samedi 24 août 2019

  MONDIAL QUAD 2019 PDV - 1.jpg     ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg

  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

Articles

CBBS VS ANGERS 2019.jpg

Le match vu par le speaker


Le match de tous les dangers

C’est bien sûr avec ce jeu de mot, encore une fois tordu, et que personne n’attendait pas, ou que tout le monde attendait (je vous laisse rayer la mention inutile), que je vais débuter ce « match vu du speaker ». Cette entrée en matière étant trop inattendue, j’essayerai d’en trouver d’autres tout au long de cette chronique.

Encore, hier soir, à la soirée d’après-match, M. Jean Payebien, ministre des sports au conseil municipal de Mâcon, et fidèle lecteur de ce « match vu du speaker »,  me vantait mes qualités de poète. Merci Jean, c’est sympa, mais encore une fois, je ne poèterai pas plus haut que mes fesses me le permettent. C’est d’autant plus facile qu’elles se trouvent à basse altitude.

 

Le CBBS sur tous les fronts (dégarnis, au contraire de la choucroute)

Vendredi soir, à la Salle Ballard de Charnay, se déroulait le traditionnel loto gourmand, organisé par le club des supporters du Cbbs, avec un premier lot d’une valeur de 600 € chez Georges Blanc. Merci à tous les autres généreux donateurs. La salle était aussi pleine qu’un compte en banque aux Iles Caïmans. Je ne sais pas pourquoi, mais on m’a proposé de tenir le micro, et à Anne-Marie de tirer les boules. Ne vous méprenez pas, je parle de celles du loto, le Père Noel étant reparti depuis le 26 décembre, rejoindre sa femme de ménage en Laponie. Vous savez, Laponne du curé. Mais bon, je m’égare (d’Austerlitz).

Les bénévoles et joueurs ont passé une bonne soirée, et tout ce beau petit monde s’est couché à une heure tardive,  qui annonçait déjà le lendemain. Samedi après-midi, une équipe du Cbbs s’est lancé dans le pari du Marathon des Entreprises à la Roche-Vineuse. Cécilie, Frédérique, Céline, Mélanie, Nicolas et Denis, ont parcouru les 42 kilomètres en moins de 4 heures. Chapeau ! Chapeaurait pu être pire, mais chapeau quand même. Du coup, n’ayant même pas mal aux pattes, Fred et Cécilie ont passé le match, assises, à remplir les stat pour la fédé de basket. Bravo à ces 6 marathoniens.

 

Caméra au poing 

(et non, pas came et rats au point qui ne veut absolument rien dire)

Hier soir, au Cosec ça filmait dans tous les sens. En effet, un film était réalisé par Thibaut, afin de promouvoir le Cbbs devant les partenaires du club qui seront réunis le 18 avril. Et oui, la future saison se dessine. Caméra fixe, mobile, et même un drone au-dessus de ma tête. Trop peur qu’il prenne mon crâne pour une piste d’atterrissage. Merci au public qui a joué le jeu lors des prises de vue. Dis, Thibaut, t’as déjà essayé de tondre une pelouse avec ton drone ? Sinon, j’ai un terrain de jeu pour t’entrainer. Je rigole, mais c’est même pas drone.

 

Prélude et coup d’envoi

A 25 minutes du coup de sifflet le Cosec est déjà bondé et coloré de rose. Ça bouchonne à l’entrée, autant que devant le tunnel de Fourvières un samedi de juillet.

Les premières consignes de demander au public de se serrer sont annoncées dans mon oreillette. Ce sont les moins de 18 ans France, qui viennent de mettre une pâtée de 30 points (70-40) à leurs adversaires, qui entrent sur le parquet, en compagnie de leurs ainées Pinkies. Quel talent !

