jeudi 14 novembre 2019
  • MON BEL AMOUR THEATRE MACON.jpg
  • CREATION ENTREPRISE MACON 2019 CCI.jpg
  • AUTISME CD71 20NOV.jpg
  • MARCHE PLAISIRS GOURMANDS 2019 AFF3 - 1.jpg

FURBA LEGISLATIVES - 8.jpg

Candidat aux législatives se réclamant du mouvement En marche !, Guy Furba et Hervé Hérault ont réuni ce mardi soir une quarantaine de personnes à Sologny pour réfléchir à la modernité sur le territoire.

Thématique abordée ce soir : la ruralité comme axe central de la politique de développement du territoire.

Les réflexions ont porté sur le transport des personnes âgées, compétence désormais régionale, mais qui n’exclut pas l’initiative et l’innovation, comme ce réseau téléphonique créé à La Chapelle sous Brancion pour faciliter le co-voiturage. "Les réponses et les solutions ne viennent par forcément des collectivités compétentes" pouvait-on entendre ce soir. 

« Que ce soit pour le transport ou le haut débit » réagissait Michel Maya, maire de Tramayes, « nous sommes dans la même problématique dans nos campagne, à savoir, beaucoup de kilomètres à faire pour peu de gens, l’inverse de la ville, où le transporteur et l’opérateur font peu de kilomètres avec beaucoup de gens. Cela pose bien sûr le problème de la rentabilité quand il s’agit de prise en charge privée. » Un mot qui a fait réagir à son tour le porte parole du mouvement En marche ! Hervé Hérault : « Sur des sujets comme ceux-ci, la question de la rentabilité ne devrait pas se poser. Il s’agit de sujets d’intérêt général qui doivent être pris en charge par l’Etat. »

La réunion s’est poursuivie sur le problème de la désertification médicale, avec des chiffres éloquents apportés par le docteur Jean-Paul Kisterman : « Que ce soit en ville ou en campagne, les jeunes en majorité ne souhaitent plus s’installer en campagne car ils cherchent le salariat. Le secteur libéral n’attire plus. 10 000 personnes à Mâcon sont sans médecins généralistes. Douze d’entre eux sont partis en retraite l’année dernière. Il y a plus de médecins à l’hôpital de Mâcon qu’il n’y en a en ville. C’est là dessus qu’il faut travailler. La seule solution semble être les maisons de santé. »

Des mots confirmés par Michel Maya, qui a aidé à la création d’une maison de santé pluridsciplinaire sur sa commune. Elle a bénéficié de subventions de l’Agence Régionale de Santé. Cela n’a rien coûté au contribuable local en terme de bâtiment. » 

- « Ces maisons peuvent permettre de former des médecins qui resteront ensuite sur le territoire » concluait le docteur Kisterman, praticien à l’hôpital de Mâcon.

La suite de la réunion a porté sur la formation et la viticulture, le candidat évoquant sa proposition d'une formation permanente spécialisée dans la viticulture et la création d’une formation jusqu’au 3ème cycle sur le territoire. 

L’esprit En Marche ! C’est donc cela : des réunions ouvertes avec des échanges d’expériences pour mieux répondre aux attentes des citoyens. 

Hervé Hérault le rappelait en début de réunion : le diagnostic et les propositions du mouvement porté par Emmanuel Macron ont été élaborés comme cela : 125 000 questionnaires ont été envoyés avec des questions très ouvertes qui n’enfermaient pas les gens dans un "oui" ou un "non". Ensuite, un travail en ateliers a été réalisé de septembre à novembre par les comités pour rédiger les propositions. » 

Rodolphe Bretin

FURBA LEGISLATIVES - 1.jpg

FURBA LEGISLATIVES - 9.jpg

FURBA LEGISLATIVES - 2.jpg

FURBA LEGISLATIVES - 15.jpg

FURBA LEGISLATIVES - 14.jpg

FURBA LEGISLATIVES - 13.jpg

FURBA LEGISLATIVES - 12.jpg

FURBA LEGISLATIVES - 11.jpg

FURBA LEGISLATIVES - 10.jpg

FURBA LEGISLATIVES - 8.jpg

Guy Furba, Hervé Hérault et Jean-Paul Kisterman

FURBA LEGISLATIVES - 7.jpg

FURBA LEGISLATIVES - 6.jpg

Egalement présent à cette réunion, André Peulet, conseiller départemental,

et Michel Barrault, président de la cave des vignerons des Terres secrètes

FURBA LEGISLATIVES - 5.jpg

FURBA LEGISLATIVES - 4.jpg

FURBA LEGISLATIVES - 3.jpg

EXPRESSION CITOYENNE : « Merci aux cheminots d’avoir fait jouer le droit de retrait », réagit Marguerite, une lectrice de Mâcon-Infos

Marguerite C., une lectrice de macon-infos, a éprouvé le besoin de donner son point de vue suite à l’accident ferroviaire survenu mercredi dernier dans les Ardennes et de témoigner sur un incident personnel.

POLITIQUE - Mâcon Citoyens 2020 : Le collectif milite pour le bio dans les cantines scolaires

MACON CITOYEN _ CANTINES BIO1.JPG
La liste écologiste et solidaire a tenu ce vendredi soir une conférence-débat sur le thème des cantines bio, avec pour invité Patrice Château, adjoint au maire de Dijon, délégué à l’environnement.

EXPRESSION POLITIQUE : "Coût de la fusion, défaut d’évaluation et manque de transparence, le rapport de la CRC donne raison à l’opposition !"

François Sauvadet, président du groupe d'opposition au Conseil régional, s'exprime dans un communiqué sur le rapport de la Chambre régionale des comptes.

POLITIQUE : Un appel à l'engagement des marcheurs de Saône-et-Loire

63867_1_news.jpg
C'était la rentrée politique de LaRem 71 ce samedi.

MUNICIPALES 2020 : Le collectif « Mâcon citoyens 2020 » construit son programme politique

réunion publique Mâcon citoyens 2020.jpg
Une réunion publique s'est déroulée ce mercredi par les militants de « Mâcon citoyens 2020 » et leurs invités.

EXPRESSION CITOYENNE : Un Mâconnais demande le retour de "l'ordre et du calme", rue de la Barre

Par une lettre au préfet de Saône-et-Loire qui nous est parvenue via un riverain qui partage le point de vue de l’auteur (celui-ci souhaitant rester anonyme).

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.