dimanche 21 juillet 2019
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • MARCHE CREPUSCULE VIGNERONS TERRES SECRETES 2019 - 2.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

Articles

Maconrevisit.jpg

Hervé Reynaud, adjoint à la culture de Mâcon, entouré de Caroline Theveniaud, adjointe chargée de la vie des quartiers et des centres sociaux et de Marie-Claude Chézeau, conseillère déléguée chargée de l'animation du quartier des Blanchettes, a accueilli ce vendredi à la salle François Martin, tous les artistes en herbe pour le vernissage de l'exposition consacrée aux quartiers de Mâcon revisités.

Cette exposition est le fruit d'une collaboration entre le musée des Ursulines et plusieurs partenaires : le service de la cohésion sociale de la Ville de Mâcon par l'intermédiaire de trois des quatre quartiers prioritaires de la politique de la ville de Mâcon, l'AEFTI, une association locale pour l'enseignement et la formation des travailleurs immigrés, et l'EMAP (l'école municipale d'arts plastiques).

L'idée était de faire vivre l'exposition d'Antoine Villard par ces partenariats variés, et d'offrir une approche sensitive de l'art aux participants afin qu'ils puissent développer leur propre pratique. Tous ont travaillé autour de la question du paysage urbain dans Mâcon aujourd'hui, avec un même sujet.

Ils ensuite ont été accompagnés par l'équipe de médiation du musée et, parfois, par des professionnels de l'art pour développer des pratiques artistiques, chacun dans un domaine différent : Marbé pour la peinture acrylique, les Saugeraies-Gautriats, la photo, Les Blanchettes, des calligrammes, l'AEFTI, un vitrail sous l'égide de François Quevremont, formateur et pour les élèves adultes de l'EMAP, de la peinture à l'huile ou à l'acrylique.

Ce projet a été largement subventionné par plusieurs administrations : la Direction régionale et départementale Jeunesse, Sport et Cohésion sociale, la Direction régionale des affaires culturelles et la Caisse d'allocations familiales. Il a concerné 100 personnes.

 

Vous voyez là l'ensemble des travaux de plusieurs participants : l'EMAP, les quartiers de Mâcon et l'AEFTI. Pour moi, c'est vraiment le cœur de métier du musée parce que c'est la sensibilisation à l'art avec, en même temps, la participation active des habitants, qui d'une certaine façon, sont amenés à se réapproprier leur quartier, leur cadre de vie. C'est un travail de grande qualité, mené à la fois par les participants, les médiateurs et les personnes qui ont encadré. C'est un investissement qui a duré plusieurs mois à partir d'une exposition au musée. C'est aussi notre rôle : offrir la médiation et la sensibilisation à l'art.

Michèle Moyne-Charlet, Conservatrice du Musée des Ursulines

 

Une très belle exposition à découvrir jusqu'au 21 avril à la salle François Martin.

M.A.

 

 

Maconrevisit (1).JPG

Photos : M.A.

Maconrevisit (25).JPG

Hervé Reynaud, Caroline Théveniaud & Marie-Claude Chézeau

Maconrevisit (28).JPG

Michèle Moyne-Charlet

Maconrevisit (27).JPG

Maconrevisit (2).JPG

Maconrevisit (4).JPG

Maconrevisit (6).JPG

Maconrevisit (7).JPG

Maconrevisit (9).JPG

Maconrevisit (8).JPG

Maconrevisit (10).JPG

Maconrevisit (18).JPG

Maconrevisit (11).JPG

Maconrevisit (12).JPG

Maconrevisit (13).JPG

Maconrevisit (14).JPG

Tableaux réalisés par les 1000 fenêtres

Maconrevisit (16).JPG

Maconrevisit (19).JPG

Trois artistes des 1000 fenêtres

Maconrevisit (20).JPG

Maconrevisit (21).JPG

Maconrevisit (22).JPG

Maconrevisit (23).JPG

Maconrevisit (31).JPG

Renette Pothin (2ème sur la photo) a participé à la réalisation du vitrail

Maconrevisit (30).JPG

Le groupe des Saugeraies-Gautriats a réalisé des photos très personnelles