vendredi 19 janvier 2018

mjcheritan-macon-stora-immigration.jpg

Jeudi 13 avril, le public est venu nombreux au au MJC Héritan pour la conférence « Immigration : Les mémoires dangereuses » de l'historien Benjamin Stora.

Il est historien, professeur à l'université Paris-XIII et à l'Institut national des langues et civilisations orientales, inspecteur général de l'Education nationale. Spécialiste de l'histoire et de la guerre d'Algérie, de l'histoire du Maghreb ainsi que de l'Empire colonial français et de l'immigration en France, il préside le Conseil d'orientation de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration.

 

« L'immigration fait partie de l'histoire de France », dit en substance Benjamin Stora. La fin du XIXe siècle voit arriver le premier grand flux migratoire. Depuis, le pays s'est construit avec les vagues migratoires successives : italienne, espagnole, portugaise, polonaise, post-coloniale - chacune apportant dans ses bagages sa culture, ses traditions, ses mémoires. Parmi toutes ces différentes migrations, le conférencier s'est penché plus longuement sur l'immigration maghrébine, et particulièrement l'immigration algérienne avant la Première Guerre mondiale. Elle s'est poursuivie tout au long du XXe siècle, notamment après la guerre d'Algérie.

 

Une immigration « singulière »

 

Aux yeux de l'historien, cette immigration se révèle « singulière » parce qu'elle est issue de la colonisation. Or, cette période cruciale a été occultée, alors que le passé colonial et l'immigration font indissociablement partie de la mémoire collective française. « L'Algérie n'était pas une colonie comme les autres », rappelle Benjamin Stora. « La colonisation a apporté la France, mais par effraction et par violence. L'histoire coloniale est une histoire conflictuelle très dure qui s'étend sur plusieurs générations. »

 

Mal connue, mal expliquée, mal comprise, cette histoire a forgé « des mémoires contradictoires entre ceux qui la vivent comme un paradis perdu et ceux qui en ont une vision anti-coloniale, des mémoires construites sur la séparation favorisant d'un côté le nationalisme français, de l'autre la montée d'une identité communautaire ». Des mémoires antagonistes, et donc des mémoires dangereuses.

Pourtant, la « proximité » entre les deux pays était réelle et ancienne, créant des liens forts, favorisant un métissage culturel, notamment par le biais de la langue française.

 

Mais à la décolonisation, harkis, pieds-noirs, anciens soldats reconvertis colons et anciens colonisés qui ont rejoint la France ont été oubliés, laissés pour compte. Un sentiment d'abandon s'est installé dans leurs esprits. La relation dominants-dominés s'est perpétuée sur le sol français, ravivant des blessures mal cicatrisées, alimentant amertume et ressentiment, qui se sont transmis de génération en génération, faisant émerger un imaginaire nostalgique basé sur la notion de retour aux origines.

Après la « proximité » qui avait construit des passerelles entre les deux rives de la Méditerranée, « l'éloignement » idéologique que l'on constate aujourd'hui paraît d'autant plus paradoxal. Pour Benjamin Stora, afin de résorber cette fracture, il faut connaître et comprendre son passé et celui des autres, l'enseigner dans les écoles et les universités pour « dépasser les discours nationalistes, car ils sont porteurs de séparation. »

 

L'immigration aujourd'hui

 

Depuis quelques années, l'Europe vit dans un courant migratoire d'une ampleur sans précédent depuis la Deuxième Guerre mondiale. L'arrivée massive (plusieurs millions) de personnes en provenance des pays du sud de la Méditerranée représente un événement historique considérable. Certains ont voulu établir un distinguo entre le « bon migrant », réfugié politique, et le « mauvais migrant », réfugié économique, sans chercher les causes profondes qui ont poussé les exilés sur les routes.

 

D'une part, les crises économiques et climatiques ont durablement appauvri les populations des contrées du Sud. D'autre part, analyse Benjamin Stora, « les révolutions arabes, porteuses de démocratie, ont tourné au désastre politique. La réinstallation de régimes autoritaires, la montée en puissance de l'islam politique ont abouti à l'effondrement des nations. Des millions de personnes ont bougé, soit à l'intérieur de leur pays, soit à l'extérieur. »

L'immigration s'est mondialisée. En France, l'accueil des migrants est au cœur de débats d'autant plus vifs en ces temps de période électorale.

 

Le maire de Tramayes témoigne d'une intégration réussite dans sa commune

Michel Maya, maire de Tramayes et « témoin » de la soirée, est venu parler de l'action faite en faveur de réfugiés. Un collectif regroupant des résidents du bourg et des communes voisines a été créé afin de répondre à la sollicitation gouvernementale d'accueil de migrants dans des conditions dignes. Après quelques obstacles, la plupart dus à la lourdeur administrative, leur demande a été acceptée. Deux familles et leurs enfants sont arrivés. Leur intégration rapide à la population locale en a étonné plus d'un.

Depuis, une de ces familles envisage sérieusement de s'installer définitivement à Tramayes.

 

R.A.

