mardi 24 avril 2018
  • CUO_MACON_AFFICHE_2018.jpg
  • DROLE_DE_DAMES_THEATRE_MACON3.jpg
  • 30 MIN STATIONNEMENT GRATUITES
  • SENIORS SEQUANE MACON HABITAT

mjcheritan-macon-stora-immigration.jpg

Jeudi 13 avril, le public est venu nombreux au au MJC Héritan pour la conférence « Immigration : Les mémoires dangereuses » de l'historien Benjamin Stora.

Il est historien, professeur à l'université Paris-XIII et à l'Institut national des langues et civilisations orientales, inspecteur général de l'Education nationale. Spécialiste de l'histoire et de la guerre d'Algérie, de l'histoire du Maghreb ainsi que de l'Empire colonial français et de l'immigration en France, il préside le Conseil d'orientation de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration.

 

« L'immigration fait partie de l'histoire de France », dit en substance Benjamin Stora. La fin du XIXe siècle voit arriver le premier grand flux migratoire. Depuis, le pays s'est construit avec les vagues migratoires successives : italienne, espagnole, portugaise, polonaise, post-coloniale - chacune apportant dans ses bagages sa culture, ses traditions, ses mémoires. Parmi toutes ces différentes migrations, le conférencier s'est penché plus longuement sur l'immigration maghrébine, et particulièrement l'immigration algérienne avant la Première Guerre mondiale. Elle s'est poursuivie tout au long du XXe siècle, notamment après la guerre d'Algérie.

 

Une immigration « singulière »

 

Aux yeux de l'historien, cette immigration se révèle « singulière » parce qu'elle est issue de la colonisation. Or, cette période cruciale a été occultée, alors que le passé colonial et l'immigration font indissociablement partie de la mémoire collective française. « L'Algérie n'était pas une colonie comme les autres », rappelle Benjamin Stora. « La colonisation a apporté la France, mais par effraction et par violence. L'histoire coloniale est une histoire conflictuelle très dure qui s'étend sur plusieurs générations. »

 

Mal connue, mal expliquée, mal comprise, cette histoire a forgé « des mémoires contradictoires entre ceux qui la vivent comme un paradis perdu et ceux qui en ont une vision anti-coloniale, des mémoires construites sur la séparation favorisant d'un côté le nationalisme français, de l'autre la montée d'une identité communautaire ». Des mémoires antagonistes, et donc des mémoires dangereuses.

Pourtant, la « proximité » entre les deux pays était réelle et ancienne, créant des liens forts, favorisant un métissage culturel, notamment par le biais de la langue française.

 

Mais à la décolonisation, harkis, pieds-noirs, anciens soldats reconvertis colons et anciens colonisés qui ont rejoint la France ont été oubliés, laissés pour compte. Un sentiment d'abandon s'est installé dans leurs esprits. La relation dominants-dominés s'est perpétuée sur le sol français, ravivant des blessures mal cicatrisées, alimentant amertume et ressentiment, qui se sont transmis de génération en génération, faisant émerger un imaginaire nostalgique basé sur la notion de retour aux origines.

Après la « proximité » qui avait construit des passerelles entre les deux rives de la Méditerranée, « l'éloignement » idéologique que l'on constate aujourd'hui paraît d'autant plus paradoxal. Pour Benjamin Stora, afin de résorber cette fracture, il faut connaître et comprendre son passé et celui des autres, l'enseigner dans les écoles et les universités pour « dépasser les discours nationalistes, car ils sont porteurs de séparation. »

 

L'immigration aujourd'hui

 

Depuis quelques années, l'Europe vit dans un courant migratoire d'une ampleur sans précédent depuis la Deuxième Guerre mondiale. L'arrivée massive (plusieurs millions) de personnes en provenance des pays du sud de la Méditerranée représente un événement historique considérable. Certains ont voulu établir un distinguo entre le « bon migrant », réfugié politique, et le « mauvais migrant », réfugié économique, sans chercher les causes profondes qui ont poussé les exilés sur les routes.

 

D'une part, les crises économiques et climatiques ont durablement appauvri les populations des contrées du Sud. D'autre part, analyse Benjamin Stora, « les révolutions arabes, porteuses de démocratie, ont tourné au désastre politique. La réinstallation de régimes autoritaires, la montée en puissance de l'islam politique ont abouti à l'effondrement des nations. Des millions de personnes ont bougé, soit à l'intérieur de leur pays, soit à l'extérieur. »

L'immigration s'est mondialisée. En France, l'accueil des migrants est au cœur de débats d'autant plus vifs en ces temps de période électorale.

 

Le maire de Tramayes témoigne d'une intégration réussite dans sa commune

Michel Maya, maire de Tramayes et « témoin » de la soirée, est venu parler de l'action faite en faveur de réfugiés. Un collectif regroupant des résidents du bourg et des communes voisines a été créé afin de répondre à la sollicitation gouvernementale d'accueil de migrants dans des conditions dignes. Après quelques obstacles, la plupart dus à la lourdeur administrative, leur demande a été acceptée. Deux familles et leurs enfants sont arrivés. Leur intégration rapide à la population locale en a étonné plus d'un.

Depuis, une de ces familles envisage sérieusement de s'installer définitivement à Tramayes.

 

R.A.

 

mjcheritan-macon-stora-immigration2.jpg

LEYNES : Pendant tout un week-end, la Biojoleynes a célébré le vin et la bio

bioleynes-2018-bio-vin-beaujolais - 10.jpg
La 9e Biojoleynes, la fête du vin et de la bio, a connu un beau succès ce week-end.

