jeudi 24 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2019.jpg

ADRIEN_BEAUDET_CHARNAY.jpg

Le jeune conseiller municipal quitte la majorité conduite par le maire Jean-Louis Andrès. Il dit pourquoi dans un communiqué adressé ce matin.

Après deux démissions du Conseil municipal, trois viennent d’entrer en opposition.

A mi-mandat, la majorité de Jean-Louis Andrès a du plomb dans l’aile !

 

Le 3 avril dernier, j'ai informé le Conseil Municipal que je quittais la majorité de Jean-Louis Andrès suivi par Marjorie Couturier et Sylvie Bonnet.
En voici les raisons :
Notre programme 2014 mettait, entre autres, l’accent sur la jeunesse. Je me suis engagé avec passion auprès des scolaires. Le maire m'a proposé de prendre le poste de président du Conseil Communal des Enfants. Je l'ai mis en place et je pense avoir réussi si j'en crois la satisfaction générale des élèves et des familles. Le maire s'était engagé à me nommer Conseiller délégué pour démontrer que les jeunes Conseillers municipaux de notre équipe étaient reconnus et n’étaient pas sur la liste pour faire de la figuration.
Or, malgré les promesses réitérées du maire depuis plus d’un an, je n'ai rien vu venir sinon le leitmotiv "tu es trop jeune, fais tes preuves !"
Pour citer Corneille "Je suis jeune il est vrai, mais aux âmes bien nées la valeur n'atteint pas le nombre des années".

 

En somme,

Je n'étais pas trop jeune pour figurer sur la liste à la demande de Serge GAULIAS 1er adjoint que je remercie de m'avoir toujours fait confiance et de me garder son amitié.
Je n'étais pas trop jeune pour animer le Conseil Communal des Enfants avec toutes les responsabilités qui m'incombaient.
Je n'étais pas trop jeune pour représenter le maire en Italie avec les élèves dont j'avais la responsabilité.
Mais curieusement trop jeune pour devenir Conseiller délégué alors qu'il n'y avait, de plus, aucune incidence financière sur le budget.

 

Jeune oui, mais j'ai le sens des responsabilités depuis toujours et je veux qu'on me respecte. Je quitte la majorité, non pas pour mon ego, mais pour démontrer qu'on ne doit pas se servir des jeunes juste pour cautionner la politique d'un maire qui veut rajeunir sa liste. 
Néanmoins, mon départ ne serait pas totalement justifié sur ce seul positionnement. Il y a malheureusement depuis notre élection, un manque évident de transparence et de communication de la part du maire remarquée par l'ensemble des Conseillers et des citoyens, amplifiée par une gouvernance d'alcôve. Seuls quelques très proches élus et agents adoubés reçoivent la confiance du maire.
Tout le monde a remarqué ou remarquera la demande de mutation de nos meilleurs agents pour fuir une ambiance délétère. Je ne parle pas de la nouvelle DGS qui devrait, pour bien fonctionner, recevoir la confiance totale du maire. Il n'en est rien. Je crains que celle-ci ne soit bientôt contrainte à déclarer forfait, comme le précédent, qui n'a résisté que quelques mois.

 

Jean-Louis Andrès n'a pas compris que le mode de gestion technocratique, sans chaleur humaine, qu'il impose à tous ne convient à personne, ni aux élus, ni aux agents, ni aux charnaysiennes et charnaysiens. De plus, ses colères, son intolérance contre celles et ceux qui ne sont pas d’accord avec lui sont inacceptables. Nous l’avons encore tous constaté au dernier Conseil municipal vis-à-vis de deux conseillers de l’opposition qui jouaient pourtant leur rôle. Le maire dit souvent en Conseil : « je n’accepte que les questions intelligentes ». Personne n’a la science infuse. Le sang-froid, le respect de l’autre qui n’a pas forcément fait d’études, la gentillesse, la proximité, devraient être à l’évidence les principales qualités d’un maire. Après le népotisme de Gérard Voisin, le dédain de Jean-Louis Andrès, notre belle ville de Charnay-lès-Mâcon n’a vraiment pas de chance.

 

Marjorie Couturier, Sylvie Bonnet et moi-même allons constituer bientôt un nouveau groupe d'opposition actif, à l’écoute de nos concitoyens, sous la forme d’une association loi 1901 que vous pourrez rejoindre si vous pensez que vous pouvez être utile à votre Ville.

CLIN D'OEIL : Des ruches sur le toit de la MJC de l'Héritan

ruches toit MJC Héritan.jpg
Deux premières ruches sont arrivées à la MJC de l'Héritan où elles seront outils d’un atelier pédagogique dans le cadre des activités dites du « tiers lieu ».