Madame Nadine Bruno, Présidente de la fédération française du bâtiment, version féminine, donne le coup d’envoi fictif, en compagnie d’Yves Grillet, directeur de Suma et concessionnaire VW, Seat et Skoda sur Mâcon. Le domaine de la Denante de Davayé se tient en embuscade, tire-bouchons à la main, pour la soirée VIP d’après-match. Merci à tous.

 

Et hop, c’était parti pour quarante minutes de basket de haute-volée

Battues de 10 points à l’aller, les Angevines viennent à Charnay pour en découdre, et reprendre le point-avérage sur Charnay, ce qui permettrait de faire jeu égal au classement. Et il est important pour le Cbbs de finir en tête du championnat de Ligue 2 féminine, ce qui l’autoriserait à jouer tous les matchs aller des playoffs, et les belles éventuelles, à domicile. Trop bien.

Lorraine Lokoka, qui n’est pas une quiche, marque le premier panier angevin de cette rencontre. Peu après, elle loupe un lancer-franc sur deux, ou met un lancer-franc sur deux, ce qui revient au même. (2-5). Laetitia Guapo (prononcez Goua comme le guacamole), en bonne infirmière, ralentit l’hémorragie en marquant 2 points.

A chaque fois que les angevines s’envolent, les Pinkies leur recollent aux fesses, en moins de temps qu’il n’en faut à un chirurgien esthétique pour devenir réparateur de téloches. Laure égalise à 13-13, et Keyona score à 2 points. Fin du premier ¼ temps (15-13). Ça va aller !!

 

Début du second. Le mur de Berlin d’un côté, le mur de l’Atlantique de l’autre. Avec la consigne des coachs : on ne passe pas, ou presque pas. Il faut donc attendre presque deux minutes, avant de voir le premier panier à 3 points d’Angers. Anjou, feu !! Lorraine Lokoka, qui n’est pas une joueuse light, marque et donne trois points d’avance à son équipe. Irma colle cinq points d’affilée (20-20). Vin de Mâcon contre vin d’Angers.

Ce même Angers qui respire un peu, en reprenant cinq points (20-25). Johanna, qui ne veut pas être en reste, marque deux paniers d’affilée. Laetitia et Irma font basculer le score de l’autre côté. Avant que Lorraine Lokoka, qui ne veut vraiment pas être à 0 %, marque le dernier panier de cette première mi-temps sur le buzzer (30-32). Keyona, l’américaine de Charnay pointe à déjà deux fautes.

 

Lors de la mi-temps

Caroline, la Présidente de l’association « Share your Shoes », nous annonce que, grâce à la générosité mâconnaise, et avec l’aide du collège St Exupéry et du Cbbs, ce sont plus de 200 paires de basket qui rejoindront prochainement le Cameroun et la Cote- d’Ivoire. Merci à tous.

 

Et le match reprend

D’entrée de jeu, Prescilia Lezin ramène les deux équipes à kif-kif. A kif-kif fera mieux que l’autre, bien évidemment. Un coup à toi, un coup à moi. Pour l’instant, rien n’est fait. Et elles commencent à avoir les boules, Angers.

Mélanie, puis Laetitia et Keyona louent une mini-pelle chez Locamuc, et creusent le premier écart important de la soirée : +6 (43-36).

Elise Prodhomme met un trois points, avant que Mélanie ne propulse un missile sol-panier, devant un public charnaysien commençant à être chaud comme un four à pizza. Pas facile la vie d’Angers. Mais Stephany Skrba et Touty Gandega ne veulent rien lâcher, et permettent d’égaliser. Mélanie, décidément inarrêtable, remarque à 3 points, devant un public tout acquis à la cause Pinkisienne.

Les Angevines ne s’en laissent pas compter (comme le fromage), et recollent au score comme des mites sur un manteau en chinchilla (comme le toutou qui fait popo ici). Keyona met la clim en route, et donne de l’air frais aux Charnaysiennes à la fin du troisième ¼ temps (51-46). Pour l’instant, la brise est marine, et on ne sent encore pas venir  le coup de vent d’Angers. Allez, il reste 10 minutes pour vaincre et convaincre.

