mardi 24 octobre 2017
  • OCTOBRE_ROSE_2017 PAYS_SUD_BOURGOGNE2_-_1.jpg
  • WE_GOURMAND_TERRES_SECRETES.jpg
  • FAUDA_MOINARD_NOTAIRES.jpg
  • Monsieur-Meuble-Chaintre-Jeu-Annniversaire-jusqu_au-12-novembre-2017.jpg
  • ORGUE_CONSERVATOIRE_MACON_MBA_1.jpg
  • CAVE_CHARNAY_POUILLYFUISSE9.jpg

mjcheritan-macon-stora-immigration.jpg

Jeudi 13 avril, le public est venu nombreux au au MJC Héritan pour la conférence « Immigration : Les mémoires dangereuses » de l'historien Benjamin Stora.

Il est historien, professeur à l'université Paris-XIII et à l'Institut national des langues et civilisations orientales, inspecteur général de l'Education nationale. Spécialiste de l'histoire et de la guerre d'Algérie, de l'histoire du Maghreb ainsi que de l'Empire colonial français et de l'immigration en France, il préside le Conseil d'orientation de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration.

 

« L'immigration fait partie de l'histoire de France », dit en substance Benjamin Stora. La fin du XIXe siècle voit arriver le premier grand flux migratoire. Depuis, le pays s'est construit avec les vagues migratoires successives : italienne, espagnole, portugaise, polonaise, post-coloniale - chacune apportant dans ses bagages sa culture, ses traditions, ses mémoires. Parmi toutes ces différentes migrations, le conférencier s'est penché plus longuement sur l'immigration maghrébine, et particulièrement l'immigration algérienne avant la Première Guerre mondiale. Elle s'est poursuivie tout au long du XXe siècle, notamment après la guerre d'Algérie.

 

Une immigration « singulière »

 

Aux yeux de l'historien, cette immigration se révèle « singulière » parce qu'elle est issue de la colonisation. Or, cette période cruciale a été occultée, alors que le passé colonial et l'immigration font indissociablement partie de la mémoire collective française. « L'Algérie n'était pas une colonie comme les autres », rappelle Benjamin Stora. « La colonisation a apporté la France, mais par effraction et par violence. L'histoire coloniale est une histoire conflictuelle très dure qui s'étend sur plusieurs générations. »

 

Mal connue, mal expliquée, mal comprise, cette histoire a forgé « des mémoires contradictoires entre ceux qui la vivent comme un paradis perdu et ceux qui en ont une vision anti-coloniale, des mémoires construites sur la séparation favorisant d'un côté le nationalisme français, de l'autre la montée d'une identité communautaire ». Des mémoires antagonistes, et donc des mémoires dangereuses.

Pourtant, la « proximité » entre les deux pays était réelle et ancienne, créant des liens forts, favorisant un métissage culturel, notamment par le biais de la langue française.

 

Mais à la décolonisation, harkis, pieds-noirs, anciens soldats reconvertis colons et anciens colonisés qui ont rejoint la France ont été oubliés, laissés pour compte. Un sentiment d'abandon s'est installé dans leurs esprits. La relation dominants-dominés s'est perpétuée sur le sol français, ravivant des blessures mal cicatrisées, alimentant amertume et ressentiment, qui se sont transmis de génération en génération, faisant émerger un imaginaire nostalgique basé sur la notion de retour aux origines.

Après la « proximité » qui avait construit des passerelles entre les deux rives de la Méditerranée, « l'éloignement » idéologique que l'on constate aujourd'hui paraît d'autant plus paradoxal. Pour Benjamin Stora, afin de résorber cette fracture, il faut connaître et comprendre son passé et celui des autres, l'enseigner dans les écoles et les universités pour « dépasser les discours nationalistes, car ils sont porteurs de séparation. »

 

L'immigration aujourd'hui

 

Depuis quelques années, l'Europe vit dans un courant migratoire d'une ampleur sans précédent depuis la Deuxième Guerre mondiale. L'arrivée massive (plusieurs millions) de personnes en provenance des pays du sud de la Méditerranée représente un événement historique considérable. Certains ont voulu établir un distinguo entre le « bon migrant », réfugié politique, et le « mauvais migrant », réfugié économique, sans chercher les causes profondes qui ont poussé les exilés sur les routes.

