mardi 25 avril 2017
  • BUDGET_CD71.jpg
  • MACON_HABITAT_NOV_2016.jpg
  • MBA_Ateliers_decouverte_danse_janvier_2016_MACONNAIS_BEAUJOLAIS_AGGLOMERATION.jpg
  • BDSL_SAISON_CULTURELLE_2017_SAONE_ET_LOIRE.jpg
  • JM_FAUDA_O_MOINARD_VENTE_LOCATION_IMMO.jpg

Communiqué :

 

Depuis plusieurs années, la distribution des plis électoraux n’est plus automatiquement payée.

Traditionnellement les postiers-ères étaient compensé(e)s en fonction du nombre et du poids des plis à distribuer.
A ce jour, les dirigeants de La Poste s’apprêtent à ne rien donner aux agents alors qu’il s’agit évidemment de travaux supplémentaires.
   

60 millions pour les dirigeants de La Poste,
Rien pour ceux qui font le travail !


La distribution des plis électoraux résulte d’une offre de marché remportée par La Poste. Celle-ci touche plus de 60 millions d’euros pour effectuer ce travail supplémentaire.
Mais les postiers qui les transportent, les trient et les distribuent n’en voient pas la couleur !!
Alors que lors des élections présidentielles de 2007 et de 2012, ce travail supplémentaire avait été rémunéré aux facteurs qui distribuaient ces plis, de manière soit forfaitaire soit en fonction du nombre de plis distribués (0,26 centimes par plis pour tous les facteurs et des heures de compensation pour ceux qui assuraient la manutention), les patrons de La Poste ont décidé de ne pas rémunérer ce travail supplémentaire en 2017 !!

 

Laissant supposer que le facteur n’a rien à faire en règle générale à cause d’une soi-disant baisse du trafic (ce qui est largement compensé par la suppression continue de tournées), les patrons de La Poste considèrent aujourd’hui que la distribution des plis électoraux fait partie de la « charge normale de travail ».
Or la propagande de 11 candidats aux présidentielles dans des enveloppes pour chaque électeur nécessite des distributions en plusieurs fois en dehors de la tournée normale du facteur.
Les 60 millions touchés par les dirigeants de La Poste représentent 750 euros environ par facteurs… Et SUD exige que ces sommes soient versées aux facteurs !

 

A quoi sont-utilisés ces 60 millions ?  Nous rappelons que cette somme vient des impôts des contribuables et qu’elle est allouée pour effectuer un service public. Faire des profits sur des opérations électorales et sur le dos des facteurs n’est guère civique !
C’est même de la corruption !
Les patrons de La Poste touchent déjà plus de 330 millions d’euros au titre du CICE (c’est-à-dire au titre des impôts du contribuable) alors qu’ils suppriment 7500 emplois par an.

 
SUD 71

POLITIQUE : L'état d'esprit de la candidate de la France insoumise aux législatives, Patricia Baci

PATRICIA BACI LEGISLATIVES - 1.jpg
Ce soir, elle s’exprimait sur le résultat de Jean-Luc Mélenchon et, surtout, sur l’a suite de l’action à conduire du mouvement L’Avenir en commun

CHARNAY : Adrien Beaudet dénonce la "mise en cause de ma liberté d'expression par le maire de Charnay !"

Il répond au communiqué de presse de Jean-Louis Andrès du 21 avril. La polémique enfle !...

CHARNAY : Le Maire dénonce fermement les pratiques d'Adrien Beaudet

Le maire de Charnay-les-Mâcon répond à Adrien Beaudet, qui avait mis en cause sa maturité.

CHARNAY : Andrien Beaudet persiste et signe sur les raisons de son départ de la majorité au conseil municipal

Adrien Beaudet répond point par point au maire Jean-Louis Andrès mettant en cause sa maturité.

LEGISLATIVES 2017 : Khoudir-Dawid El Habchi, candidat, évoque son état d'esprit

Législatives2017_meeting_EL_HABCHI_Macon_12_04_2017_0010.jpg
Une vingtaine de personnes a assisté au meeting de Khoudir-Dawid El Habchi ce mercredi soir, candidat aux prochaines élections législatives sur la 1ère circonscription de Saône-et-Loire. Interview pour macon-infos.

PRESIDENTIELLE : Les communistes mélenchonistes du Mâconnais-Clunisois mettent le paquet

COMMUNISTES MACON.jpg
Les communistes appellent à une rencontre entre FI et PCF en vue des législatives

EXPRESSION POLITIQUE - Election présidentielle 2017 : "Rien n’est joué" déclare Jean-Patrick Courtois

Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon, président de Mâconnais-Beaujolais Agglomération, affirme son soutien à François Fillon.

LEGISLATIVES : Les candidats FN en Saône-et-Loire sont connus

NICOLE_CABOCHE2.jpg
Pour la 1ere circonscription (Mâconnais-Beaujolais-Clunisois), il s'agira de Nicole Caboche, conseillère régionale et responsable FN sur cette circonscription. ACTUALISÉ