lundi 21 août 2017
  • MARCHE_ETE_CLUNY_20172_-_1.jpg
  • PLANCHAS COLLET AOUT FEILLENS22 - 1.jpg
  • MOINARD_FAUDA_ANNONCES_IMMOBILIERES.jpg
  • MALETTE_INFO_ENERGIE_PAYS_SUD_BOURGOGNE9_-_1.jpg
  • ETE_FRAPPE_MACON_201721.jpg
  • CUOMACON.jpg
  • APPRENTISSAGE BFC.gif

mjcheritan-macon-stora-immigration.jpg

Jeudi 13 avril, le public est venu nombreux au au MJC Héritan pour la conférence « Immigration : Les mémoires dangereuses » de l'historien Benjamin Stora.

Il est historien, professeur à l'université Paris-XIII et à l'Institut national des langues et civilisations orientales, inspecteur général de l'Education nationale. Spécialiste de l'histoire et de la guerre d'Algérie, de l'histoire du Maghreb ainsi que de l'Empire colonial français et de l'immigration en France, il préside le Conseil d'orientation de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration.

 

« L'immigration fait partie de l'histoire de France », dit en substance Benjamin Stora. La fin du XIXe siècle voit arriver le premier grand flux migratoire. Depuis, le pays s'est construit avec les vagues migratoires successives : italienne, espagnole, portugaise, polonaise, post-coloniale - chacune apportant dans ses bagages sa culture, ses traditions, ses mémoires. Parmi toutes ces différentes migrations, le conférencier s'est penché plus longuement sur l'immigration maghrébine, et particulièrement l'immigration algérienne avant la Première Guerre mondiale. Elle s'est poursuivie tout au long du XXe siècle, notamment après la guerre d'Algérie.

 

Une immigration « singulière »

 

Aux yeux de l'historien, cette immigration se révèle « singulière » parce qu'elle est issue de la colonisation. Or, cette période cruciale a été occultée, alors que le passé colonial et l'immigration font indissociablement partie de la mémoire collective française. « L'Algérie n'était pas une colonie comme les autres », rappelle Benjamin Stora. « La colonisation a apporté la France, mais par effraction et par violence. L'histoire coloniale est une histoire conflictuelle très dure qui s'étend sur plusieurs générations. »

 

Mal connue, mal expliquée, mal comprise, cette histoire a forgé « des mémoires contradictoires entre ceux qui la vivent comme un paradis perdu et ceux qui en ont une vision anti-coloniale, des mémoires construites sur la séparation favorisant d'un côté le nationalisme français, de l'autre la montée d'une identité communautaire ». Des mémoires antagonistes, et donc des mémoires dangereuses.

Pourtant, la « proximité » entre les deux pays était réelle et ancienne, créant des liens forts, favorisant un métissage culturel, notamment par le biais de la langue française.

 

Mais à la décolonisation, harkis, pieds-noirs, anciens soldats reconvertis colons et anciens colonisés qui ont rejoint la France ont été oubliés, laissés pour compte. Un sentiment d'abandon s'est installé dans leurs esprits. La relation dominants-dominés s'est perpétuée sur le sol français, ravivant des blessures mal cicatrisées, alimentant amertume et ressentiment, qui se sont transmis de génération en génération, faisant émerger un imaginaire nostalgique basé sur la notion de retour aux origines.

Après la « proximité » qui avait construit des passerelles entre les deux rives de la Méditerranée, « l'éloignement » idéologique que l'on constate aujourd'hui paraît d'autant plus paradoxal. Pour Benjamin Stora, afin de résorber cette fracture, il faut connaître et comprendre son passé et celui des autres, l'enseigner dans les écoles et les universités pour « dépasser les discours nationalistes, car ils sont porteurs de séparation. »

 

L'immigration aujourd'hui

 

Depuis quelques années, l'Europe vit dans un courant migratoire d'une ampleur sans précédent depuis la Deuxième Guerre mondiale. L'arrivée massive (plusieurs millions) de personnes en provenance des pays du sud de la Méditerranée représente un événement historique considérable. Certains ont voulu établir un distinguo entre le « bon migrant », réfugié politique, et le « mauvais migrant », réfugié économique, sans chercher les causes profondes qui ont poussé les exilés sur les routes.

 

D'une part, les crises économiques et climatiques ont durablement appauvri les populations des contrées du Sud. D'autre part, analyse Benjamin Stora, « les révolutions arabes, porteuses de démocratie, ont tourné au désastre politique. La réinstallation de régimes autoritaires, la montée en puissance de l'islam politique ont abouti à l'effondrement des nations. Des millions de personnes ont bougé, soit à l'intérieur de leur pays, soit à l'extérieur. »

L'immigration s'est mondialisée. En France, l'accueil des migrants est au cœur de débats d'autant plus vifs en ces temps de période électorale.

 

Le maire de Tramayes témoigne d'une intégration réussite dans sa commune

Michel Maya, maire de Tramayes et « témoin » de la soirée, est venu parler de l'action faite en faveur de réfugiés. Un collectif regroupant des résidents du bourg et des communes voisines a été créé afin de répondre à la sollicitation gouvernementale d'accueil de migrants dans des conditions dignes. Après quelques obstacles, la plupart dus à la lourdeur administrative, leur demande a été acceptée. Deux familles et leurs enfants sont arrivés. Leur intégration rapide à la population locale en a étonné plus d'un.