 

D'une part, les crises économiques et climatiques ont durablement appauvri les populations des contrées du Sud. D'autre part, analyse Benjamin Stora, « les révolutions arabes, porteuses de démocratie, ont tourné au désastre politique. La réinstallation de régimes autoritaires, la montée en puissance de l'islam politique ont abouti à l'effondrement des nations. Des millions de personnes ont bougé, soit à l'intérieur de leur pays, soit à l'extérieur. »

L'immigration s'est mondialisée. En France, l'accueil des migrants est au cœur de débats d'autant plus vifs en ces temps de période électorale.

 

Le maire de Tramayes témoigne d'une intégration réussite dans sa commune

Michel Maya, maire de Tramayes et « témoin » de la soirée, est venu parler de l'action faite en faveur de réfugiés. Un collectif regroupant des résidents du bourg et des communes voisines a été créé afin de répondre à la sollicitation gouvernementale d'accueil de migrants dans des conditions dignes. Après quelques obstacles, la plupart dus à la lourdeur administrative, leur demande a été acceptée. Deux familles et leurs enfants sont arrivés. Leur intégration rapide à la population locale en a étonné plus d'un.

Depuis, une de ces familles envisage sérieusement de s'installer définitivement à Tramayes.

 

R.A.

 

mjcheritan-macon-stora-immigration2.jpg

HISTOIRE : La ville de Mâcon à travers les mémoires inédites d’un abbé du XVIIIème siècle

ouvrage Mâcon (22).JPG
La Société d'Études Mâconnaises a réédité les "Mémoires pour servir à l’histoire sacrée et profane de Mâcon", écrites par l'Abbe François Laplatte à partir de 1766. La nouvelle édition a été présentée publiquement ce lundi 23 octobre à l’Hôtel de Ville.

DAVAYÉ : Les chevrettes quitteront la Roche de Solutré dimanche lors de la Transhubique

transhubique-davaye.jpg
Ce dimanche 29 octobre, la quarantaine de chevrettes qui a paturé sur la Roche de Vergisson tout l'été retourne aux bâtiments d’élevage.

MÂCON : L’école Montessori démarre sur de bonnes bases

ecole-montessorie-macon-3.jpg
La nouvelle école Montessori a ouvert ses portes au public ce samedi. Mâcon Infos est allé à la rencontre des deux instigatrices de ce projet de pédagogie alternative.

MÂCON : Le temple protestant fête ses 50 ans

50 ans temple protestant Mâcon (25).JPG
A voir, les photos d'époque de la pose de la 1ere pierre.

CHARNAY : Crépeau et le Poully-Fuissé font un malheur à la cave de Charnay

CREPEAU CAVE CHARNAY POUILLY FUISSE - 11.jpg
Ce vendredi soir, la cave de Charnay-les-Mâcon a reçu 400 convives pour un double événement : la sortie du Poully-Fuissé 2016, Domaine Rivet Vieilles Vignes, et le défilé du créateur Laurent Crépeau.

MÂCON : Une pluie de diplômes au collège Bréart !

Collège_Bréart_remise_diplômes_2017_0023.jpg
C’est un moment important, qui restera certainement gravé dans leurs mémoires, qu’ont vécu ce jeudi les anciens élèves du collège Bréart.

MÂCON - Territoires « zéro chômeur de longue durée » : de l’utopie à l’expérimentation !

Conf_Territoires_zéro_chômeur_longue_durée_17_10_2017_0001.jpg
Dans le cadre de la journée mondiale du refus de la misère, une conférence sur le dispositif « Territoires zéro chômeur de longue durée » était organisée par le collectif « Forum des solidarités ». Retour sur les échanges de cette table-ronde.

SAÔNE-ET-LOIRE : Des démarches administratives désormais uniquement sur Internet !

préfet de Saône-et-Loire (1).JPG
Les demandes de carte d’identité, passeport, permis de conduire et carte grise se feront exclusivement sur Internet à partir du 6 novembre prochain, pour les habitants de Saône-et-Loire.

