mardi 16 janvier 2018

débat fusion régions Mâcon (21).JPG

Jeudi dernier, Robert Chapuis, professeur émérite de géographie de l'Université de Bourgogne a été l’invité du café-débat « Bourgogne/Franche-Comté, je t'aime, moi non plus ? » organisé par l’Institut de Recherche du Val de Saône Mâconnais.

La présentation de Robert Chapuis a eu comme but de décrire brièvement l’histoire des relations entre les deux régions de l’Antiquité au présent et de soulever la question fondamentale, qui est de savoir si cette fusion peut réussir.

« On a fait appel à Robert Chapuis parce que ce sujet est plus qu’intéressant pour les Bourguignons et en particulier pour les Mâconnais qui eux, ont toujours été plutôt tournés vers la région lyonnaise » a rappelé Nicole Commerçon, géographe, ancienne directrice de recherche au CNRS et présidente de l’Institut de Recherche du Val de Saône Mâconnais.

« En Bourgogne et en Franche-Comté la fusion est aperçue différemment. Pour comprendre ce qui se passe, il faut connaître l’histoire des relations entre ces deux régions. Les fusions des régions partout en France ont été mal préparées. Il s'agissait d’un acte purement politique, préparé à la dernière minute puisque Hollande voulait mettre son nom sur une grande réforme » a expliqué le géographe Robert Chapuis.

Au fil de l'histoire, les Francs-Comtois ont toujours eu une méfiance envers les Bourguignons qu’ils soupçonnaient de vouloir les dominer politiquement et économiquement. Et effectivement, aujourd'hui c'est la capitale bourguignonne Dijon qui est le grand gagnant de la fusion.

La création d'une grande région a été envisagé auparavant à plusieurs reprises par des historiens et géographes au 19ème, au 20ème et même au 21ème siècle, notamment avec la proposition de fusion de la commission Balladur en 2009, accueillie à ce moment sans enthousiasme par les hommes politiques des deux régions. Et c'est finalement en 2015 que la fusion va se faire.

Le bassin de la Saône, à partir duquel divergent les axes de communication allant vers l’Europe du Nord-Ouest, du Nord et du Nord-Est, aurait pu constituer une grande région du Centre-Est. Mais l’histoire en a décidé autrement, en faisant balancer Bourgogne et Franche-Comté entre séparation par la Saône et réunion malgré la Saône - la première possibilité s’étant plus souvent réalisée que la seconde. Les deux territoires se sont toujours ignorés et cette méconnaissance s'est maintenu, à quelques exceptions près, jusqu'à la fusion, au forceps, des deux régions à partir du 1er janvier 2016. « Un an après, il est trop tôt pour faire un bilan, mais on peut se poser des questions sur la réussite du projet » à déclaré à son tour Philippe Gonod, historien - géographe, responsable de l'IRVSM à Mâcon.

Un bilan qui, selon les participants présents au café-débat, laissera à désirer du point de vue financier pour encore quelques années. Car l’argument premier pour une fusion qui a prédit des économies, s’est déjà montré faux.

 

Cristian Todea

 

débat fusion régions Mâcon (27).JPG

débat fusion régions Mâcon (24).JPG

Robert Chapuis, professeur émérite de géographie de l'Université de Bourgogne

débat fusion régions Mâcon (6).JPG

débat fusion régions Mâcon (3).JPG

Nicole Commerçon, présidente de l’Institut de Recherche du Val de Saône Mâconnais

débat fusion régions Mâcon (31).JPG

débat fusion régions Mâcon (33).JPG

MACON - Appel à candidature : Halles Saint-Pierre cherche boulanger

La Ville de Mâcon recherche pour les halles alimentaires situées dans l’ancienne chapelle place Saint-Pierre un boulanger pour occuper un stand de 12m².

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Près de vingt ans après sa mise en place, le Pacs unit 7 % des couples

BLANC.jpg
Le mariage a toujours la côte. Il représente même l'écrasante majorité des unions. La Saône-et-Loire est le département de la région où l'on compte le plus de couples mariés.

MÂCON : Des locaux modernisés pour la direction départementale de l'Education Nationale, après 40 ans !

inauguration locaux DSDEN Mâcon (14).JPG
Une cérémonie d’inauguration a célébré la fin aux travaux de réaménagement du siège de la direction de l’Education Nationale en Saône-et-Loire.

LYCÉE LAMARTINE : Les élèves de seconde apprennent à gérer leur identité numérique pendant deux jours

journees-cybercityennete-lycee-lamartine-macon-1.jpg
De nombreuses questions liées aux usages numériques sont soulevées lors des deux demi-journées de prévention, débats et ateliers portant sur la cybercitoyenneté et la cybercriminalité ce lundi et mardi au lycée Lamartine.

Michèle Rivasi à la MJC de l'Héritan : "Les soins ne sont plus le souci majeur des laboratoires"

RIVASI MJC HERITAN21.jpg
La députée Michèle Rivasi donnait une conférence jeudi soir à la MJC Héritan sur ce qu'elle dénonce dans son livre : le racket des laboratoires pharmaceutiques. La conférence a rencontré un gros succès.

CHARNAY-LES-MÂCON : Et les sapins les plus créatifs sont…

Résultats_sapins_créatifs_Charnay_12_01_2018_0005.jpg
Hier vendredi, à l’issue de la cérémonie des vœux du Maire de Charnay, ont été annoncés les résultats du Concours des Sapins Créatifs.

MÂCON : Le projet de la cité judiciaire a le feu vert de la Garde des Sceaux

CITE JUDICIAIRE MACON.jpg
Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon, et Benjamin Dirx, député, ont annoncé ce vendredi lors d'une conférence de presse que la ministre de la Justice approuve la création d’un pôle judiciaire unique pour la région mâconnaise.

SAONE-ET-LOIRE : Des médailles et des voeux pour moins de tension dans l'opérationnel chez les pompiers

VOEUX 2018 SDIS71 - 9.jpg
C’était la traditionnelle cérémonie des voeux ce vendredi matin au Service départemental d’incendie et de secours basé à Mâcon. Cérémonie en présence du président André Accary et du préfet Jérôme Gutton.

MÂCON : Une cérémonie des vœux aux entreprises pour stimuler leur optimisme

voeux aux entreprises Mâcon 2018.jpg
Jean-Patrick Courtois et son équipe ont présenté leurs vœux et leurs projets pour 2018 aux entrepreneurs et autres acteurs économiques de Mâcon ce mercredi soir au parc des expositions.

Sécurité routière : près d’un français sur deux utilise son smartphone au volant

telephone-au-volant.jpg
Alors que le gouvernement vient d’annoncer des mesures drastiques contre l’utilisation du téléphone au volant, une étude révèle l’ampleur et la nature de l’utilisation des smartphones par les conducteurs français.

MODE : La styliste Valérie Brasme propose des cours d'initiation à Mâcon

portrait Valérie Brasme (31).JPG
Dans l’atelier du 16 rue Gabriel Jeanton, la créatrice rencontre deux fois par semaine ses élèves pour les initier à l’univers de la couture et de la création vestimentaire.