After-work-macon-referencement6.jpg

Un sujet qui est encore terra incognita pour la plupart des entrepreneurs. Excellente raison pour le MBC d'inviter mardi soir une experte en la matière, Carine Morato, pour le 2ème after work du club.

Créé fin de l'année dernière, les After Work (« après le travail ») sont une alternative pour ceux qui ne peuvent pas participer aux réunions du club en journée pour s'informer sur des sujets autour de entrepreneuriat. « J'ai remarqué qu'il y avait beaucoup de demandes sur la problématique du référencement, c'est pourquoi j'ai décidé d'inviter Carine » introduit Marie Ange Oviste la soirée. Et effectivement, cet événement a attiré une quinzaine d'intéressés.

Le référencement consiste à améliorer le positionnement et la visibilité des sites dans les résultats de moteurs de recherche, majoritairement Google, sur les mots clés sur lesquels l'entreprise veut se positionner. Ainsi, une personne qui vend des canapés sur Mâcon fera en sorte d'être dans les trois premiers résultats de la recherche "canapé mâcon", où alors être présent avec une petite annonce en haut de la page.

Il est là question de petit robots qui scrutent les sites, un Phantom 5 qui remplace un Panda, de caches, de SEO et de SEA et on comprend vite – le référencement, c'est un métier. « Si quelqu'un cherche votre nom et trouve votre entreprise ce n'est pas du référencement » précise Carine Morato, « le référencement est un travail très long et miticuleux qui met les produits et services en avant en non le nom de l'entreprise ». Les sites de certains participants sont testés sous les regards critiques de l'experte et les résultats montrent : la plupart ont encore beaucoup du travail à faire en terme de référencement.

Carine Morato distingue deux manières d'être référencé de manière éfficace : Premièrement, de manière naturelle, ce qu'on appelle aussi SEO (Search Engine Optimization), et où l'on fait entre autres en sorte d'utiliser fréquemment les mots clés dans le texte, d'optimiser les noms des images et d'avoir un site dit « responsive », c'est-à-dire un site qui s'adapte à toutes les tailles d'écran. Et deuxièmement, du référencement payant, appelé aussi SEA (Search Engine Advertising) où l'on place de la publicité payante sur Google, toujours grâce à des mots clés pertinents, c'est-à-dire des mots probablement utilisés par les internautes pour rechercher le produit ou le service proposé.

« Faites en sorte d'avoir un site beau, informatif et juste » conseille Carine Morato. « Et ne négligez ni les annuaires pertinents pour votre activité, ni les réseaux sociaux. Car plus on est visible partout, mieux c'est ».

Le référencement, un sujet bien complexe. Mais cela n'a aucunement gâché la bonne humeur des participants qui était très attentifs aux propos de la spécialiste. Et après le travail, le repos. C'est pourquoi le groupe a ensuite repris des forces avec un petit buffet au restaurant Les Tuileries, quais des Marans.

Delphine NOELKE

After-work-macon-referencement.jpg

After-work-macon-referencement5.jpgAfter-work-macon-referencement4.jpgAfter-work-macon-referencement3.jpgAfter-work-macon-referencement2.jpg