mercredi 28 juin 2017
  • JOURNEE_ARMEES_MACON.jpg
  • MARCHE_NOCTURNE_2017_VIGNERONS_TERRES_SECRETES.jpg
  • MOINARD_FAUDA_ANNONCES_IMMOBILIERES.jpg
  • MALETTE_INFO_ENERGIE_PAYS_SUD_BOURGOGNE9_-_1.jpg
  • ETE_FRAPPE_MACON_201721.jpg
  • CUOMACON.jpg

mjcheritan-macon-stora-immigration.jpg

Jeudi 13 avril, le public est venu nombreux au au MJC Héritan pour la conférence « Immigration : Les mémoires dangereuses » de l'historien Benjamin Stora.

Il est historien, professeur à l'université Paris-XIII et à l'Institut national des langues et civilisations orientales, inspecteur général de l'Education nationale. Spécialiste de l'histoire et de la guerre d'Algérie, de l'histoire du Maghreb ainsi que de l'Empire colonial français et de l'immigration en France, il préside le Conseil d'orientation de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration.

 

« L'immigration fait partie de l'histoire de France », dit en substance Benjamin Stora. La fin du XIXe siècle voit arriver le premier grand flux migratoire. Depuis, le pays s'est construit avec les vagues migratoires successives : italienne, espagnole, portugaise, polonaise, post-coloniale - chacune apportant dans ses bagages sa culture, ses traditions, ses mémoires. Parmi toutes ces différentes migrations, le conférencier s'est penché plus longuement sur l'immigration maghrébine, et particulièrement l'immigration algérienne avant la Première Guerre mondiale. Elle s'est poursuivie tout au long du XXe siècle, notamment après la guerre d'Algérie.

 

Une immigration « singulière »

 

Aux yeux de l'historien, cette immigration se révèle « singulière » parce qu'elle est issue de la colonisation. Or, cette période cruciale a été occultée, alors que le passé colonial et l'immigration font indissociablement partie de la mémoire collective française. « L'Algérie n'était pas une colonie comme les autres », rappelle Benjamin Stora. « La colonisation a apporté la France, mais par effraction et par violence. L'histoire coloniale est une histoire conflictuelle très dure qui s'étend sur plusieurs générations. »

 

Mal connue, mal expliquée, mal comprise, cette histoire a forgé « des mémoires contradictoires entre ceux qui la vivent comme un paradis perdu et ceux qui en ont une vision anti-coloniale, des mémoires construites sur la séparation favorisant d'un côté le nationalisme français, de l'autre la montée d'une identité communautaire ». Des mémoires antagonistes, et donc des mémoires dangereuses.

Pourtant, la « proximité » entre les deux pays était réelle et ancienne, créant des liens forts, favorisant un métissage culturel, notamment par le biais de la langue française.

 

Mais à la décolonisation, harkis, pieds-noirs, anciens soldats reconvertis colons et anciens colonisés qui ont rejoint la France ont été oubliés, laissés pour compte. Un sentiment d'abandon s'est installé dans leurs esprits. La relation dominants-dominés s'est perpétuée sur le sol français, ravivant des blessures mal cicatrisées, alimentant amertume et ressentiment, qui se sont transmis de génération en génération, faisant émerger un imaginaire nostalgique basé sur la notion de retour aux origines.

Après la « proximité » qui avait construit des passerelles entre les deux rives de la Méditerranée, « l'éloignement » idéologique que l'on constate aujourd'hui paraît d'autant plus paradoxal. Pour Benjamin Stora, afin de résorber cette fracture, il faut connaître et comprendre son passé et celui des autres, l'enseigner dans les écoles et les universités pour « dépasser les discours nationalistes, car ils sont porteurs de séparation. »

 

L'immigration aujourd'hui

 

Depuis quelques années, l'Europe vit dans un courant migratoire d'une ampleur sans précédent depuis la Deuxième Guerre mondiale. L'arrivée massive (plusieurs millions) de personnes en provenance des pays du sud de la Méditerranée représente un événement historique considérable. Certains ont voulu établir un distinguo entre le « bon migrant », réfugié politique, et le « mauvais migrant », réfugié économique, sans chercher les causes profondes qui ont poussé les exilés sur les routes.

 

D'une part, les crises économiques et climatiques ont durablement appauvri les populations des contrées du Sud. D'autre part, analyse Benjamin Stora, « les révolutions arabes, porteuses de démocratie, ont tourné au désastre politique. La réinstallation de régimes autoritaires, la montée en puissance de l'islam politique ont abouti à l'effondrement des nations. Des millions de personnes ont bougé, soit à l'intérieur de leur pays, soit à l'extérieur. »

L'immigration s'est mondialisée. En France, l'accueil des migrants est au cœur de débats d'autant plus vifs en ces temps de période électorale.

