Articles

La tragique scène du suicide d'une jeune femme qui jusqu'au bout est restée en contact (quel contact exactement ?), en lien (quelle sorte de lien ?) via son smartphone et les réseaux sociaux, avec "les autres", avant de se donner la mort, nous renvoie une fois encore au nouveau réel qui se construit avec Internet et toutes les technologies associées.

 

Nous savons tous (?) que les enfants ont besoin d'être instruits et informés de ces outils formidables avec lesquels désormais ils grandissent, mais nous-mêmes n'avons pas grandi avec... nous nous initions tant bien que mal mais nous n'avons pas de savoir auquel nous adosser.

Nous savons ou devons savoir que tous ces prolongements de soi-même (la télécommande, le téléphone, l'ordinateur, et aussi les réseaux sociaux, les applications qui se multiplient et se renouvellent à toute vitesse) sont autant d'outils : des intermédiaires entre soi et le monde.
A partir de là, et comme pour n'importe quel outil, autant savoir s'en servir, et en faire bon usage, qu'ils soient constructifs et non ramenés à un usage au premier degré, de consommation intensive et stérile, de mise en scène de soi, d'inondation de soi, que ça soit à coup de selfies, de confessions publiques, d'indignations jetées au monde comme autant de cris poussés, de sa chaise, de son canapé, de son lit.  

Les adultes que nous sommes gagneront à apprendre, à s'intéresser de près à ce qui est le monde de leurs enfants, qu'ils le veuillent ou pas (pour donner son avis, il est trop tard), et à réfléchir à ce que cela représente de formidable, tout autant qu'aux versants négatifs : connaître le bon comme le mauvais et être en mesure d'en instruire les enfants, c'est jouer gagnant sur ce nouveau réel.
Nous n'en sommes certainement qu'au moyen-âge de la civilisation industrielle, nous en traversons d'ailleurs une période de crise (les problèmes et les questions écologiques sont exemplaires de ce temps crucial), de tâtonnements, de recherche... Il importe de protéger les générations qui suivent, et de se protéger soi-même : le nombre d'adultes abusés par les arnaques sur le net est impressionnant.

Dans cet esprit, se documenter est le moins qu'on puisse faire, histoire que les parents intègrent pour eux-mêmes les cadres qu'ils souhaitent pour leur enfants :

 

CLIQUEZ ICI POUR DECOUVRIR E-ENFANCE