mercredi 18 septembre 2019
  • TRANSDEV TREMA JTP2019.jpg
  • SALON ESSENTIEL CHARNAY 2019.jpg
  • EMAP_2019_270x410.jpg

Le viol démocratique de TF1

 

Le service politique de TF1 a annoncé aujourd'hui son intention de n'inviter à son débat présidentiel que les candidats obtenant plus de 10% d'intentions de votes.
Ce comportement est un véritable viol démocratique, réduisant le choix des français à 5 ou 6 candidats. Cette position ne peut être tolérée dans notre République. Les médias ne possèdent pas l'influence sur le choix des électeurs.

 

De plus les sondages sont démentis en permanence. Aujourd'hui Nicolas Dupont-Aignan est crédité de 4% des suffrages alors qu'il y a encore quelques semaines cette science aléatoire lui donnait plus de 8% des intentions de votes ; sachant que 21% des français sont potentiellement prêts à voter pour lui. Alors comment sélectionner les candidats sur ce critère ?
Le seul et unique critère sur la participation à ce débat doit être le recueil des 500 parrainages de maires, gage de « qualité » instauré par le général De Gaulle. Et qui plus est imposé par la loi. A moins bien sûr que TF1 -chaîne privée – se considère au-dessus de celle-ci...

 

Il est à noter que la tenue des deux débats prévus sur TF1 et France 2 entre les candidats du premier tour est d'ailleurs possible grâce à la pétition lancée par Nicolas Dupont-Aignan. Celui-ci souhaitant un véritable débat démocratique pour que les Français puissent faire leur choix de vote en toute connaissance des différents programmes. A ce jour plus de 45% des électeurs sont indécis dans leur choix de vote. L'audace de TF1 est sans limite.
Debout la France condamne fermement la censure opérée par la rédaction de TF1 qui préfère - encore une fois - enfermer les français dans le choix infernal du système représenté par Macron, Fillon et Hamon et des extrêmes avec Marine Le Pen.

 

Etienne Gatheron

délégué Debout la France pour la 1ere circonscription

EXPRESSION CITOYENNE : Un Mâconnais demande le retour de "l'ordre et du calme", rue de la Barre

Par une lettre au préfet de Saône-et-Loire qui nous est parvenue via un riverain qui partage le point de vue de l’auteur (celui-ci souhaitant rester anonyme).

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.