MÂCON : 88 personnes testées au Covid-19 aux Blanchettes

TestPCRBlancheT2109.jpg
Des tests de dépistage gratuits ont été réalisés ce lundi sur le parking de la MJC des Blanchettes.

MÂCON : Un SDF s'en prend violemment à deux personnes en l'espace de 12 h

AGRESSION MACON SDF.jpg
Actualisé : Jugé en comparution immédiate ce lundi, il a été reconnu coupable et maintenu en détention. Présenté au tribunal une 1ère fois le 20 juillet, il avait demandé un délai pour préparer sa défense.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département cherche des accueillants familiaux

réunion information accueil familial Département 71.jpg
Une réunion d’information sur l’accueil familial en Saône-et-Loire s'est tenue ce lundi à l’Espace Duhesme de Mâcon. L'accent a été mis sur la nouveauté introduite cet été, à titre expérimental : le statut de salarié pour les accueillants familaux.

TRIBUNAL DE MÂCON : Des hématomes causés par des coups ou pas ?…

C’est la question qu’a dû trancher le tribunal ce lundi, avec un prévenu qui comparaissait sous escorte, accusé d’avoir frappé sa compagne, en situation probable de vulnérabilité, à savoir probablement enceinte de deux mois, et qui s’est retrouvée avec 4 jours d’ITT.

CLIN D'OEIL : Près d'une centaine de voitures anciennes et motos sur L'esplanade à Mâcon

CollectionVoitureMacon2009.jpg
Le grand rassemblement mensuel de voitures de collection s'est déroulé ce dimanche matin sur l'esplanade Lamartine avec deux nouveautés : la présence d'une buvette et de motos.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Bien avant la pêche aux canards était la chasse aux canards

CHATEAU DESTOURS CRECHES CANARDIERE - 2.jpg
Les Journées du patrimoine ont ceci de très sympathiques qu'elles sont l'occasion d'apprendre un petit bout d'histoire de notre petit coin de France. Reportage au château d'Estours.

MUSIQUE : C’est le retour tant attendu du jazz à Mâcon !

AG Crescent jazz Mâcon.jpg
L’assemblée générale du Crescent a précédé jeudi l’ouverture de la nouvelle saison au club de jazz de Mâcon. Le point avec le président Mike Cleaver.

COVID-19 : Passage de la Saône et Loire en zone rouge dite « de circulation active du virus »

Le département de Saône-et-Loire devrait être classé parmi les zones de circulation active du virus (« zone rouge ») à l’issue de la parution d’un décret au Journal Officiel ce week-end.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 2,70% de personnes positives au covid-19 en une semaine

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La Saône-et-Loire, avec 279 cas positifs pour 8 653 personnes testées (soit 3,22% de personnes positives) en une semaine, atteint le seuil d'alerte fixé par le ministère de la Santé. 5 décès de plus des suites du covid-19 sont à déplorer en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté.

MILLY-LAMARTINE : Les 1ers logements éligibles à la Fibre Optique

image12.jpeg
Orange déploie sur ses fonds propres la fibre optique jusqu’au logement (FttH - Fiber to the Home) à Milly-Lamartine. 65% des foyers et locaux professionnels de Milly-Lamartine sont d’ores-et-déjà éligibles à la Fibre Optique.

MÂCON : Le Spot s'est paré de rouge pour alerter les ministères

SPOTHervé Reynaud MÂCON 1709.jpg
« Nous avons été les premiers arrêtés, nous serons les derniers à repartir, encore faut-il que nous soyons encore debout » a déclaré Matthieu Vaillier ; « Pourquoi pouvons-nous nous entasser masqués à 600 dans un train ou dans un avion sans distanciation, mais pas dans une salle de spectacle ? » a interrogé Béatrice Paul.

MÂCON : Une centaine de personnes au final dans la rue à l’appel de la CGT

Mâcon manif CGT septembre 2020.jpg
Syndiqués et syndicalistes, Gilets jaunes, membres d’organisations comme ATTAC, ainsi que des représentants de partis politiques de gauche étaient réunis cet après-midi sur l’esplanade Lamartine, suivant l'appel national à la grève de la CGT.

MACON - Covid-19 : Alerte rouge sur le spectacle vivant !

ALERTE ROUGE SPOT MACON.jpg
Le Spot est en rouge ce soir, comme de nombreuses salles de spectacle en France, extrêmement fragilisées par la crise sanitaire. À lire aussi, le communiqué du SYNPASE, « Evènementiel et spectacle : les professionnels de l’ombre au bord du gouffre »