attirer les jeunes

formation baby-sitting.jpg
Mise en place chaque année par le Point Information Jeunesse de la mairie de Mâcon, la formation baby-sitting accueille cette semaine une dizaine de jeunes.

FEU VERT MÂCON - Roulez gagnant ! Jusqu'à 100€ offerts pour l'achat de pneus de grandes marques

100€ OFFERTS PNEU FEUVERT MACON6.jpg
Publi-information - A VOIR AUSSI, LE PACK BONNE ROUTE ET LE STUDIO FEU VERT...

MÂCON : La messe chrismale au lendemain de l'incendie de Notre-Dame de Paris

MESSE CHRISMALE MACON - 28.jpg
Une messe donnée par Monseigneur Rivière, évêques d'Autun.

GASTRONOMIE : La meilleure terrine mâconnaise est...

concours meilleure terrine Mâcon (37).JPG
La 1ère édition du concours de cuisine dédié à la terrine faite maison par les restaurateurs du centre-ville de Mâcon s'est déroulée ce mardi à l’hôtel de vill,e à l’initiative de l’association des commerçants du centre-ville, « Mâcon tendance ».

LYCEE LAMARTINE - Concours POTEs : Des lycéens engagés pour la transition énergétique

LYCEE LAMARTINE_ CONCOURS POTES9.JPG
Organisé par la Région Bourgogne-Franche-Conté, POTEs (Pionniers Ordinaires de la Transition Energétique) est un concours dans lequel les établissements participants doivent imaginer leur lycée de demain. Un lycée qui aurait réussi sa transition écologique, un lycée autonome... le lycée parfait !

LYCEE LAMARTINE : Des élèves de 1ère élaborent une exposition collective sur le quotidien de la 2de Guerre mondiale

LYCEE LAMARTINE _ EXPO ELEVES PREMIERE _ 02.jpg
La cohésion d’une classe, c’est comme la motivation : il s’agit d’une construction, entre différences et ressemblances. En travaillant autrement certains points particuliers du programme d’histoire de Première, deux classes du lycée Lamartine ont déroulé le fil conducteur qui lui a permis d’élaborer un projet commun.

MACON : Le siège de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie de Saône-et-Loire a fait peau neuve

inauguration siège UMIH 71.jpg
Le résultat de plusieurs mois de travaux de restructuration des locaux de l’UMIH 71 a été inauguré ce lundi.

LEYNES - Biojoleynes : Du bio et nature, du gourmand, du local...

SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES10.jpg
Pour cette 10e édition de la Fête du Vin et de la Bio, organisée ce week-end, l’association Biojoleynes avait une nouvelle fois invité vignerons en bio et nature et producteurs locaux à venir défendre leurs valeurs et leurs démarches.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION - Budget Transport en commun : Un excédent de plus de 4 millions d’€ qui trouble l’opposition

Elle avait saisi le préfet l'été dernier. ACTUALISÉ : Le montant des investissements en 2019

MÂCON : Le Fashion show s'invite en centre-ville

MACON street fashion show 1.jpg
Après le beau spectacle offert la veille à la médiathèque devant plus de 400 personnes, Mâcon Tendance et les commerçants organisaient samedi après-midi un nouveau défilé dans le centre-ville.

PRISSE : Record de participation pour la 5ème Rando-Tangos !

Prissé_Rando_Tangos_14042019_0012.jpg
La randonnée pédestre et VTT organisée par l'ESPM avait lieu ce dimanche à Prissé.

MÂCON : La communauté turque en fête

kermesse turques Mâcon 2019.jpg
Pour la première fois, la traditionnelle kermesse de l’association culturelle turque de Mâcon et la fête des enfants sont organisées ce weekend en même temps.