 

Le maire de Tramayes témoigne d'une intégration réussite dans sa commune

Michel Maya, maire de Tramayes et « témoin » de la soirée, est venu parler de l'action faite en faveur de réfugiés. Un collectif regroupant des résidents du bourg et des communes voisines a été créé afin de répondre à la sollicitation gouvernementale d'accueil de migrants dans des conditions dignes. Après quelques obstacles, la plupart dus à la lourdeur administrative, leur demande a été acceptée. Deux familles et leurs enfants sont arrivés. Leur intégration rapide à la population locale en a étonné plus d'un.

Depuis, une de ces familles envisage sérieusement de s'installer définitivement à Tramayes.

 

R.A.

 

mjcheritan-macon-stora-immigration2.jpg

VIDEO : Mickaël Jones à Chasselas pour la présentation de la St-Vincent Tournante

MICKAEL JONES CHASSELAS ST VINCENT - 1.jpg
Mickaël Jones, parrain de la 74ème St-Vincent Tournante à Prissé, a donné un concert privé aux organisateurs mardi soir au château de Chasselas.

CHASSELAS : La Saint-Vincent tournante 2018 se prépare aujourd’hui

STVINCENT TOURNANTE 2018 PRISSE - 15.jpg
La grande fête viticole bourguignonne est organisée en 2018 par le Cru St-Véran. Son président Kevin Tessieux a réuni les bénévoles, viticulteurs et élus ce mardi soir au château de Chasselas pour dévoiler l’affiche officielle de la manifestation. En présence du parrain de cette édition Mickaël Jones.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les inspecteurs du travail tirent la sonnette d’alarme

manifestation inspecteurs travail Mâcon (46).JPG
Les fonctionnaires de la direction départementale du Travail étaient réunis à Mâcon ce mardi 27 juin, place St-Pierre, pour présenter leur pétition contre les suppressions de postes.

MÂCON : Un motard de la police blessé dans une collision avec une voiture

COLLISION POLICIER DS3 MACON8.jpg
ACTUALISÉ : On sait un peu plus sur les circonstances de cet accident...

MÂCON : Yves-Marie Vasseur est le nouveau président du Rotary Club

rotary-6.jpg
C'est dans le restaurant Le Moulin du Gastronome à Charnay, que les rotariens se sont donnés rendez-vous hier soir pour assister à la passation de pouvoir entre Frédérique Steurer et Yves-Marie Vasseur.

CONSERVATOIRE : Des jeunes musiciens mâconnais en concert au Portugal

élèves conservatoire Mâcon Portugal (8).JPG
Le 8 juillet, six élèves du conservatoire de Mâcon joueront dans un orchestre symphonique international d’adolescents dans la ville portugaise de Santo Tirso, lors de la « Rencontre des villes jumelées ».

CRÊCHES : Votre magasin Utile a changé de propriétaires, venez les rencontrer

le tx sont terminé + verre de l amitié-page-001.jpg
Publi-reportage - Nathalie et Denis Bernard sont les nouveaux et heureux gérants de la supérette Utile à Crêches sur Saône.

AZÉ - La cave fête ses 90 ans : zoom sur 90 ans d'histoire

CAVE AZE 90ANS HISTOIRE1.jpg
Construite en 1927 aux abords de la départementale n° D82 mais aussi et surtout le long du tacot (ligne ferroviaire de Fleurville à Macon qui a fonctionné de 1900 à 1934), la cave d’Azé fut créée pour répondre à la crise que connaissaient les vignerons à cette époque.

RELIGION : Un prêtre du Chemin Néocatéchuménal ordonné à Mâcon

ordination prêtre Mâcon (101).JPG
La cathédrale catholique Saint Vincent de Mâcon a accueilli dimanche 25 juin une nouvelle ordination d’un prêtre diocésain en Saône-et-Loire, après 4 ans de pause. La cérémonie a été célébrée par le Monseigneur Benoît Rivière, évêque d’Autun.

Photos : La fête de la musique a battu son plein hier soir à Mâcon !

fête musique (65).JPG
Ambiance extraordinaire en centre ville de Mâcon ce samedi 24 juin lors de la deuxième soirée de la Fête de la musique. Des milliers de Mâconnais y ont participé autour des nombreuses scènes et terrasses. Et la fête vient juste de commencer. Place désormais aux festivals sur l’esplanade Lamartine.

