vendredi 19 juillet 2019
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • MARCHE CREPUSCULE VIGNERONS TERRES SECRETES 2019 - 2.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

Articles

CM_CHARNAY_AVRIL1.jpg

Le maire Jean-Louis Andrès a réuni ce lundi 25 mars le conseil municipal, celui-ci étant consacré en grande partie à approuver les comptes 2018 et les budgets 2019 en principal et assainissement. La fiscalité n'augmentera pas.

 

 

Peu de discussions à la suite des présentations faites par Serge Gaulias, mais le groupe d'opposition "Bien vivre à Charnay" annonçait par la voix de Laurent Voisin qu'ils voteraient contre les comptes 2018, en raison de la présentation des pénalités dues l'assainissement. Pour les taux de fiscalité prévus dans le budget 2019, ce même groupe s'abstiendra comme le groupe "changeons d'ère à Charnay".

Pour les budgets 2019, le groupe Bien vivre à Charnay a voté contre, les 2 autres groupes d'oppositions se sont abstenus

 

Les principaux leviers appliqués par la mairie pour maintenir une capacité d'autofinancement suffisante et privilégier l'investissement sont la fiscalité, la maitrise des charges de personnel, la maitrise des charges à caractère général et des subventions versées, la hiérarchisation des investissements.

Les taux de fiscalité restent identiques à 2018, les dépenses de fonctionnement s'élèvent à 6 606 K€. Les effectifs de la commune sont de 106 agents. Compte tenu, en recettes, du résultat de fonctionnement reporté pour 80K€ et, en dépenses, de l'autofinancement pour 1 029K€, le budget s'équilibre à hauteur de 7 635 K€.

 

Jean-Louis Andrès a tenu a présenté les résultats de la commune sous le biais des ratios nationaux, qui, a-t-il dit, sont une information importante sur la gestion de notre budget communal. « L'encours dette par habitant et l'imposition sont inférieurs aux ratios de la strate nationale. »

Sur l'assainissement, le maire a rappelé que s'ils avaient suivi les directives, il aurait fallu multiplier par 4 le prix du m3. « La volonté a été d'appliquer l'augmentation la plus faible possible, soit 0,10€/m3. La commune de Charnay reste redevable de 1 353K€ de pénalités auprès de la ville de Mâcon, ceci après avoir payé déjà 2 versements et cette pénalité a été inscrite dans le budget 2019. »

 

Le vote d'autorisations de programmes et de crédits de paiements pour l'aménagement des places Mommessin et Abbé Ferret a provoqué des discussions sur la faisabilité de ce projet et la façon dont il a été présenté. Le maire a rappelé que le budget était voté sur le principe de l'aménagement et non pas sur les aménagements eux-mêmes. La liste "Bien vivre à Charnay" a voté contre, les autres élus de l'opposition se sont abstenus.

 

Parmi les autres points à l'ordre du jour, les subventions aux association ont été votées pour un total de 194 K€ avec une interrogation sur la situation financière du tennis club de Charnay.

Pour finir, le rapport 18 portait sur le programme local de l'habitat (PLH) pour les années 2019-2025. Après une longue lecture des orientations et des objectifs de la politique communautaire en matière d'habitat, Roland Plantier a précisé les orientations plus spécifiques pour la commune de Charnay.

Objectifs quantitatifs de logements par an : 31 logements dont 19 logements sociaux, et sorties de 3 vacances à réaliser. Avec bien sûr des objectifs qualitatifs en privilégiant la diversification des logements.

 

Pour terminer, le maire a rappelé les élections européennes du 26 mai !

Danièle Vadot