jeudi 28 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • VOTRE ANNONCE ICI.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Nous soutenons Benoit Hamon, et vous ?

 

Les Primaires citoyennes de gauche auront lieu les 22 et 29 janvier prochains. Cet exercice démocratique représente une chance pour la gauche. Et pour la France. A la veille d’une fin de quinquennat en demi-teinte, l’enjeu de ces Primaires est majeur. Essentiel même.

 

François Hollande a fait le choix de ne pas se représenter devant les français. Dont acte. Cette décision courageuse, plaçant d’abord l’intérêt collectif avant une considération purement personnelle, rebat les cartes pour l'élection présidentielle de 2017. Face à l’extrême droite et à la droite extrême, la gauche, dans l’ensemble de ses composantes, doit, plus que jamais, assumer le poids de sa responsabilité.

La responsabilité des valeurs d’abord. Celles qui exigent la justice sociale, l’égalité et les solidarités. La responsabilité du renouveau ensuite. Celui qui bouleverse l’immédiateté, qui libère les possibles et qui dessine le progrès. La responsabilité du rassemblement enfin. Celui qui prévient des lendemains douloureux, aux airs d’avril 2002 et de regrets amers.

 

Oui l’enjeu est essentiel. Trop essentiel pour ne pas s’en saisir. Nous avons besoin d’idées et d’audace. De courage et de défis. De modestie et de sérieux. Et Benoit Hamon incarne cette attente. Par son programme d’abord, qui réussit à imposer les questions sociales et écologiques au cœur du débat présidentiel. Il est le seul à proposer une vision moderne, réaliste et profondément humaniste de la société en prenant en compte les bouleversements qui modifient notre quotidien (climat, numérique, travail, éthique, environnement…). La création d’un revenu universel bien sûr, mais aussi la reconnaissance du vote blanc ou encore la sortie du diesel à l’horizon 2025. Par sa personne ensuite, qui ne prétend pas détenir une vérité dogmatique qu’il essaierait d’imposer théâtralement avec force et effets de manche, mais qui est celle d’un homme de gauche, engagé, expérimenté et constant dans son parcours politique et personnel.

 

Nous sommes des militants politiques, des bénévoles associatifs, des citoyens plus ou moins engagés, et nous voulons faire entendre notre voix, ici en Saône-et-Loire. Nous aspirons à une alternative de gauche, résolue et optimiste. Vous aussi ? Alors rejoignez nous lors du débat départemental du mardi 17 janvier à 20h au Creusot, et dans les urnes des 140 bureaux de vote de Saône-et-Loire dès le dimanche 22 janvier (pour trouver votre bureau de vote, rendez-vous sur le site lesprimairescitoyennes.fr).

 

Le comité de soutien de Benoit Hamon en Saône-et-Loire.

https://www.benoithamon2017.fr/rejoindre-la-campagne/

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.