Depuis, une de ces familles envisage sérieusement de s'installer définitivement à Tramayes.

 

R.A.

 

mjcheritan-macon-stora-immigration2.jpg

ROCHE DE VERGISSON : La randonnée œnologique ascensionnelle, une randonnée pas comme les autres

1experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017----33.jpg
Quel endroit se prêterait mieux à la dégustation d'un blanc mâconnais que la roche de Vergisson qui surplombe avec ses 483 mètres d'altitude le doux paysage mâconnais et la vallée de la Saône ?

GRIÈGES : Rencontre avec Gus, organisateur du festival de musique Nid'Poule

gus.jpg
Depuis trois ans, une équipe de jeunes Mâconnais et Bressans organisent le Festival de musique Nid'Poule dont la nouvelle édition aura lieu le 2 septembre prochain.

LOCHÉ : Guidés par la coquille Saint-Jacques, 180 randonneurs ont sillonné les paysages mâconnais

rando_2017_compostelle-loche - 2.jpg
Ils étaient nombreux de s'être inscrit ce matin à la septième édition de la randonnée sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle à l'aire des quatre saisons à Loché.

AZÉ - Festiv’halles : Une soirée 100 % Nicolas Pallot

Festivhalles-aze-2017-Couverture2.jpg
En raison de la déprogrammation de la compagnie « Les Nez Nets » ce samedi soir suite à un accident corporel d’une des artistes, le Mâconnais Nicolas Pallot a assuré à lui seul la programmation de la deuxième soirée des Festiv’halles à Azé.

TRIBUNAL DE MÂCON – Violences conjugales : La prison pour préparer sa défense et, surtout, protéger la victime

VIOLENCES CONJUGALES MACON AOUT.jpg
Adrien C. comparassait cet après-midi à la barre du tribunal de Mâcon dans le cadre d'une comparution immédiate pour avoir commis un acte de violence en récidive légale sur sa concubine le 15 août à Mâcon.

PHOTOS : En plein vol à la piscine de Mâcon (2)

PISCINE MACON PLONGEONS - 47.jpg
2ème volet de notre album souvenirs.

PHOTOS : En plein vol à la piscine de Mâcon

PISCINE MACON PLONGEONS - 23.jpg
En ce bel après-midi d'été chaud et ensoleillé, macon-infos était à la piscine pour immortaliser quelques envols au plongeoir. 1er volet de notre album souvenirs.

PONT-DE-VEYLE : Une quarantaine de musiciens pour un stage musical à la MFR

ESTIVALES TOURNUS PONT VEYLE MFR MUSIQUE - 6.jpg
Les estivades de Tournus investissent actuellement la Maison Familiale et Rurale (MFR) de Pont-de-Veyle pour leur traditionnel stage musical. Présentation.

SANCÉ : Une très belle fête du 15 août dans le parc du château Lapalus

SANCE 15 AOUT 2017 CHATEAU LAPALUS - 28.jpg
Comme chaque année, le château Lapalus a ouvert ses portes le 14 août pour une belle soirée estivale à partager.

SAÔNE-ET-LOIRE - Confessions : Les rencontres de Taizé font le plein

Une session spéciale sépciale sur le thème des migrations est programmée à partir du 20 août.

SOLUTRÉ : Chasser comme les hommes préhistoriques n'est finalement pas si simple que ça

tir-propulseur-roche-de-solutre-initiation - 14.jpg
Ce lundi après-midi, les Mâconnais ont pu découvrir la technique du tir au propulseur au pied de la Roche de Solutré.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Un Atlas des chauves-souris est en préparation

28 espèces ont déjà été recensées. Les scientifiques ont besoin de la conrtibution des passionnés.

TRIBUNAL DE MÂCON : Elle n'est pas d'accord avec un post qu'il publie sur facebook, il l'étrangle, mais juste « un peu »

TGI_MACON.jpg
Audience mouvementée ce jeudi après-midi au Tribunal de Grande Instance de Mâcon. Jugé en comparution immédiate suite à des faits de violences commis sur sa femme et sa belle-fille de 17 ans dans la nuit du 8 au 9 août, le prévenu a montré devant le juge toute la panoplie de ses émotions, allant des remords à la honte, en passant par le désespoir et la…

CHARNAY : Le plein d'animations pour la jeunesse charnaysienne

animation-jeunesse-charnay-aout-2017- - 1.jpg
Dans le cadre des animations «Cœur de ville», organisées par le Pôle Enfance jeunesse et sports, les jeunes Charnaysiens ont investi la place Mommessin ce mercredi après-midi.

PONT-DE-VAUX : Il va y avoir du spectacle au Mondial du Quad !

mondial-quad-pont-de-vaux-conference-presse---13.jpg
L'équipe de la 31ème édition du Mondial du Quad, qui se tiendra du 24 au 27 août prochain, vient de lever le voile sur le programme et les têtes d’affiche sportives.