Articles

PISCINE_MACON.jpg
 
 
A partir du 1er juin, la CAMVAL portera à 12 ans l’âge minimum des enfants à partir duquel l’accès de ceux-ci aux piscines de Mâcon et Azé est permis sans un accompagnateur adulte en tenue de bain. D’autres mesures prises visent le nombre d’agents de sécurité présents et le contrôle plus strict à l’entrée. 
Dans un communiqué du Centre aquatique, on invoque la sécurité des usagers pour justifier cette décision : « La présence de jeunes enfants livrés à eux-mêmes accroît le risque de glissades, chutes, accidents. On peut bien sûr compter sur la présence et la vigilance des maîtres nageurs dont le rôle est d’assurer la sécurité physique des usagers, mais aussi de faire appliquer le règlement intérieur (ne pas courir à proximité des bassins, ne pas sauter). Or l’affluence de jeunes enfants sans surveillance parentale monopolise le maître nageur et le détourne de sa mission première. »
 
Jean-Pierre Pagneux, vice-président en charge du pôle aquatique dit qu’il était même décidé à porter l’âge miminum à 14 ans : « Suite aux problèmes qu’on a eu l’année dernière, les incivilités de la part de quelques gamins, on s’est renseigné auprès d’autres piscines. On en a trouvé une qui avaient mis fixé l'âge minimum à 12 ans, d’autres à 14 ans. Pour le moment, chez nous, on reste 12 ans, mais si jamais on a des problèmes, on augmentera à 14 ans. Il faut responsabiliser les parents. La piscine n’est pas une garderie où on envoie un gamin tout seul. Et le rôle des maîtres nageurs n’est pas de faire la police. »
Deux agents de sécurité seront présents sur place sur tous les moments clefs de l’été. C’est d’ailleurs un agent de sécurité qui assurera, à l’entrée, le contrôle de l’âge des enfants et qui interdira l’accès aux personnes qui ont été exclues. En plus, le portillon utilisé à l’entrée pour les personnes en fauteuil roulant, qui était souvent ouvert, parfois même utilisé pour des passages abusifs, sera en usage très limité.
 
Les piscines de Mâcon et Azé sont un lieu de très haute fréquentation dans le Mâconnais pendant l’été : plus de 40 000 entrées au mois de juillet dernier, qui enregistrent près de 300 000 entrées par an.
 
Cristian Todéa
 
IMG_8146.jpg
 
IMG_8147.jpg
 
IMG_8149.jpgIMG_8150.jpg