mardi 16 janvier 2018

Communiqué :

 

Depuis plusieurs années, la distribution des plis électoraux n’est plus automatiquement payée.

Traditionnellement les postiers-ères étaient compensé(e)s en fonction du nombre et du poids des plis à distribuer.
A ce jour, les dirigeants de La Poste s’apprêtent à ne rien donner aux agents alors qu’il s’agit évidemment de travaux supplémentaires.
   

60 millions pour les dirigeants de La Poste,
Rien pour ceux qui font le travail !


La distribution des plis électoraux résulte d’une offre de marché remportée par La Poste. Celle-ci touche plus de 60 millions d’euros pour effectuer ce travail supplémentaire.
Mais les postiers qui les transportent, les trient et les distribuent n’en voient pas la couleur !!
Alors que lors des élections présidentielles de 2007 et de 2012, ce travail supplémentaire avait été rémunéré aux facteurs qui distribuaient ces plis, de manière soit forfaitaire soit en fonction du nombre de plis distribués (0,26 centimes par plis pour tous les facteurs et des heures de compensation pour ceux qui assuraient la manutention), les patrons de La Poste ont décidé de ne pas rémunérer ce travail supplémentaire en 2017 !!

 

Laissant supposer que le facteur n’a rien à faire en règle générale à cause d’une soi-disant baisse du trafic (ce qui est largement compensé par la suppression continue de tournées), les patrons de La Poste considèrent aujourd’hui que la distribution des plis électoraux fait partie de la « charge normale de travail ».
Or la propagande de 11 candidats aux présidentielles dans des enveloppes pour chaque électeur nécessite des distributions en plusieurs fois en dehors de la tournée normale du facteur.
Les 60 millions touchés par les dirigeants de La Poste représentent 750 euros environ par facteurs… Et SUD exige que ces sommes soient versées aux facteurs !

 

A quoi sont-utilisés ces 60 millions ?  Nous rappelons que cette somme vient des impôts des contribuables et qu’elle est allouée pour effectuer un service public. Faire des profits sur des opérations électorales et sur le dos des facteurs n’est guère civique !
C’est même de la corruption !
Les patrons de La Poste touchent déjà plus de 330 millions d’euros au titre du CICE (c’est-à-dire au titre des impôts du contribuable) alors qu’ils suppriment 7500 emplois par an.

 
SUD 71

POLITIQUE : Pour Nadine Morano, "y'a un seul problème en France... c'est l'islamisme radical"

MORANO LR CHALON.jpg
Les propos de l'euro-députée ont détoné, comme à son habitude.

SAONE-ET-LOIRE : Le développement durable a fait débat à l'assemblée départementale

DD AU CD.jpg
Violaine Gillet pour le PS a interpellé la majorité sur les enjeux et a offert un pins au Président Accary. Il lui a répondu avec des exemples concrets.

POLITIQUE - Anthony Vadot : "On maintient le même rythme d’investissements que les années précédentes"

VADOT CD71.jpg
Le vice-président du conseil départemental en charge des finances présente les grandes lignes du budget 2018 de la Saône-et-Loire. Il répond à l’opposition socialiste.

EXPRESSION POLITIQUE : "Jérusalem, Force doit rester au droit !"

Une manifestation pro-palestinienne aura lieu samedi à Mâcon

POLITIQUE : Laurent Wauquier élu président des Républicains

LW LR2 - 1.jpg
Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a été élu haut la main dès le 1er tour avec près de 75% des voix. Les réactions de Marie Mercier et du MoDem 71.

POLITIQUE - Conseil régional : «Dufay – Sauvadet – Montel», il fallait bien que ça pète un jour…

CR BFC DUFAY SAUVADET MONTEL.jpg
Retour en 10 actes sur un épilogue fracassant, avec un reportage photos exclusif.

CONSEIL REGIONAL : Quand Sophie Montel (ex-FN) fait exploser les débats

bourgogne-franche-comte-quand-sophie-montel-fait-exploser-les-debats-au-conseil-regional-NOV.jpg
On dit que les voyages forment la jeunesse. Ils peuvent aussi conduire à la formation d’un tsunami. Car c’est bien un tsunami qui s’est soulevé dans l’hémicycle de la communauté d’agglomération de Montbéliard, où le Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté tenait, ce vendredi, une session décentralisée.

POLITIQUE : Maël de Calan en réunion publique jeudi soir à Châtenoy le Royal

MAELDECALANEN71.jpg
Il est candidat à la présidence du parti Les Républicains.

POLITIQUE : Le Front de Gauche de Mâcon dénonce "des manquements sur les dossiers du chauffage urbain et de l'aménagement du centre-ville"

front-de-gauche-macon-chauffage-urbain-amenagement-centre-ville.jpg
« Je n'ai pas la solution à tous les problèmes, mais sur beaucoup de points, il n'y a même pas de discussion au sein du conseil municipal » a dénoncé Eve Comtet-Sorabella, conseillère municipale Front de Gauche au cours d'une conférence de presse.

POILITIQUE : Le député Benjamin Dirx défend la politique gouvernementale auprès des maires

LETTRE AUX ELUS BENJAMIN DIRX - 1.jpg
C'est par lettre adressée au maires et aux présidents d'intercommunalité que le député s'est adressé ce jeudi 2 novembre. macon-infos publie l'intégralité de ce courrier. Benjamin Dirx évoque les ordonnances renforçant le dialogue social dans les entreprises, la loi de finances 2018 etc.