mardi 16 janvier 2018

Platzhalter.jpg

Communiqué de presse

Après avoir publié le 18 mars son article « Municipalité de Charnay - Bilan à mi-mandat », l’association BVC2020 a mené une enquête auprès des Charnaysiens pour connaitre leur degré de satisfaction avec les actions menées par l’équipe municipale.

 

La parution de cet article dans la presse et sur le blog avec le sondage associé ont réellement passionné les Charnaysiens si l’on en juge par le niveau extrêmement élevé de lecture sur le blog (plus de 300 visites) mais également par les nombreux échanges sur la place du marché et dans les rues de notre commune. Merci à tous ! Comme convenu, voici une restitution des résultats.

biland-mi-mandat-bvc2020.jpg

Les réponses majoritaires sont indiquées en gras, avec des cases grisées si la majorité est absolue.

 

Les Charnaysiens ont profité de cette occasion de démocratie directe pour donner une opinion sur des sujets plus généraux, parfois anecdotiques. S’il ne faut pas y rechercher d’enseignement, il nous semble naturel de relater ce ressenti :

 

  • propreté des trottoirs qui laisse à désirer (déjections canines, papiers, mégots, ...)

  • présence de trous dans les trottoirs,

  • câbles électriques qui donnent une très mauvaise image des rues,

  • conservez le Carrefour Market à son emplacement actuel,

  • implantez le monument aux morts dans le centre du Vieux Bourg pour redonner vie à ce quartier,

  • améliorez la circulation sur la Rue de la Coupée et la Rue des Petits Champs,

  • arrêtez les constructions…

 

Analyse des résultats

 

Sur plusieurs questions, les Charnaysiens apportent une réponse claire et sans ambiguïté :

 

  • Le schéma de circulation n’est pas satisfaisant

  • Il ne faut plus construire de logements sociaux

  • Le rapport des Charnaysiens avec leurs élus n’est ni suffisant, ni satisfaisant

  • L’entretien des espaces verts est jugé satisfaisant

  • L’équipe municipale ne donne pas une vision claire pour l’avenir de notre commune

 

Quant aux autres questions, à l’exception des préoccupations scolaires et périscolaires pour lesquelles les personnes sondées n’étaient pas forcément concernées, une majorité confirme les positions défendues par BVC2020 : l’absence de projets économiques, et le désintérêt pour les associations.

Les Charnaysiens se sont exprimés, et BVC2020 souhaite que l’équipe municipale tienne compte de ces constats, pour respecter les engagements électoraux.

 

Présentation des résultats à l’équipe municipale

 

Le bilan à mi-mandat et la démarche du sondage n’ont pas d’objectif polémique, mais veulent provoquer une prise de conscience pour l’intérêt des Charnaysiens. Au-delà d’une simple courtoisie, il était donc naturel de présenter les résultats au maire et son équipe. Avec deux de ses plus proches adjoints, Monsieur le maire reçut trois représentants de BVC2020, et ce fut l’occasion d’un échange « républicain » à l’occasion duquel chacun s’est exprimé franchement.

 

Monsieur le maire estime que les questions du sondage étaient orientées, sans donner de solutions. Il reconnait cependant la pertinence de certaines observations, par exemple la difficulté à pouvoir appeler le standard de la mairie.

Concernant les associations, c’est un constat de désaccord entre nos deux équipes. L’équipe municipale estime qu’il fallait cesser de considérer les services municipaux comme des pourvoyeurs de « petits services » en tous genres, alors que BVC2020 constate par ses membres et sympathisants, qu’aucune aide n’est apportée dorénavant pour déplacer des volumes importants de matériel lors des manifestations. L’absence de communication et de compréhension est flagrante.

 

BVC2020 ne veut pas seulement critiquer, mais comme écrit à plusieurs reprises, les membres de l’association sont prêts à contribuer à certaines actions pour le développement de la cité, par exemple dans les domaines de l’emploi, et des entreprises. Monsieur le maire en a pris acte et prendra des initiatives.

BVC2020 se réjouit de cette nouvelle écoute et continuera à œuvrer pour que les préoccupations et les besoins des Charnaysiens soient au minimum pris en comptes, voire idéalement résolus par un projet. Dès les débuts de notre engagement, nous nous sommes organisés pour être à l’écoute des Charnaysiens. Nombre d’entre eux ont pris des rendez-vous, ou ont contacté l’association, soit lors de nos multiples déplacements, soit grâce aux outils numériques (site internet bienvivreacharnay.com, ou le profil Facebook, Bien Vivre à Charnay 2020). Ce sont des marques de confiance très fortes, et nous remercions les Charnaysiens.

