samedi 24 août 2019

  MONDIAL QUAD 2019 PDV - 1.jpg     ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg

  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

Articles

ASTROPLANETCHARNAY00.jpg

 A l'occasion de l'éclipse, AstroSaône et la Bibliothèque pour Tous de Charnay-Lès-Mâcon ont organisé différents évènements toute la semaine.

A la bibliothèque, une exposition présentait différents ouvrages sur l'astronomie. Les enfants sont venus nombreux et ont posé toutes sortes de questions aux bénévoles d'AstroSaône, présents à cet effet. Les adultes en ont aussi bien profité.

AstroSaône s'était installé au Vieux Temple pour le week-end. Au programme, exposition de livres et d'instruments, planétarium, conférence sur le satellite Gaïa.

Les adhérents d'AstroSaône avaient sorti de leurs bibliothèques personnelles des ouvrages qui ont de l'importance à leurs yeux. Des livres qui s'adressent à tous, enfants, adultes, simple curieux, amateur averti… Des livres récents, des livres de collection, des ouvrages déjà datés mais intéressants pour diverses raisons…

Une vitrine présentait des petits accessoires. L'amateur averti a une gamme importante de matériel. Par exemple, chaque fois qu'il veut grossir l'image qu'il a au bout de son télescope, il doit changer d'oculaire. Il en a ainsi toujours au moins 3 dans sa besace : un petit, un moyen et un gros. Les membres de l'association avaient aussi apporté leur matériel d'observation. Et là les instruments exposés étaient variés.

Le planétarium, un outil pédagogique performant

Le projecteur qu'à inventé Yves Lhoumeau a ceci de particulier qu'il projette des vidéos à 360C°. Placé dans une sorte d'igloo, le public ne regarde pas devant lui, il est plongé sous une voûte céleste, dans un autre espace-temps. Yves Lhoumeau commence à raconter l'histoire des étoiles, leurs mouvements, l'éclipse de soleil, le tout à l'aide d'un simulateur dont les images envahissent l'espace. Un logiciel spécialement créé pour le planétarium montre l'état du ciel à l'heure et au lieu demandé. Le futur ou le passé, Charnay, les Antilles ou le Pôle Nord, c'est où on veut quand on veut. Tout en restant dans l'igloo installé au Vieux Temple. Il a eu un succès fou.

Les activités d'AstroSaône

Crée avec 5 adhérents il y a 4 ans, l'association en compte 25 aujourd'hui, âgés de 25 à 80 ans avec 25% de femmes.

La base des activités est l'observation. Dès qu'ils le peuvent, les adhérents partent regarder les étoiles. Par ailleurs, ils se réunissent chaque mois, parfois pour des exposés qu'ils travaillent en interne, d'autres fois pour des initiations.

"Le jour de la nuit" est une démarche de sensibilisation à la pollution lumineuse. Pour observer le ciel, les membres d'AstroSaône partent à Montagny-sur-Saône. Sur Mâcon, le ciel est trop lumineux pour voir quelque chose d'intéressant. Pour Christian Duclairoir, président de l'association, il peut exister des moyens techniques pour réduire le problème. Dans certains villages, on a commencé à éteindre les lumières aux heures les plus profondes de la nuit. Autre ennemi de l'observation du ciel, les LED, de plus en plus prisées par les communes, mais dont le rayonnement bleu risque d'être dommageable pour celui qui veut regarder les étoiles.

AstroSaone intervient dans les écoles, dans des classes de CE2 et CM1 pour raconter les étoiles et les observer. Ils sont allés également au CAT des Saugeraies.

 

La journée de samedi s'est terminée par une conférence. Yves Viala de l'observatoire de Paris est venu parler du projet Gaïa, le satellite de l'agence spatiale européenne. Pendant 5 ou 6 ans, ce merveilleux outil va observer 1 milliard d'étoiles de la galaxie. Il prendra toute sorte de mesures : distances, vitesses, mouvements… pour comprendre comment la galaxie s'est formée. Gaïa, très sensible, découvrira plein de petits objets qui seront répertoriés dans un catalogues à usage des scientifiques. Tous les domaines de l'astronomie sont concernés par ce projet.

Pierre angulaire de l'Agence Spatiale Européenne, Gaïa est une mission fondamentale, purement européenne et beaucoup française, sur les 400 scientifiques, 108 viennent de l'hexagone.

 

ASTROPLANETCHARNAY01.jpg

Exposition à la bibliothèque pour tous

ASTROPLANETCHARNAY02.jpg

Le "Poket sky atlas" est le livre indispensable pour toutes personnes qui aiment avoir le nez dans les étoiles

ASTROPLANETCHARNAY04.jpg

Nicolas Potherat s'intéresse à l'astronomie depuis tout petit.

Avec son père, à force d'avoir le nez en l'air à regarder les étoiles filantes,

ils ont fini par acheter du matériel. Du petit modèle au début qui est devenu

de plus en plus performant avec le temps (à gauche - à droite, Guillaume Mauceli)

ASTROPLANETCHARNAY05.jpg

Fabrice Ratton explique que
le 28 septembre au matin, l'ombre de la Terre passera devant la Lune qui
deviendra totalement rousse quand elle sera éclipsée

ASTROPLANETCHARNAY06.jpg

Christian Duclairoir, président d'AstroSaône

ASTROPLANETCHARNAY07.jpg 

ASTROPLANETCHARNAY18.jpg

Yves Viala de l'observatoire de Paris

 

Le planétarium

ASTROPLANETCHARNAY10.jpg

Yves Lhourmeau sous les étoiles…

ASTROPLANETCHARNAYP01.jpg

La voûte céleste du planétarium

ASTROPLANETCHARNAYP02.jpg

ASTROPLANETCHARNAYP03.jpg

ASTROPLANETCHARNAYP04.jpg

Les enfants s'interrogent souvent sur la lune qui semble les suivre lorsqu'ils se déplacent.

Yves Lhoumeau leur donne des explications à l'aide de son simulateur