samedi 25 mai 2019

  MACON WINE NOTE 2019 MACONINFOS - 1.jpg       SEQUANE MACON 24MAI2019.jpg

  • MACON WINE NOTE 2019 MACONINFOS - 1.jpg
  • ECO RANDO DECATHLON MACON INFOS2 - 1.jpg

Articles

 SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES10.jpg

Pour cette 10e édition de la Fête du Vin et de la Bio, organisée ce week-end, l’association Biojoleynes avait une nouvelle fois invité vignerons en bio et nature et producteurs locaux à venir défendre leurs valeurs et leurs démarches.

Dix ans donc que l’association Biojoleynes milite en faveur d’une agroécologie locale, que ce soit à travers les vins, l’alimentation ou les semences…

Pour fêter cet anniversaire, l’association avait réuni une vingtaine de vignerons du Beaujolais et d’ailleurs, ainsi qu’une dizaine de producteurs locaux (alimentation, artisanat, bières, plantes aromatiques, plants, semences…).

Parmi ces acteurs, La Graine et le potager, présente comme chaque année, pour transmettre son savoir-faire en matière de fabrication de semences reproductibles. L’association rassemble plus de 200 adhérents, amateurs de jardinage et maraîchers professionnels.

Son objectif : « Pérenniser une collection de graines de variétés anciennes », explique René Montagnon, membre de l’association, en proposant des formations et des stages pour apprendre à produire ses propres graines et ne plus utiliser de semences hybrides. Un cercle vertueux…

Du côté des vins, des vignerons et vigneronnes des alentours de Leynes, entre Nord du Rhône et Sud de la Saône-et-Loire, mais aussi du Jura, d’Alsace ou du Languedoc, proposaient leurs dernières créations en dégustation.

Parmi eux, Louis-Damien Bouchacourt, installé depuis 5 ans à La Chapelle de Guinchay. Certifié en bio depuis 2018, après 3 ans de conversion, il développe 4,5 hectares de vignes, entre le plateau de Guinchay et Chénas. « Je n’utilise pas d’intrants et aucune filtration », précise-t-il. Il produit ainsi un Beaujolais-Villages, en rouge et en blanc, intitulé Le Glouglou. « C’est un vin de copains, souple, fruité et gouleyant pour le casse-croûte ou l’apéro », évoque-t-il, et également un Chénas, « plus structuré pour les repas, en vin de garde ».

Pour mener à bien sa production en bio, dans un environnement viticole plus « traditionnel », faisant usage de produits chimiques : « On se met d’accord pour laisser un espace neutre entre nos vignes », souligne-t-il. « Je traite les 1er rangs de mon voisin avec des produits bio ». Il remarque que l’évolution vers le bio progresse, avec toutefois un bémol relatif à la nouvelle certification HBE (Haute Valeur Environnementale) : « Une manière de redorer le blason de la chimie », selon lui, « de la poudre aux yeux, en réponse face au bio ».

Marion, productrice de fromages de chèvres, a repris la Ferme des P’tits Bilounes à Cenves, en septembre dernier. « C’est le premier salon où nous avons autant de quantité à présenter ». En effet, après avoir démarré avec 7 chèvres, son activité compte désormais un troupeau de 35 chèvres, en pâturage sur 110 hectares de bois, prés et landes des alentours de Cenves.

La production de bières était aussi représentée à travers l’association Terre de Possibles, basée à Saint-Pierre Le Vieux, entre Matour et Tramayes. Ce collectif s’articule autour d’un habitat partagé, d’une boulangerie, d’un verger et… d’une brasserie. Cette dernière décline 7 bières, de la blanche à la noire, en passant par la blonde, toutes certifiées Nature & Progrès. La création d’une houblonnerie est par ailleurs en projet.

Sylvie Janin produit quant à elle depuis 2012 à Mancey, avec Les herbes du Jardin Mutin, des plantes aromatiques et médicinales qu’elle transforme en tisanes, sirops, macérats, vinaigres ou confitures. « Je viens à Biojoleynes chaque année. Il fait partie des salons des personnes convaincues ».

Implantée en Alsace, entre Strasbourg et Colmar, Catherine Riss, devenue vigneronne par "amour et passion", proposait deux de ses six cuvées : Dessous de table, composée à 60 % de Pinot auxerrois et à 40 % de Silvaner, dont l’assemblage crée « des vins fins, avec beaucoup de gourmandise, amples et secs » et Empreinte (Pinot noir), « un vin avec du fruit, une grande buvabilité, gouleyant ».

A l’extérieur du salon, Les Loups Bio, producteurs de légumes, exposaient leurs plants, avec de nombreuses variétés de tomates, à repiquer dans les prochaines semaines dans les potagers…

Emmanuelle Berne

 

 SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES1.jpg
SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES2.jpg 

SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES3.jpg

SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES4.jpg 

SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES5.jpg

SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES6.jpg

René Montagnon, La Graine & Le Potager

SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES7.jpg 

SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES8.jpg 

Marion, la Ferme des P'tits Bilounes

SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES9.jpg

SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES10.jpg

SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES11.jpg 

SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES12.jpg

Louis-Damien Bouchacourt

SALON DU BIO _ BIOJOLEYNES14.jpg

Sylvie Janin, Les Herbes du Jardin Mutin

 Lulu, le clown