mardi 20 août 2019

  MONDIAL QUAD 2019 PDV - 1.jpg      LOCAUX COMMERCIAUX MACON HABITAT 2019.jpg

  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

Articles

FORMATIONS U MBA DAVAYE1.jpg

Licence professionnelle conduite stratégique de l'exploitation vitivinicole et certification de spécialisation à la conduite d'engins viticoles. Telles sont les deux grandes nouveautés proposées par l'Université de Bourgogne sur le site universitaire de Mâcon. Ces formations se feront au lycée viticole de Davayé.

 

La présentation de ces formations a été faite cet après-midi au BIVB en présence du président de l'Université de Bourgogne Alain Bonin, de Florence Battard, vice-président de l'Agglomération Mâconnais-Beaujolais en charge de la formation universitaire, et président de l'Union des producteurs de vin Mâcon Jérôme Chevalier.

 

Nous travaillions depuis plusieurs années sur ce projet, qui abouti aujourd'hui. C'est le résultat d'un conviction, de la volonté et des synergies que nous avons pu créer autour. La conviction, c'est celle du dynamisme du territoire qui ne peut être dans une offre de formations qui lui correspond. Un territoire sans formation supérieure est un territoire en perte de vitesse. Ensuite, il y a la volonté des hommes et des femmes, celle notamment du président Alain Bonin.

La MBA investi 205 000€ cette année pour accompagner les projets universitaires et les acteurs de la formation. Nous pouvons nous enorgueillir d'un taux de chômage le plus faible de la région – 6,8% - résultat lui aussi d'un équilibre entre la position géographique de notre agglomération et la politique de développement du cadre de vie. Le développement des formation universitaires y participe.

Florence Battard

 

Nous travaillons main dans la main depuis longtemps, c'est bien ce qui a permis d'arriver au bout. Sachez que l'Université de Bourgogne est parmi les cinq meilleur établissement de recherche au monde. Nous avons 6 grands domaines d'excellence. Parmi eux, la filière vitivinicole. Nous avons GIP (Groupement d'intérêt public) Bourgogne vigne et vin, et une chaire UNESCO unique au monde. Et pour vous donner une idée de l'attractivité de l'Université, en 6 ans, nous sommes passés de 26 000 étudiants à 34 000 aujourd'hui.

Alain Bonin

 

À la suite de ces interventions, Philippe Desbrières, responsable de la licence pro, en a présenté les détails. Elle aura pour objectif de former des cadres intermédiaires capables d'apporter des solutions aux gérants d'exploitation. Elle est rattachée à l'Institut Universitaire de la Vigne et du Vin. Elle intégrera toutes les facettes du métier d'exploitant viticole. Elle s'adresse à des titulaires de BTS liés à la viticulture et à l'oenologie, ou d'un DUT en Agronomie, gestion des entreprises ; à des personnes ayant validé uen 2ème année en Sciences vie terre et environnement ; à des titulaires de bac+2 en sciences économiques et de gestion ; aux titulaires d'un bac avec expérience professionnelle, sous réserve de VAP.

Elle peut-être préparée dans le cadre d'un contrat de professionnalisation.

 

La formation tractoriste quant à elle, « permettra de résoudre deux problèmes que nous avons identifiés dans le recrutement » a présenté Philippe Lachaize, proviseur du lycée viticole Lucie Aubrac. « D'abord celui faire savoir, par le biais de cette conférence, que la filière recrute, qu'être salarié d'une exploitation viticole, c'est possible. Nous avons estimé le potentiel d'emploi à 500 équivalent temps pleins dans les 5 ans en Saône-et-Loire. Cette certification apportera un plus sur le CV, c'est indéniable. »

La seconde problématique à résoudre tenait à la sécurité : « Il n'est jamais facile de laisser conduire un engin qui représente un investissement très important. D'autant plus qu'il s'agit de tracteur, donc de hauteur, ce qui engage la sécurité de celui qui prend le volant. »

 

La formation se déroulera sur un terrain prêté par la Ville de Davayé et son maire Michel Du Roure, présent à cette conférence de presse. Des constructeurs et concessionnaires mettront à disposition les engins.

C'est une véritable piste d'entrainement qui va donc accueillir les candidats à cette certification. La formation se déroulera sur 8 mois lors desquels le stagiaire se formera à la conduite et à l'entretien du fameux enjambeur et du chariot élévateur, chenillettes et autres interlignes pour toutes les opérations de viticulture : entretien des sols, pulvérisation etc.

 

« Nous souhaitons attirer du monde vers notre profession, qui est très attaquée ces temps-ci » a conclu Jérôme Chevalier. « Nous montrons-là, grâce à ces formations, que nous évoluons. Dans la future charte que le préfet doit signer prochainement pour la baisse de l'utilisation des produits phytosanitaires, il y aura un chapitre formation. »

 

Rodolphe Bretin

Pour la licence professionnelle, les dossiers de candidature seront à déposer entre le 1er mai et le 15 juin.

Elle peut accueillir jusqu'à 20 personnes.

Contact pour la licence : 03 85 39 62 61 ; pour la formation tractoriste : 03 85 33 56 00

 

 

FORMATIONS VITIVINICOLES MBA LYCEE LUCIE AUBRAC2221.jpg

FORMATIONS VITIVINICOLES MBA LYCEE LUCIE AUBRAC7.jpg

FORMATIONS VITIVINICOLES MBA LYCEE LUCIE AUBRAC5.jpg

Florence Battard

FORMATIONS VITIVINICOLES MBA LYCEE LUCIE AUBRAC2.jpg

Jean-Philippe Lachaize

FORMATIONS VITIVINICOLES MBA LYCEE LUCIE AUBRAC3.jpg

FORMATIONS VITIVINICOLES MBA LYCEE LUCIE AUBRAC4.jpg

 

FORMATIONS VITIVINICOLES MBA LYCEE LUCIE AUBRAC1.jpg

Présentation en présence également du député Benjamin Dirx