mardi 19 juin 2018
  • BANQUE_POP_MACON_ENOVAGENCE_JUIN2.jpg
  • CUO_MACON_AFFICHE_2018.jpg
  • SEQUANE_SENIOR_MACON_JUIN.jpg
  • INAUG AGRIEZMANN MACON.jpg

fête enfants turcs Mâcon 2017 (127).JPG

Une centaine d’enfants d’origine turque des écoles du Mâconnais sont montés sur la grande scène du théâtre de Mâcon pour un spectacle traditionnel dédié à l’identité nationale turque.

La Fête des enfants, célébrée chaque 23 avril partout dans le monde par les communautés turques comme fête de la souveraineté nationale, renvoie à l’ouverture de la première assemblée nationale turque qui se réunit à Ankara en 1920 pour mettre en place le projet de la république turque. Mustapha Kemal Atatürk, qui allait devenir le fondateur et premier président de la République turque, avait proposé que ce jour-là, les enfants prennent le pouvoir pour la journée.

A Mâcon, ce sont les trois enseignants ELCO (enseignement de langue et de culture d’origine) et l’association culturelle turque de Mâcon qui organisent chaque année le spectacle dédié à la fête des enfants avec la participation principalement des élèves qui suivent les cours de langue et de culture d’origine. Poésie, danses, chants, théâtre s’enchaînent imprégnés de fortes messages de fierté nationale.

Mais le spectacle est aussi l’occasion pour les leaders de la communauté turque locale de transmettre leur respect envers le pays qui les accueille. Dans son discours, Mustafa Yigit, président de l’association culturelle turque de Mâcon a mis aussi l’accent sur l’intégration qui passe par la liberté de pensée: « Chers enfants, en étudiant, en comprenant, en faisant des recherches, en réfléchissant, en demandant, restez attachés aux valeurs du droit de l’homme et ce sera une victoire pour l’humanité dans notre pays et dans ce beau pays où nous vivons. Pour réussir il faut un grand travail de rigueur. Si nous ne faisons pas notre part, d’autres prendront des décisions à notre place. Si nous voulons décider de notre avenir en conservant nos propres valeurs, notre culture nationale, il faut poursuivre notre intégration dans la société française dans l’enseignement, dans le social, dans l’économie, la politique et la culture, nous devons participer et jouer un rôle actif, nous n’avons pas d’autre choix que de réussir. »

Des mots qui ont trouvé écho dans le discours de Jean Patrick Courtois, maire de Mâcon présent comme chaque année à ce spectacle de la communauté turque locale : « Je participe à cette fête parce que c’est la fête des enfants et que les enfants sont le gage d’avenir pour les sociétés turque et française, de la fraternité, de la paix dans notre pays. Voir les hymnes turque et français repris par la population est aussi un gage de paix et d’intégration. »

Présent au spectacle, l’attaché à l’éducation du consulat turque de Lyon, a parlé lui aussi des valeurs de la paix, de la tolérance et du vivre ensemble qui doivent être transmises aux enfants d’origine turque qui vivent en France. « Les enseignant ELCO sont messagers de la paix » a souligné également l’attaché. Une remarque qui rappelle ainsi, peut-être de manière voulue, les discussions autour de l’avenir de ces salariés de l’état turc envoyés en France pour préserver l’identité nationale des enfants des migrants. A partir de 2018, si la France et la Turquie arrivent à s’entendre sur le sujet, ils devront se limiter à enseigner le turque comme toute autre langue étrangère vivante.

Cinar Huseyin, un des trois enseignants ELCO à Mâcon, se prépare à quitter la France après avoir passé 5 ans sur place. Il a profité du moment pour transmettre un message à la communauté turque mâconnaise : « Les parents sont responsables de leurs enfants. Les enfants doivent connaître leurs origines, leur culture, mais avec le respect pour d’autres origines et cultures différentes. Pour bien s’intégrer, apprenez la langue, faites faire des activités à vos enfants, assistez à des manifestations culturelles locales ! »

En ce moment dans les écoles et les collèges de Mâcon 320 élèves suivent des cours de langue et de culture d’origine turque.

Cristian Todea

fête enfants turcs Mâcon 2017 (96).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (109).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (70).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (71).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (95).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (134).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (142).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (146).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (130).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (157).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (159).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (177).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (183).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (194).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (197).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (209).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (221).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (39).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (44).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (50).JPG

Jean-Patrick Courtois, Maire de Mâcon

fête enfants turcs Mâcon 2017 (58).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (62).JPG

L’attaché à l’éducation du consulat turc de Lyon 

fête enfants turcs Mâcon 2017 (87).JPG

Les lauréats du concours de dessins sur le thème de la fête des enfants et de la paix 

fête enfants turcs Mâcon 2017 (22).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (26).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (28).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (15).JPG

fête enfants turcs Mâcon 2017 (3).JPG

De gauche à droite : Cinar Huseyin, Tiryakioglu Gulay et Dogan Capan,

enseignants de langue et de culture d’origine turque à Mâcon

BACCALAUREAT 2018 : A Mâcon, des sentiments partagés après les épreuves du matin

BAC PHILO 2018 JUIN221.jpg
Les réactions à la sortie des lycées Lamartine et René Cassin après les 1eres épreuves

CHARNAY : Plein succès pour le festival « Luciol in the sky »

FESTIVAL LUCIOL IN THE SKY 2018 (28).jpg
Il s’est déroulé vendredi et samedi soirs au domaine de Champgrenon.

