jeudi 18 avril 2019

   JOB DATING DECATHLON ESMP.jpg     VIGNERONS TERRES SECRETES PRISSE NOUVELLE IDENTITE.jpg

Articles

DRAGON KOMODO TOUROPARC ROMANECHE2.jpg

 

Communiqué

 

Il ne vole pas, ne crache pas de feu et pourtant c’est bien un dragon de Komodo qui va arriver à Touroparc. Ce grand varan (de nom scientifique Varanus komodoensis) né au zoo de Colchester en Angleterre voici 6 ans, mesure 2.70 mètres pour 35 kg. Il a été confié à Touroparc par le coordinateur du Programme d’Elevage Européen (EEP) qui gère la reproduction et plus généralement la population de dragons de Komodo à l’échelle européenne. Il arrive vendredi prochain.

L’équipe de Touroparc a soigneusement aménagé un enclos spécialement pour ce nouvel hôte qui nécessite des conditions très particulières. En premier lieu, un gradient de température impressionnant, afin de reproduire les conditions que l’espèce connaît sur l’île Indonésienne de Komodo : 45 degrés celsius sur des points chauds reproduisant des zones d’insolation intense, et pas moins de 30 degrés dans l’ensemble de son espace de vie.

Le plafond de l’enclos se dote d’un large toit ouvrant, ainsi le vivarium devient un véritable solarium.

Le dragon de komodo est connu pour ses talents de prédateur, aussi l’équipe respectera des protocoles de sécurité spécifiques pour s'occuper quotidiennement de l’animal. Car dans la nature, le Komodo peut s’attaquer à des proies bien plus importantes que lui, essentiellement des cerfs rusa qu’il mord violemment et contamine avec un mélange de bactéries qui le mène inexorablement à la mort. Il n’a plus qu’à patienter que la proie meurt pour se rassasier.

Pour l’instant, Curu n’est encore qu’un « ado » mais son appétit augmentera en même temps que sa croissance ! A l’âge adulte, les varans de Komodo peuvent peser une centaine de kilos pour 3 mètres de long.

Cette arrivée est assez inédite en France car l’espèce est rare en parc zoologique, comme dans la nature, où seuls subsistent quelques milliers de spécimens répartis sur trois îles soumises aux aléas des catastrophes naturelles. C’est pourquoi l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) a classé le dragon de Komodo comme Vulnérable sur la Liste Rouge des espèces menacées.

Touroparc s’engage donc la préservation de cette espèce ! Bienvenue Curu !!