mercredi 18 septembre 2019
  • TRANSDEV TREMA JTP2019.jpg
  • SALON ESSENTIEL CHARNAY 2019.jpg
  • EMAP_2019_270x410.jpg

Pollution de l'air : agissons sur la pollution du quotidien pour préserver notre santé

 

Depuis trois jours, l'agglomération mâconnaise est exposée à un pic de pollution de l'air exceptionnel par son intensité et sa durée. Avec un indice qui oscille entre 9 et 10 sur une échelle de 1 à 10*, l’agglomération mâconnaise est la plus polluée de Bourgogne.

Nous sommes certes mieux informés sur la dégradation de la qualité de l'air par suite d'un abaissement des seuils d'alerte, mais agit-on pour autant pour faire face à un problème devenu constant et structurant ?

Les mesures d'urgence de la Préfecture sont nécessaires mais insuffisantes pour enrayer le vrai problème de fond, celui de la pollution de l'air qui agit au quotidien et qui est responsable de 130 décès par jour en France.

Cet épisode, d'une intensité historique, montre que les politiques nationales et locales ne sont pas à la hauteur des enjeux. L'inaction publique coûte chaque année plus de cent milliards d'euros à la société*.

Alors que l'agglomération est à proximité de l'A6 et de la RCEA, elle n'est pas couverte par un Plan de Protection de l'Atmosphère ( PPA) dont les mesures participent à la réduction des concentrations de polluants atmosphériques.
Le dépassement des valeurs limites réglementaires des concentrations en polluants atmosphériques, avec un risque de récidive, doit conduire à un sursaut des autorités. L'élaboration d'un PPA qui intègre, entre autre, la réduction de vitesse sur une partie de l'A6 ne doit pas être une option.

Bien évidemment, ce plan d'action est une mesure complémentaire à des politiques en faveur des modes de déplacements doux à l'échelle de l'agglomération, à la création d'un véritable pôle multimodal à la Gare de Mâcon, aux zones de circulation apaisée et à un réseau de transports en commun performant.

Ces politiques locales sont indispensables. Mais, elles seront insuffisantes si la santé n'est pas au cœur des politiques nationales et européennes des transports. Seuls les écologistes, à travers le programme présidentiel de Yannick Jadot, ont cette ambition. Elle se traduit concrètement par des mesures volontaristes telles que la sortie du diesel et des investissements en faveur des infrastructures de transport du quotidien ( Trains à Haut Niveau de Services, fret ferroviaire...) financées par la Banque européenne d’investissement et les banques nationales d’investissement.

 

Claire MALLARD, Co-secrétaire régionale et candidate aux élections législatives

* classement réalisé par Atmosf’air Bourgogne, association de surveillance et de mesure de la qualité de l’air en Bourgogne.
* rapport de la commission d'enquête du Sénat sur le coût économique et financier de la pollution de l'air, juillet 2015.

EXPRESSION CITOYENNE : Un Mâconnais demande le retour de "l'ordre et du calme", rue de la Barre

Par une lettre au préfet de Saône-et-Loire qui nous est parvenue via un riverain qui partage le point de vue de l’auteur (celui-ci souhaitant rester anonyme).

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.