mercredi 22 mai 2019

  MACON WINE NOTE 2019 MACONINFOS - 1.jpg       ART NAIF MACON 2019 PORT.jpg

  • Route_71. BRANCIONjpg.jpg
  • ART NAIF MACON 2019 PORT.jpg

Articles

La loi NOTRe renforce les compétences des intercommunalités dans le champ économique en leur confiant au 1er janvier 2017 l’intégralité des compétences du développement économique, du tourisme et laissant les actions de soutien aux activités commerciales à la définition de l’intérêt communautaire.

Dans cette perspective, la CAMVAL se dote dès à présent d’une « Mission économique » et s’engage dans une démarche prospective avec l’élaboration d’une stratégie de développement économique qui s’inscrira dans le nouveau Schéma Régional de développement économique.

Anthony Joubert-Laurencin sera mis en disponibilité de la mairie de Charnay, où il oeuvrait au service économique, pour intégrer la mission.

La vocation de cette Mission sera d’optimiser les conditions d'accueil des entreprises, accompagner les projets de développement ou de création d'entreprises, animer le tissu économique.

Rappelons que ces missions incombaient à l'ADMEVAL, qui disparaît au 1er janver 2016 au profit de la Mission économique de la CAMVAL. En parallèle, le Pays Sud Bourgogne aura une mission de promotion et de prospection.

 

La CAMVAL pour la 1ere fois au salon de l'immobilier d'entreprise

Rendez-vous des professionnels de l’immobilier, le SIMI, qui se tiendra les 2, 3 et 4 décembre prochain à Paris, enregistre une fréquentation de plus de 25 000 visiteurs chaque année, composée de porteurs de projets, de promoteurs et aménageurs, d’investisseurs et autres prescripteurs. Il est l’occasion, pour les territoires, de présenter et de promouvoir leur offre d’accueil.

Forts de leur bilan positif tiré de leurs deux premières participations, le Grand Chalon et la Communauté Urbaine Creusot Montceau, renouvellent leur participation au salon, avec pour la première année la présence de la CAMVAL.

La participation des trois territoires au SIMI s’inscrit dans une démarche de promotion des Zones d’intérêt régional, dont l’aménagement a été réalisé avec l’aide du Conseil Régional de Bourgogne et du FEDER. Pour la CAMVAL, cela concerne notamment le parc d’activités Europarc Sud Bourgogne, la Cité de l’entreprise et la pépinière d’entreprises.

 

Développement local : 7 millions d’euros consacrés aux communes

La CAMVAL a prévu dans son plan de mandature 2014-2020 la mise en place de deux fonds de concours lui permettant d’accompagner ses communes membres dans leurs projets d’investissement ou de développement économique. Ce sont aujourd’hui 8 projets qui se voient attribuer des financements, dont 2 000 000 d’euros pour le futur complexe sportif
de la Grisière à Mâcon. D'autres communes sont concernées, dont St-Laurent-sur-Saône pour l'aménagement et la sécurisation des rues Jules Verne, Romans Petit et de l'hôtel de ville (50 000€), Péronne, St-Martin-Belle-Roche ou encore Milly-Lamartine.

 

Vu par les élus de gauche

Lors du dernier conseil communautaire, les élus de l'opposition ont eu l'occasion de s'exprimer sur la question du développement économique. Stéphane Guiguet a déploré l'absence de guichet unique pour les entrepreneurs porteurs de projet. « Partout un tel guichet est mis en place pour simplifier les démarches des chefs d'entreprises. Ici, on se rabougrit et on se disperse. »

De son côté, Patrick Monin, maire d'Azé, déplorait lui « un manque d'ambition pour notre territoire et un abandon du développement rural. »

Réponse de la majorité par les voix de Laurent Voisin et de Christine Robin : « Le chef d'entreprise, j'en suis, cherche à se mettre en relation avec un élu avant tout, le plus souvent le maire de la commune où il souhaite s'implanter. »

Pour Christine Robin, vice-présidente en charge de l'Economie, « il faut cesser d'opposer le rural et l'urbain. La CAMVAL et la Ville de Mâcon sont des locomotives et c'est tant mieux. »