 

Le dernier ¼ temps va être décisif (en même temps c’est le dernier)

Histoire de montrer que, « ici ici, c’est Charnay », Keyona score rapidement, avant que Laure et re-Keyona ne fassent passer l’écart à + 10 (57-47) à 8 minutes de la fin. Mais Gandega et Landry ne laissent pas leur part aux chiens, en réduisant le score à 5 points.

Keyona, avec l’aide de Laure et Johanna font passer l’écart à +11 (63-52), à cinq minutes du buzzer, et du bonheur. Shenita Landry y croit encore, et ne lâche rien (63-56).

Il reste 3 minutes quarante à tenir avant que mon cœur me lâche. Johanna, la reine du panier de la ménagère de moins de cinquante ans, ne tremble pas et marque ses deux lancers-francs. Mélanie enfonce le clou comme un charpentier dans de la volige, avec 2 points mérités. Ils n’auront pas la médaille d’or Angers. Elle sera pour Charnay.

Le public est debout depuis un moment, avec ses papiers fuchsia en main. Cette couleur est désormais la tendance de la région mâconnaise. Partenaires, élus et public ne s’y trompent pas en applaudissant à tout rompre cette magnifique équipe qui s’est battue jusqu’au bout. Un ban bourguignon comme rarement vu au Cosec est repris en chœur.

Vivement les play-offs, que l’on revive des moments aussi intenses. Avec 10 points à l’aller comme au retour, c’est vraiment le dix de der Angers. Merci à tous. Big bizous à Irma, blessée lors du troisième ¼ temps. On t’attend pour les play-offs.

 

Et ensuite ? Me demanderez-vous

C’est simple, vous répondrais-je. Le week-end prochain, les Pinkies se rendent à Reims pour le dernier match de la saison régulière. J’y vais aussi, histoire d’aller à la rencontre de mon collègue speaker Rémois, et de boire du champagne à la mi-temps (avec modération).

Les play-offs sont acquis depuis un moment. La première place est désormais assurée. Le prochain match se jouera donc au Cosec le 27 avril, contre normalement Rezé, qui pointe à la 8ème position. Mais je vous en reparlerai prochainement. On compte déjà sur vous, et amenez vos amis, vos proches, vos collègues, votre famille, et tout et tout.

 

Duel des scoreuses : Keyona 18 pts et Johanna 12 pts pour le Cbbs

Pour Angers : Lorraine Lokoka et Shenita Landry 14 points

 

Dans l’actu de la semaine

Comme j’ai zappé la dernière fois, je vous annonce la naissance de Mila, fille d’Aurélie Lagrost et de Laure Belleville. Bienvenue à Mila.

 

Rémy Mathuriau

Photos David Delecroix

 

basket CBBS (1).JPG

basket CBBS (2).JPG

basket CBBS (3).JPG

basket CBBS (6).JPG

basket CBBS (5).JPG

basket CBBS (4).JPG

basket CBBS (25).JPG

basket CBBS (24).JPG

basket CBBS (23).JPG

basket CBBS (22).JPG

basket CBBS (21).JPG

basket CBBS (20).JPG

basket CBBS (19).JPG

basket CBBS (18).JPG

basket CBBS (17).JPG

basket CBBS (16).JPG

basket CBBS (15).JPG

basket CBBS (12).JPG

basket CBBS (9).JPG

basket CBBS (8).JPG

 basket CBBS (38).JPG

basket CBBS (37).JPG

basket CBBS (35).JPG

basket CBBS (34).JPG

basket CBBS (28).JPG

basket CBBS (33).JPG

basket CBBS (32).JPG

basket CBBS (31).JPG

basket CBBS (41).JPG

basket CBBS (40).JPG

basket CBBS (42).JPG

basket CBBS (43).JPG

basket CBBS (44).JPG

basket CBBS (45).JPG