 

Sachant qu’il est essentiel pour nos concitoyens d’avoir un interlocuteur sur les thèmes qui concernent leur quotidien et leur avenir, notre association continuera à y contribuer, en y mettant toute son énergie.

 

RP pour BIEN VIVRE A CHARNAY 2020

 

Le Blog de Bien Vivre à Charnay 2020 : bienvivreacharnay.com

Notre profil Facebook : Bien Vivre à Charnay 2020

MACON - Appel à candidature : Halles Saint-Pierre cherche boulanger

La Ville de Mâcon recherche pour les halles alimentaires situées dans l’ancienne chapelle place Saint-Pierre un boulanger pour occuper un stand de 12m².

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Près de vingt ans après sa mise en place, le Pacs unit 7 % des couples

BLANC.jpg
Le mariage a toujours la côte. Il représente même l'écrasante majorité des unions. La Saône-et-Loire est le département de la région où l'on compte le plus de couples mariés.

MÂCON : Des locaux modernisés pour la direction départementale de l'Education Nationale, après 40 ans !

inauguration locaux DSDEN Mâcon (14).JPG
Une cérémonie d’inauguration a célébré la fin aux travaux de réaménagement du siège de la direction de l’Education Nationale en Saône-et-Loire.

LYCÉE LAMARTINE : Les élèves de seconde apprennent à gérer leur identité numérique pendant deux jours

journees-cybercityennete-lycee-lamartine-macon-1.jpg
De nombreuses questions liées aux usages numériques sont soulevées lors des deux demi-journées de prévention, débats et ateliers portant sur la cybercitoyenneté et la cybercriminalité ce lundi et mardi au lycée Lamartine.

Michèle Rivasi à la MJC de l'Héritan : "Les soins ne sont plus le souci majeur des laboratoires"

RIVASI MJC HERITAN21.jpg
La députée Michèle Rivasi donnait une conférence jeudi soir à la MJC Héritan sur ce qu'elle dénonce dans son livre : le racket des laboratoires pharmaceutiques. La conférence a rencontré un gros succès.

CHARNAY-LES-MÂCON : Et les sapins les plus créatifs sont…

Résultats_sapins_créatifs_Charnay_12_01_2018_0005.jpg
Hier vendredi, à l’issue de la cérémonie des vœux du Maire de Charnay, ont été annoncés les résultats du Concours des Sapins Créatifs.

MÂCON : Le projet de la cité judiciaire a le feu vert de la Garde des Sceaux

CITE JUDICIAIRE MACON.jpg
Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon, et Benjamin Dirx, député, ont annoncé ce vendredi lors d'une conférence de presse que la ministre de la Justice approuve la création d’un pôle judiciaire unique pour la région mâconnaise.

SAONE-ET-LOIRE : Des médailles et des voeux pour moins de tension dans l'opérationnel chez les pompiers

VOEUX 2018 SDIS71 - 9.jpg
C’était la traditionnelle cérémonie des voeux ce vendredi matin au Service départemental d’incendie et de secours basé à Mâcon. Cérémonie en présence du président André Accary et du préfet Jérôme Gutton.

MÂCON : Une cérémonie des vœux aux entreprises pour stimuler leur optimisme

voeux aux entreprises Mâcon 2018.jpg
Jean-Patrick Courtois et son équipe ont présenté leurs vœux et leurs projets pour 2018 aux entrepreneurs et autres acteurs économiques de Mâcon ce mercredi soir au parc des expositions.

Sécurité routière : près d’un français sur deux utilise son smartphone au volant

telephone-au-volant.jpg
Alors que le gouvernement vient d’annoncer des mesures drastiques contre l’utilisation du téléphone au volant, une étude révèle l’ampleur et la nature de l’utilisation des smartphones par les conducteurs français.

MODE : La styliste Valérie Brasme propose des cours d'initiation à Mâcon

portrait Valérie Brasme (31).JPG
Dans l’atelier du 16 rue Gabriel Jeanton, la créatrice rencontre deux fois par semaine ses élèves pour les initier à l’univers de la couture et de la création vestimentaire.