mardi 16 juillet 2019

     MJC HERITAN ETE2019.jpg

  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg
  • Pub-web_TDF_410x270px.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg

Articles

CBBSAULNOYE3OCT.jpg

 

Perdre un match... pas la guerre... le résumé de la rencontre et la réaction du coach Etienne Faye.

Face à une équipe rapide et précise dans ses lancers, les Pimkies ont eu du mal ce samedi soir. Toujours derrière le score, sauf à une minute de la fin, elles n'ont pas réussi à s'imposer.

C'est le CBBS qui commet la première faute dès l'entame du match, ce qui a permit à Aulnoye d'ouvrir le score avec 2 lancers francs réussis. Le premier panier à 3 points sera aussi pour Aulnoye quand Johanna Cortinovis ratait ses premiers lancers francs.
Plus présentes en interceptions et en récupérations de ballons, les joueuses d'Aulnoye auront jusqu'à 10 points d'avance, les pimkies marqueront un peu mieux leurs adversaires et, à la fin du premier quart temps, l'écart se réduira à 5 points.
Le coach Etienne Faye a fait de nombreux changements, parfois jusqu'à 3 joueuses à la fois.

Score à la fin du premier quart temps : 21 à 16 pour Aulnoye

Un deuxième panier à 3 points pour Aulnoye dans le second quart temps, les joueuses du CBBS montrent un peu de maladresse et manquent leurs lancers.

Score à la mi-temps : 33 à 26 pour Aulnoye

A la reprise, Johanna manque encore ses lancers et l'écart entre les 2 équipes atteint 13 points après 5 minutes. Les joueuses d'Aulnoye montrent une construction de jeu plus élaborée.
Un panier à 3 points du côté du CBBS fait du bien, mais il restera 10 points à rattraper à la fin du troisième quart temps.

Score à la fin du troisième quart temps : 51 à 41 pour Aulnoye

Au début du quatrième quart temps, les joueuses d'Aulnoye trouvent un peu moins de solutions qu'au début du match et l'écart se réduit : 53 à 46. Malheureusement, Julie Legoupil rate les 3 lancers francs qui lui avaient été accordés ; Candace Williams réussira, elle, panier et lancers francs. Le score tendait à s'égaliser : 53 à 52. La moindre faute pouvait donc faire basculer le match. Et c'est Aulnoye qui profitera de lancers francs. Heureusement, c'est raté. Johanna Cortinovis marquera un seul lancer sur 2, score 53 à 53 à 4 minutes de la fin.

La fin du match sera comme toujours très incertaine. Les lancers francs ne rentrent pas tous et c'est un panier à 3 points de Viviane Adjutor qui mettra les 2 équipes à égalité 58/58.
2 points pour Charlotte Ducos feront passer le CBBS devant pour la première fois à 1 minute 19 de la fin, mais Aulnoye reprend le dessus avec un panier à 3 points. Entre temps mort, fautes et lancers francs, l'avantage sera pour les joueuses d'Aulnoye. Le ballon sera même remis en jeu après un temps mort et trois dixième de seconde à jouer. Laure Belleville fera une dernière faute et Aulnoye marquera ses 2 lancers francs.

Score final 67 à 62 pour Aulnoye

Le CBBS se rendra à Reims le 10 octobre et recevra Chartres le 17 octobre.

Danièle Vadot

 

CBBSEFAYE00.jpg

L'analyse de l’entraineur, Etienne Faye : « Je suis assez surpris du comportement des filles ce soir. Je ne m’attendais pas à cette fébrilité. J’ai vu des joueuses crispées avec une défense pas assez performante, notamment pendant toute la première mi-temps et le temps de pause a été l’occasion d'essayer de les faire réagir.

A la deuxième mi-temps, on a vu plus de solidarité, mais un manque d’adresse incroyable. Je n’ai pas reconnu Laure, mais de façon générale, aucune joueuse n’a joué à son niveau ce soir, alors que nous avons fait une belle préparation avec un collectif bien en place.

Les chiffres sont là. Nous avons seulement 33% de réussite aux tirs alors qu’Aulnoye est à 42%. Le basket est un sport d’adresse et le score reflète notre maladresse.

Devant notre public, on aurait pu passer devant avec un peu plus de lucidité, mais nous avons loupé beaucoup trop de paniers. Nous nous sommes retrouvés dans des situations où l’on ne défendait même pas…

Maintenant, nous devons tirer les conclusions de cette défaite. Candace doit apprendre à défendre un peu plus. J’ai compris qu’il me faudra être un peu plus dur et hausser le ton. Ce soir, nous avons pris une bonne leçon. Tout n’est pas à jeter, loin de là, mais il faut que l’on mette toutes les forces et les chances de notre côté. »

 

CBBS3OCT02.jpg

Photos Dominique Martin - Droits réservés