FONDtr2

Articles

DROIRURAL2.jpg

La Communauté d’Agglomération du Mâconnais-Val de Saône s’enrichit d’un Master 2 de Droit rural, formation professionnalisante spécifique, absente jusqu’ici de l’Est du pays.

C’est une création rondement menée : seulement 18 mois se sont écoulés entre le souhait et sa réalisation. A l’origine : Hubert Bosse Platière, Professeur à l’Université de Bourgogne, spécialiste reconnu du droit rural, commentateur du Code rural, rédacteur du jurisclasseur de droit rural, membre de la direction scientifique de la revue de droit rural, et installé pas loin de Mâcon. Son second dans les murs : Maître Eric Braillon, qui s’implique activement dans l’élaboration du projet, et sa faisabilité. La Camval adhère rapidement, et participe aussi dans l’apport de moyens. L’Université de Bourgogne donne son aval.

C’est fait : le M2 accueillera sa première promotion en septembre prochain, sur le campus mâconnais, rue de Flacé. La seconde promotion sera formée à Mâcon et pour une part à Bourg-en-Bresse, puisque Lyon III est associée.

Hubert Bosse Platière ouvrait le séminaire de formation de l’AFDR (association française de droit rural) section Bourgogne Franche Comté qui se tenait hier au BIVB par une présentation du master : « Validé depuis avril, le master a reçu déjà 44 candidatures, pour environ 15 places. » Ce succès est l’indice d’un besoin. En alternance, il s’adresse à des professionnels, mais recevra aussi quelques étudiants qui doivent alors trouver un contrat de travail. Les différents partenariats permettent de décliner l’offre en plusieurs diplômes universitaires (DU). A terme les professionnels pourront valider le master en cumulant sur plusieurs années d’obtention des UE. Ils passeront un examen supplémentaire.

La position géographique de Mâcon et sa desserte TGV ouvrent des possibles depuis toute la France. On verra pas mal de jeunes notaires, dont les Etudes en campagne imposent des compétences dans cette branche du droit très technique, et au carrefour des autres domaines : leur formation exige désormais d’avoir 2 Masters 2, ils seront nombreux à candidater.

Notre région propose tous les types de culture : le maraîchage louhannais, la côte mâconnaise viticole, la sylviculture dans le Morvan, l’élevage, bien sûr, dans le charollais, les céréales et les poulets dans la plaine de Bresse. S’y côtoient de petites structures, mais aussi de très grosses, comme les caves coopératives. Les besoins et les attentes des unes et des autres sont bien différents, très techniques dans les deux cas.

La création de ce Master 2 est la pierre fondatrice d’un projet appelé à se développer. Hubert Bosse Platière espère pouvoir mettre en œuvre une formation à distance (FOAD), et créer un centre de recherches, en faire un pôle d’excellence.

F. Saint-Arroman

DROITRURAL02.jpg

Professeur Hubert Bosse Platière

DROITRURAL03.jpg

Maître Eric Braillon