lundi 25 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • VOTRE ANNONCE ICI.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Nouvelle année, même déni.

En matière d’exercice démocratique, l’année 2017 à la Région Bourgogne-Franche-Comté commence comme 2016 s’est terminée : par le non-respect des droits fondamentaux de l’opposition.
Pendant un an, l’opposition n’a pas pu s’exprimer une seule fois dans un document de communication édité par la Région.

En 2017, la gauche régionale semble bien décidée à persévérer dans ce déni de démocratie.

Depuis 1 mois, 2 documents généralistes ont été diffusés par Mme Dufay et sa majorité. Un sur le budget et les priorités de la gauche régionale pour 2017. Un autre, vantant les promesses de la Présidente de Région.

Et une fois de plus, pas le moindre espace réservé pour une expression contradictoire de l'opposition.
Il faut sans doute y voir une façon pour la majorité régionale d’éviter que soit mise en avant son absence de vision et l’extrême fébrilité de sa gestion.

En fin d’année dernière, j’avais saisi Mme la Préfète afin qu’elle rappelle à la Présidente de Région les dispositions légales qui s’appliquent au droit d’expression des groupes politiques au sein de notre collectivité.

Force est de constater que la représentante de l’Etat donne raison à l’analyse faite par notre groupe quand à l’absence d’expression de l’opposition dans les publications régionales :
« […] en l’espèce, plusieurs documents (Lettres aux acteurs, présentation du budget 2016 et document exposant le bilan et les orientations de début de mandat) ont été diffusés sans qu’aucun espace ne soit réservé à l’expression de l’opposition. »

J’en appelle donc aujourd’hui à nouveau, par courrier, à Mme Dufay afin que le droit fondamental de l’opposition à l’expression soit respecté.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.