dimanche 17 février 2019

Le vendeur et l'acquéreur d'un révolver approvisionné, trouvé lors d'une perquisition à Mâcon, ont été condamnés à 4 mois de prison ferme par le Tribunal de Grande Instance cet après-midi.

 

Les deux prévenus, âgés de 40 et 50 ans, ont indiqué que cette arme de poing devait servir de gage pour une dette de jeu. L'un des prévenus a voulu payer sa dette de 200€ à son voisin mais, n'ayant pas de moyens financiers, lui avait laissé un révolver à grenailles modifié qu'il avait récupéré lors d'un jeu de poker. 

Quelle malchance pour le premier prévenu : étant en détention provisoire et en attente d'être jugé pour trafic de stupéfiants, son domicile est objet d'une perquisition en octobre 2016. Les forces de l'ordre trouvent chez lui ce fameux révolver à grenailles, modifié pour tirer des vraies balles, et 76 cartouches à balles calibre 22.

Il ne veut pas nommer la personne qui le lui a donné. Selon lui, « une personne qui n'est pas dangereuse et qui n'a ni histoire, ni casier ». Pourtant, ni l'un ni l'autre ne sont inconnus par la justice : 12 et 6 mentions dans les casiers judiciaires, entre autres pour vol à main armée et trafic de stupéfiants. La police ne cherche dans tous les cas pas longtemps l'ancien propriétaire de cette arme, qui a pu rapidement être identifié grâce aux analyses d'ADN.

 

Interpellé par la police, son voisin fini par indiquer que ce révolver lui aurait été donné à son tour pour régler une dette de jeu de poker. « Curieux comme moyen de paiement » commente le juge. « Oui mais je n'allais pas lui prendre sa télé, il n'a rien », rétorque l'acquéreur de l'arme. Le voisin ne désigne d'ailleurs, lui non plus, la personne de laquelle il a reçu l'arme, « une question de mentalité entre amis, un code de conduite » dit-il. Les deux indiquent bien évidemment ne pas s'être rendus compte du fait que le révolver était modifié pour recevoir des vraies balles. Le sachet de cartouches à balles calibre 22, non plus, ne les a pas interpellé.

 

Un mode de paiement très inhabituel, qui leur aura coûté tous les deux 4 mois de prison ferme.

Delphine Noelke

MÂCON-LOCHÉ : Suicide sur les voies du TGV

L'accident est survenu ce début d'après-midi sur les voies de la ligne TGV, allant de Mâcon à Lyon.

TRIBUNAL DE MÂCON : Contrôlé deux fois en une semaine au volant alors qu’il n’avait pas le permis

TGI_MACON.jpg
A 64 ans, Patrick est bien connu des services de police : 24 mentions au casier judiciaire !

TRIBUNAL DE MÂCON : Fou de jalousie, il frappe, insulte et crache sur tout ce qui passe

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Kevin C., 31 ans, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel pour des faits de violences commis le 10 décembre à Mâcon.

PONT-DE-VEYLE : Une maison en feu dans la grande rue

Feu_habitation_Pdv_161218 (5).jpg
ACTUALISÉ LUNDI 14H : Un appel urgent à une aide vestimentaire est lancé.

MÂCON : Une blessée grave dans une collision avec délit de fuite

ACCIDENT MACON RUE BIGONNET 0912 - 5.jpg
ACTUALISÉ : Un appel à témoins est lancé.

SAÔNE-ET-LOIRE : 3 morts dans un crash d'avion près de Charolles

Crash avion.jpg
Après des recherches par hélicoptère, l'avion a été localisé vers 14h dans le bois de Beaubery. Les trois occupants, pilote et passagers, sont morts carbonisés. ACTUALISÉ : Le procureur Eric Jaillet, qui s'est rendu place, a donné les 1eres informations en milieu d'après-midi.

TRIBUNAL DE MÂCON – Violences conjugales : jusqu'à la plaie et l'hématome au visage

VIOLENCE CONJUGALE MACON.jpg
Elle était là, assise en face de la juge, le visage marqué par les blessures. Son homme était à quelques mètres, dans le box des accusés, escortés par les gendarmes. Le couple s'est battu dans la nuit de mercredi à jeudi...

CHARNAY : Ivre au volant, il provoque un accident et fait 2 blessés

ALCOOL AUVOLANT A CHARNAY.jpg
ACTUALISÉ : Le verdict du tribunal de Mâcon

MÂCON : Embardées sur la route, sous l'emprise de la drogue et de l'alcool, et plus encore...

C'est au volant, peu après 21h, et pourtant interdit de séjour en Saône-et-Loire (sauf pour travailler) que Frédéric, 47 ans, commet cet acte délictueux ce dimanche soir place Gardon. ACTUALISÉ : La juge a décidé de son incarcération.

TRIBUNAL DE MÂCON : Ivre au volant, il avait percuté la voiture des gendarmes

TGI_MACON.jpg
Les faits se sont déroulés samedi à 00h40 à Tournus.