samedi 16 novembre 2019
  • MON BEL AMOUR THEATRE MACON.jpg
  • CREATION ENTREPRISE MACON 2019 CCI.jpg
  • AUTISME CD71 20NOV.jpg
  • MARCHE PLAISIRS GOURMANDS 2019 AFF3 - 1.jpg

Benjamin_Dirx_Laure_Verraest_réunion_lancement_20052017_0003.jpg

Ce samedi, Benjamin DIRX, candidat La République en Marche pour la 1ère circonscription de Saône-et-Loire a rassemblé ses soutiens à la maison de Champgrenon à Charnay afin de leur présenter officiellement sa suppléante, Véronique-Laure VERRAEST. Une cinquantaine de personnes a répondu à son invitation.

Originaire de Lille, Véronique-Laure VERRAEST a suivi des études de lettres et de philosophie. Elle a également étudié le piano au conservatoire de Lille. « La philosophie, les lettres, le piano, ça va peut-être vous faire penser à quelqu’un que vous connaissez bien… » dira Mme VERRAEST en référence à ses passions communes à celles du Président de la République. Aujourd’hui enseignante, conseillère pédagogique en éducation musicale, Véronique-Laure VERRAEST vit et travaille dans le Mâconnais depuis de nombreuses années.

« Comme Benjamin, je ne suis pas une professionnelle de la politique. Je suis une citoyenne engagée depuis longtemps à gauche (…). Grâce au Mouvement En Marche d’Emmanuel Macron, j’ai retrouvé un regain d’optimisme et de ferveur pour le militantisme. »

Dans la suite de son discours, Mme VERRAEST insiste sur la nécessaire exemplarité « qui doit être au centre de toutes les pratiques et de toutes les attitudes de notre classe politique » et sur le renouvellement de la classe politique qui doit présenter « davantage de nouveaux profils d’élus, dans le respect du non-cumul ». En tant qu’enseignante, elle met aussi en avant l’importance du rôle de l’école de la République qui « doit donner les mêmes chances à chacun et à chacune ». Sans oublier la culture qui est « le moyen de mieux comprendre l’autre dans sa différence ».

Pour conclure son propos, Mme VERRAEST donne une définition de son engagement politique : « Etre ferme sur ses propres valeurs, être clair sur ses engagements et savoir se donner les moyens de les respecter. »

Benjamin DIRX, 38 ans, originaire de Mâcon où il a suivi toute sa scolarité, explique avoir été séduit par le programme d’Emmanuel MACRON « car il a été conçu par des gens de la société civile ». Cette société civile, il dit l’avoir retrouvée au moment de son investiture, lorsque tous les candidats investis ont été réunis Quai Branly : « Il y avait une vraie parité, il y avait des hommes et des femmes, des blancs et des noirs (…). Toute la société française était représentée, pas seulement les notables que l’on peut voir quand on regarde l’hémicycle aujourd’hui. »

Dans son discours de la méthode, M. DIRX affirme vouloir s’appuyer sur les acteurs locaux et leur expertise dans leur domaine pour faire émerger des solutions. « C’est vous qui allez m’apporter les réponses et je les ferai remonter. Je veux être élu de la première circonscription de Saône-et-Loire parce que j’aime les gens et le territoire, mais je ne connais pas tout. Je ne suis pas un professionnel de l’administration comme d’autres (…) qui n’ont fait que ça. ».

Pour M. DIRX, il est fondamental de donner une majorité au nouveau Président de la République, afin qu’il soit en mesure d’engager les réformes proposées durant sa campagne. Il se dit également contre le cumul des mandats, parce qu’un mandat de député, « c’est un travail à plein temps. On ne peut pas être membre d’un conseil municipal avec un avatar à sa place, membre d’une agglomération, et en même temps député. Je ne vois pas comment on peut tout faire ».

Le verre de l’amitié a conclu cette réunion qui visait également à mobiliser les « marcheurs » pour qu’ils s’engagent aux côtés de M. DIRX et de Mme VERRAEST dans cette nouvelle campagne : distribution de tracts, permanences au local de campagne, fonction d’assesseurs lors du scrutin… les tâches ne manquent pour cette campagne extrêmement courte.

M. DIRX et Mme VERRAEST tiendront plusieurs réunions publiques sur la première circonscription :

  • Mardi 23 mai à 20h en mairie de Tramayes
  • Lundi 29 mai à 20h à la salle de la Verchère à Charnay-lès-Mâcon
  • Jeudi 1er juin à 20h30 à la mairie de la Chapelle-de-Guinchay
  • Mardi 6 juin à 20h à la salle des Griottons à Cluny
  • Mercredi 7 juin à 20h à la salle de Champlevert à Mâcon

David D.

 

Benjamin_Dirx_Laure_Verraest_réunion_lancement_20052017_0006.jpg

Benjamin_Dirx_Laure_Verraest_réunion_lancement_20052017_0008.jpg

Benjamin_Dirx_Laure_Verraest_réunion_lancement_20052017_0010.jpg

 

EXPRESSION CITOYENNE : « Merci aux cheminots d’avoir fait jouer le droit de retrait », réagit Marguerite, une lectrice de Mâcon-Infos

Marguerite C., une lectrice de macon-infos, a éprouvé le besoin de donner son point de vue suite à l’accident ferroviaire survenu mercredi dernier dans les Ardennes et de témoigner sur un incident personnel.

POLITIQUE - Mâcon Citoyens 2020 : Le collectif milite pour le bio dans les cantines scolaires

MACON CITOYEN _ CANTINES BIO1.JPG
La liste écologiste et solidaire a tenu ce vendredi soir une conférence-débat sur le thème des cantines bio, avec pour invité Patrice Château, adjoint au maire de Dijon, délégué à l’environnement.

EXPRESSION POLITIQUE : "Coût de la fusion, défaut d’évaluation et manque de transparence, le rapport de la CRC donne raison à l’opposition !"

François Sauvadet, président du groupe d'opposition au Conseil régional, s'exprime dans un communiqué sur le rapport de la Chambre régionale des comptes.

POLITIQUE : Un appel à l'engagement des marcheurs de Saône-et-Loire

63867_1_news.jpg
C'était la rentrée politique de LaRem 71 ce samedi.

MUNICIPALES 2020 : Le collectif « Mâcon citoyens 2020 » construit son programme politique

réunion publique Mâcon citoyens 2020.jpg
Une réunion publique s'est déroulée ce mercredi par les militants de « Mâcon citoyens 2020 » et leurs invités.

EXPRESSION CITOYENNE : Un Mâconnais demande le retour de "l'ordre et du calme", rue de la Barre

Par une lettre au préfet de Saône-et-Loire qui nous est parvenue via un riverain qui partage le point de vue de l’auteur (celui-ci souhaitant rester anonyme).

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.