MÂCON : L'urgence de se mobiliser pour trouver des solutions contre la misère

refus-misere-journee-mondiale-macon - 7.jpg
A l'occasion de la 30ème journée mondiale du refus de la misère qui a eu lieu ce mardi, le collectif mâconnais « Forum de la solidarité » a organisé un rassemblement puis une conférence sur le dispositif « Territoire zéro chômeur de longue durée ».

CHARNAY : Le comité de jumelage a découvert la région souabe, baignée dans les couleurs de l'été indien

echange-jumelage-brackenheim-charna2.jpg
Brackenheim, ville jumelée avec Charnay-lès-Mâcon depuis bientôt 40 ans, a acceuilli ce week-end sous le soleil quinze Charnaysiens pour une magnifique randonnée de 16 km dans les vignes, sous-bois et villages souabes de sa région viticole vallonnée en Bade-Wurtemberg.

ACADEMIE DE DIJON : Une consultation numérique sur le projet académique 2018-2022

Pour recueillir l’avis de tous, l'Académie de Dijon organise une consultation numérique à destination des personnels, des élèves, des parents d’élèves et des partenaires.

MÂCON - Collège Schuman : une centaine de diplômes remis lundi soir, dont le DNB

COLLEGE SCHUMAN MACON DNB - 3.jpg
150 personnes : élèves, parents, professeurs étaient réunis lundi soir au COSEC du collège Robert Schuman à l’occasion de la cérémonie républicaine de remise des diplômes, à l’initiative du principal M. Jean-Paul Blanchet, en présence d'Hervé Reynaud, conseiller départemental et adjoint au maire de Mâcon.

SAONE-ET-LOIRE : Contrôles routiers renforcés à partir de vendredi

CHIFFRES ACTUALISÉS LE 20 OCTOBRE À 10H45

SANTÉ : La campagne du « mois sans tabac » arrive à Mâcon

mois sans tabac Mâcon (6).JPG
Les Mâconnais, fumeurs et non-fumeurs, auront la possibilité de se renseigner sur le tabagisme auprès d’un stand mis en place à l’Hôtel de ville le 24 octobre prochain.

CHARNAY : Les seniors sensibilisés aux risques liés à la délinquance et la sécurité routière

operation-tranquilite-senior-charnay - 2.jpg
Le commandant de police Sophie Hartmann est intervenu mardi après-midi à la résidence séniors « Au Fil du Temps » dans le cadre de l'Opération tranquillité séniors afin de sensibiliser cette population vieillissante aux risques liés à la délinquance et à la sécurité routière.

CLIN D'ŒIL : Les seniors mâconnais dans l'ambiance « casino » le temps d'une après-midi

casino-seniors-semaine-bleue-2017-macon - 20.jpg
Dans la suite de la Semaine Bleue, la résidence autonomie Epinoches - Cerisaie a organisée l'animation exceptionnelle "Casino" ce mardi 17 octobre.

MÂCON : Du théâtre pour parler des rythmes de la famille

spectacle rythmes famille Mâcon (79).JPG
La compagnie Arc-en-scène a présenté mardi 17 octobre à la médiathèque de Mâcon son spectacle interactif « Vous reprendrez bien un petit peu de temps ? », conçu à la demande du Réseau mâconnais d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents (Réeap).

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Conseil départemental lance l’année culturelle numérique

projets numérique conseil départemental 71 (52).JPG
Lors d’une conférence organisée mardi 17 octobre, les principaux projets culturels et numériques lancés cette année par le Conseil départemental ont été présentés à la presse.

DAVAYÉ : Jean-Philippe Lachaize conquérant et sans complexe dans sa nouvelle fonction de directeur de l'EPLEFPA

LYCEE DAVAYE NOUVEAU DIRECTEUR - 1.jpg
Arrivé de l’EPL La Barotte à Châtillon-sur-Seine (Côte d’Or), Jean-Philippe Lachaize est visiblement heureux d’avoir été nommé à la tête de l’Eplefpa de Mâcon-Davayé, regroupant donc le lycée, l’exploitation caprine, le domaine viticole et le CFPPA.