MÂCON : La 7e édition du festival de la Manufacture d'idées a été lancée en présence de l'anthropologue Grégory Delaplace

PICT0030.JPG
Ce fut une avant-première, un préambule à la 7e édition de la Manufacture d'idées qui se déroulera du 9 au 13 mai à Hurigny.

AGRICULTURE : Mobilisation pour garder le statut de « zones défavorisées simples » pour 8 communes du Clunisois

fermiers clunysois (4).JPG
Une lettre signée par des élus de Saône-et-Loire sera envoyée au ministère de l’agriculture, expliquant pourquoi, enlever l’aide financière liée au relief difficile des exploitations agricoles, serait une erreur économique.

MUSCULATION : Après 8 mois d'entraînement intensif, le bodybuilder Olivier Zylka emporte de nouveau plusieurs prix

Olivier-Zylka-bodybuildeur-bage-le-chatel - 7.jpg
Un an après avoir remporté le Grand Prix des Titans 2017 de Lyon, le bodybuilder Olivier Zylka de Bâgé le Châtel a renouvelé son expérience en terminant deux fois sur le podium lors de trois compétitions.

CRÊCHES : En ce 23 avril, la commune fête la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur

journee-mondiale-livre-creches-2018-6.jpg
En cette Journée mondiale du livre et du droit d'auteur, la commune de Crêches accueille dans la salle Joug Dieu l'association L'académie de minuit pour un événement dédié à la lecture et la jeunesse.

SALON DES VINS A MÂCON : Toute la journée pour en profiter

SALON VINS MACON 2018 - 21.jpg
Présence d'un domaine allemand et de l'office du tourisme, pour présenter le nouveau vitipass.

MACON : Une « manif’estive » pour les demandeurs d’asile et les citoyens qui les aident

fête collectif monnier (57).JPG
Les membres du « collectif Monnier », créé pour aider les migrants des Balkans arrivés à Mâcon, ont organisé une fête ce vendredi pour marquer un an de mobilisation autour de cette cause humanitaire.

CONCOURS DES VINS DE MÂCON : Plus de 8 500 échantillons dégustés cette année !

PATRICK CHENE CONCOURS VINS MACON.jpg
Il avait lieu ce matin au Parc des expositions. Une grosse machine parfaitement huilée, et le parrainage cette année de Patrick Chêne, ancien journaliste à France 2, et lui-même viticulteur. Notre reportage photos.

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : Bientôt un outil stratégique d’aménagement du territoire

LANCEMENT SRADET (3).jpg
La Région Bourgogne-Franche-Comté, encore très récente, doit se doter d’un outil pour mettre en œuvre une stratégie d’aménagement du territoire : le schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET).

LA ROCHE VINEUSE : « Femme Avenir » en visite au Château de la Greffière

FEMME D-AVENIR 200418 (7).jpg
Sur invitation de Christelle Charles, Présidente de l'association « Femme Avenir », une réunion récréative était dispensée au Château de la Greffière, à la Roche Vineuse et ce à l'initiative de Paule Penillard, Présidente d'honneur.

MÂCON : Un nouveau départ pour l’accueil de jour

nouvel accueil jour Mâcon (10).JPG
Pour mieux accompagner les personnes sans domicile fixe (SDF) qui seront accueillies, à partir du mois de mai prochain, dans le nouvel accueil de jour de Mâcon, un appel à bénévoles est lancé par l’association Le Pont.

MÂCON : Oser l'éloquence, un défi que les étudiants des lycées mâconnais se sont donnés

CONCOURS_ELOQUENCE_ROTARY_MACON_-_34.jpg
La deuxième édition du Concours d’Eloquence organisée par le Rotary Club de Mâcon se prépare.

MÂCON-TOURNUS : Quand une sexologue explique son métier

CLAUDETTE VEYSSEYRE (2).jpg
macon-infos est allé à la rencontre de Claudette Veysseyre, une des seules thérapeutes spécialisées dans ce domaine en Saône-et-Loire.

PRISSÉ : Un accrochage entre deux véhicules mardi soir

ACTUALISÉ : Un seul blessé léger est à déplorer. Des analyses (recherche d’alcool et/ou de stupéfiants) sont en cours.

MÂCON : Une opération « contrôle d’identité » a eu lieu cet après-midi

Les forces de l’ordre ont sillonné les rues piétonnes du centre-ville et l’esplanade Lamartine.

MÂCON : Un motard dans un état grave suite à un accident avec une voiture

ACTUALISÉ : La gravité des blessures du motard est moindre que pronostiquée initialement.

ST LAURENT-SUR-SAÔNE : La Municipalité fourmille de projets socioculturels !

PROJETS SOCIOCULTURELS ST LAU (1).JPG
Ces projets se structurent autour de deux axes et viennent en complément de l’accueil de loisirs déjà existant. Ils sont montés et/ou réfléchis en partenariat avec le Centre de loisirs en Mâconnais (CLEM).

SAÔNE-ET-LOIRE : Une nouvelle direction pour relancer l'ADIL

AG ADIL 71 (1).JPG
L'ADIL (Association Départementale d'Information sur le Logement) de Saône et Loire était réuni aujourd'hui dans les bureaux de la fédération du bâtiment pour y tenir son conseil d'administration et son assemblée générale.

MÂCON : Une enquête judiciaire est en cours pour les dégradations sur le pont de Saint Laurent

20180416_183907.jpg
Les nombreuses fissures apparues dans les dalles du trottoir récemment restauré sur le pont de Saint Laurent auraient été réalisées par un poids lourd à l’été 2017.

MACON : 850 arbres seront traités ces mercredi et jeudi

TRAITEMENT ARBRES.jpg
La Ville de Mâcon va engager ce mercredi 18 et jeudi 19 avril le traitement biologique par pulvérisation de plus de 850 arbres dans la ville.