Mâcon : C’est parti pour la deuxième journée de la fête de la musique !

médiathèque Mâcon fête de la musique (106).JPG
Pour l’édition 2017 de la Fête de la musique, la médiathèque municipale de Mâcon a mis en place ce samedi 24 juin une scène ouverte aux musiciens amateurs de tous les âges et genres.

Clin d’oeil : Un vide grenier au bénéfice du sport

vide grenier Volley Mâcon (38).JPG
Samedi 24 juin le Volley Club Mâconnais organisait sa 6ème édition de son traditionnel vide-grenier annuel, la dernière manifestation avant les vacances.

MÂCON : Le Pont, un acteur incontournable du territoire !

AG_Le_Pont_06_2017_0011.jpg
L’association, à caractère social et solidaire, rayonne dans tout le département de Saône-et-Loire. Retour en cinq points sur son fonctionnement suite à son assemblée générale.

Jumelage : Neustadt an des Weinstrasse et Mâcon, pour une meilleure inclusion des personnes handicapées

neustadt délégation handdicap (39).JPG
Coopérer pour faciliter la vie des personnes handicapées, c’est ce que Mâcon et Neustadt essayent de faire, en commençant par des visites réciproques qui incluent des personnes en situation de handicap.

SAÔNE-ET-LOIRE : Première pierre pour le laboratoire départemental d'analyses, à Mâcon

LABORATOIRE AGRICULTURE 71 - 5.jpg
Ce sont 1400m² de bâtiment qui vont être construits pour réaliser ce nouveau laboratoire départemental d'analyses, pour un montant de 3 millions d'euros.

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE SAÔNE-ET-LOIRE : Quand le passé refait surface…

ACCARY CHAMBRE REGIONALE COMPTE21.jpg
En évoquant le rapport de la Chambre régionale des comptes ce matin, le président André Accary pensait y passer quelques minutes seulement. Mais quand on évoque le passé, forcément, celles et ceux qui étaient aux manettes réagissent. Cela n’a pas loupé, et les échanges ont duré.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un premier semestre 2017 meurtrier sur les routes du département

statistiques routières préfet  (2).JPG
Le bilan dressé par le Préfet Gilbert Payet ce jeudi 22 juin sur la sécurité routière dans le département est inquiétant, avec des statistiques qui montrent plus d’accidents, plus de morts et de blessés par rapport au premier semestre 2016.

SAÔNE-ET-LOIRE - Drame de Trivy : "J’ai été amené à réunir les différents acteurs pour optimiser l’accompagnement"

interview-prefet-s-e-l-payet.jpg
Chiffres de l'emploi, traversée de Blanzy pour la RCEA, nouveaux radars à double sens, lutte contre le terrorisme et le drame de l'agriculteur de Trivy... le Préfet de Saône-et-Loire, Gilbert Payet, a abordé de nombreux sujets dans une interview.

CRÊCHES : Les pompiers ont remis les attestations de premiers secours

PSC1 Creches (1).jpg
Ce jeudi, c'est à la caserne des pompiers de Crêches-sur-Saône, que douze stagiaires se sont vus remettre leur attestation de Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1) suite à une formation qui s'est déroulée le 11 février.

MÂCON : Les riverains ont échangé avec la municipalité sur la rénovation de la place Saint-Louis

macon-amenagement-PlaceSaintLouis(1).jpg
Lundi dernier, une nouvelle réunion publique s'est tenue dans la Grande salle du Pavillon pour permettre aux riverains de la place Saint-Louis d'échanger avec la municipalité sur les possibilités d'aménagements.

MÂCON : L'association Les Marbettes fête ses cinq ans

les-marblettes-macon-5-ans7.jpg
Ce jeudi 22 juin 2017, l'association Les Marbettes a profité de son Assemblée Générale pour fêter ses cinq ans en présence de Caroline Theveniaux, adjointe à la mairie de Mâcon et marraine de l'association et les conseillères municipales Marie Claude Chezeau et Annick Blanchard.

MÂCON : Ces Mâconnais sont désormais aptes à intervenir en cas de secours

remise-diplomes-psc1-macon-2017.jpg
Jeudi en fin de journée, la Croix Rouge Française avait convoquée les 32 Mâconnais ayant passé leur formation de Prévention et Secours Civique de niveau 1 au Grand Salon de l'Hôtel de Ville à Mâcon pour la remise des diplômes.