 

mjcheritan-macon-stora-immigration2.jpg

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : De bons voeux et des médailles

VOEUX 2018 MBA - 14.jpg
La cérémonie des voeux du président Jean-Patrick Courtois s’est déroulée ce jeudi soir à la salle des fêtes de Santé. 8 personnes ont reçu la médaille du travail honorant leur ancienneté ; un départ à la retraite a été salué.

SAÔNE-ET-LOIRE : 2018, l’année des grands chantiers pour le syndicat départemental d’énergie

voeux SYDESL 71 (27).JPG
Fabien Genet, Président du SYDESL 71, a fait part de projets ambitieux pour l’année à venir lors des vœux aux collaborateurs et partenaires.

MÂCON ET SA REGION : Un nouveau Président de la Jeune Chambre Économique du Mâconnais-Val de Saône

JCE NOUVEAU PRESIDENT (2).jpg
Antoine Drumain a été élu pour succéder à Emmanuel Nonain lors de l’assemblée générale qui s’est tenue récemment à la CCI.

MÂCON : Une ressourcerie pour donner une seconde vie aux objets

RESSOURCERIE LE PONT (12).JPG
Mâcon Infos est allé à la rencontre d’Aude Léveillé, cheffe de service « Insertion par l’activité économique » (IAE) au sein de l’association « Le Pont » afin qu’elle nous présente ce pôle et plus particulièrement la ressourcerie.

HOPITAL DE MACON : Les bons voeux du directeur de l'hôpital

VOEUX HOPITAL MACON.jpg
La cérémonies des voeux s'est déroulée lundi soir en présence du maire de Mâcon, président du Conseil de surveillance. 20 personnes ont été honorées pour leur ancienneté en recevant la médaille du travail. Les extraits du discours du directeur Laurent Flot-Arnould, et la liste des médaillés.

MACON : Les bons voeux du maire au personnel municipal

VOEUX PERSONNEL MUNICIPAL MACON 20186.jpg
La cérémonie s'est déroulée vendredi soir au Parc des expositions et a vu 43 agents honorés pour leur ancienneté. Les extraits du discours du maire et la liste des médaillés.

MACON : La police en opération de contrôle du niveau sonore des deux roues

CONTROLES POLICE MACON4.jpg
Postés rue des Epinoches cet après-midi, les policers ont arrêté plusieurs personnes. L'opération faisait suite à des appels téléphoniques nombreux des résidents du cours Moreau dérangés trop souvent par le bruit des moteurs débridés. ACTUALISÉ

MACON - Appel à candidature : Halles Saint-Pierre cherche boulanger

La Ville de Mâcon recherche pour les halles alimentaires situées dans l’ancienne chapelle place Saint-Pierre un boulanger pour occuper un stand de 12m².

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Près de vingt ans après sa mise en place, le Pacs unit 7 % des couples

BLANC.jpg
Le mariage a toujours la côte. Il représente même l'écrasante majorité des unions. La Saône-et-Loire est le département de la région où l'on compte le plus de couples mariés.

MÂCON : Des locaux modernisés pour la direction départementale de l'Education Nationale, après 40 ans !

inauguration locaux DSDEN Mâcon (14).JPG
Une cérémonie d’inauguration a célébré la fin aux travaux de réaménagement du siège de la direction de l’Education Nationale en Saône-et-Loire.

LYCÉE LAMARTINE : Les élèves de seconde apprennent à gérer leur identité numérique pendant deux jours

journees-cybercityennete-lycee-lamartine-macon-1.jpg
De nombreuses questions liées aux usages numériques sont soulevées lors des deux demi-journées de prévention, débats et ateliers portant sur la cybercitoyenneté et la cybercriminalité ce lundi et mardi au lycée Lamartine.

Michèle Rivasi à la MJC de l'Héritan : "Les soins ne sont plus le souci majeur des laboratoires"

RIVASI MJC HERITAN21.jpg
La députée Michèle Rivasi donnait une conférence jeudi soir à la MJC Héritan sur ce qu'elle dénonce dans son livre : le racket des laboratoires pharmaceutiques. La conférence a rencontré un gros succès.

CHARNAY-LES-MÂCON : Et les sapins les plus créatifs sont…

Résultats_sapins_créatifs_Charnay_12_01_2018_0005.jpg
Hier vendredi, à l’issue de la cérémonie des vœux du Maire de Charnay, ont été annoncés les résultats du Concours des Sapins Créatifs.

MÂCON : Le projet de la cité judiciaire a le feu vert de la Garde des Sceaux

CITE JUDICIAIRE MACON.jpg
Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon, et Benjamin Dirx, député, ont annoncé ce vendredi lors d'une conférence de presse que la ministre de la Justice approuve la création d’un pôle judiciaire unique pour la région mâconnaise.

SAONE-ET-LOIRE : Des médailles et des voeux pour moins de tension dans l'opérationnel chez les pompiers

VOEUX 2018 SDIS71 - 9.jpg
C’était la traditionnelle cérémonie des voeux ce vendredi matin au Service départemental d’incendie et de secours basé à Mâcon. Cérémonie en présence du président André Accary et du préfet Jérôme Gutton.