MÂCON : Dans la rue pour défendre les Centres d’Information et d’Orientation

stand CIO en danger Mâcon (1).JPG
Des psychologues qui travaillent dans les Centres d'Information et d'Orientation (CIO) de Mâcon étaient sur l’esplanade Lamartine ce samedi pour faire signer une pétition contre leur supposée fermeture par le Gouvernement.

COLLÈGE BRÉART : Une classe de 4ème a exposé ses travaux sur le handicap visuel

EXPO BREART HANDICAP (4).jpg
Cette exposition a eu lieu ce mardi sur le travail d’une année, réalisé par les élèves de la classe de 4ème de Mohamed Bouabane, professeur de lettre moderne.

MÂCON : Le Lions Club a remis deux chèques à des associations suite aux « Enchères du Cœur »

REMISE CHEQUES ENCHERES DU COEUR (10).jpg
Denis Péraudin du Club Mâcon Alfonse de, et Pierre Bost, Président du Lions Club Mâcon Doyen, ont remis mercredi soir au Novotel deux chèques suite aux « Enchères du Cœur » qui ont eu lieu en novembre dernier.

MÂCONNAIS BEAUJOLAIS AGGLO : Bientôt de nouvelles cartes rechargeables pour les bus

Trema (3).JPG
Un stand Tréma était ce samedi sur l’esplanade Lamartine de Mâcon pour permettre aux usagers d’obtenir les cartes rechargeables Trémobile qui remplaceront les tickets en papier et les abonnements actuels.

MÂCON : L'espace sportif et de loisirs Antoine Griezmann, 7 hectares d'équipements !

ESPACE GRIEZMANN MACON 16JUIN.jpg
Un des grands projets de la mandature vient d'aboutir avec l'inauguration, ce samedi, de l'espace Antoine Griezmann après 1 an 1/2 de travaux.

MÂCON : Ce vendredi, faites "un geste noble", donnez du sang

don sang Mâcon 2018 (5).JPG
Dans le contexte de la journée mondiale des donneurs de sang, de nombreuses associations et bénévoles se sont mobilisés pour une collecte, organisée aujourd’hui, jusqu’à 18h, dans la salle de réunion du Conseil Municipal de Mâcon.

ECONOMIE : La MBA a promu l'attractivité du territoire au salon des entrepreneurs à Lyon

MBA SALON ENTREPRENEURS 2018.jpg
L'Agglomération Mâconnais-Beaujolais était présente au salon des entrepreneurs de Lyon ces 13 et 14 juin pour tenter de séduire les entrepreneurs.

SAÔNE-ET-LOIRE : 72 nouveaux naturalisés français ont été accueillis à la préfecture

naturalises-francais-macon-2018- - 2.jpg
Jeudi matin, au salon Erignac à la Préfecture, a eu lieu la cérémonie de naturalisation à laquelle 72 nouveaux Français originaires des cinq arrondissements du département ont été conviés.

MACON : Les retraités dans la rue pour la revalorisation des pensions et contre l'augmentation de la CSG

manifestation retraités.jpg
Plusieurs syndicats de retraités de Saône-et-Loire ont appelé à manifester dans les rues du centre-ville ce jeudi pour rappeler aux Mâconnais leurs revendications et faire entendre leur mécontentement de la future réforme des pensions.

VARENNES-LES-MÂCON : Les travaux entraîneront une nouvelle coupure de la circulation ce vendredi

AUTOROUTE VIADUC VARENNES (1).jpg
Le projet d’élargissement de l’axe Mâcon-Prissé à 2X2 voies est de transformer l’actuelle N79 de 2X1 voies en une infrastructure autoroutière dans la continuité de l’A406.

SAÔNE-ET-LOIRE : Une rentrée scolaire 2018 avec plus d’élèves et moins de personnel remplaçant

DSDEN 71 (2).JPG
Le directeur académique de l’Education Nationale dans le département Fabien Ben a présenté dans une conférence de presse la structure de classes et de personnel pour les maternelles et les écoles élémentaires en Saône-et-Loire pour la rentrée.

MÂCON : Deux créateurs mâconnais de bijoux contemporains remportent le prix régional des Ateliers d'Art de France

AAF2018_BFC2-Zest-Mâcon.jpg
Ce mardi, Delphine Noelke et Vincent Chartier, créateurs de bijoux contemporains installés sous le nom de "Zest" à Saint-Jean-le-Priche, ont été désignés lauréats régionaux du Concours Ateliers d’Art de France.

ECOLE DES PERRIERES : La main à la pâte avec les étudiants de l’ENSAM de Cluny

main à la pâte école Perrières (23).JPG
Les élèves de CM1 de l’école des Perrières ont pu admirer le produit qu’ils avaient commandé il y a 6 mois aux étudiants de l’Ecole des Arts et des Métiers de Cluny dans le cadre d’un projet pédagogique avec le Centre Pilote "La Main à la Pâte" de Mâcon.

MÂCON : 42 mains courantes déposées contre elle au commissariat en 13 mois !

L'histoire commence vendredi soir 18 mai quand L.M., femme de 37 ans, SDF de la rue de la Barre, une fille de deux ans placée dans une famille d'accueil, a une altercation en soirée avec un riverain. Elle tient des propos racistes et une rixe éclate. ACTUALISÉ : Le verdict du 11 juin