jeudi 17 octobre 2019

Articles

DSC_3105 _ REPAS DANS LE NOIR.jpg

C'est yeux bandés que les convives ont dîner ce vendredi. Une expérience proposée par la Ville de Charnay a proposé ce vendredi à la salle de la Verchère, en partenariat avec le Moulin du gastronome et l’association Valentin Haüy. 

La manifestation, annoncée cette année dans le cadre de la saison culturelle, a été un grand succès.

Les convives étaient vêtus pour l'occasion d’un tablier en plastique et d’un loup. Chaque groupe était guidé dans la salle plongée dans le noir jusqu'à leur table. Le menu avait été gardé secret par le Moulin du gastronome.

Avant de débuter le repas, la présidente de l’association Valentin Haüy, dont l'une des missions est de défendre les droits des personnes en situation de handicap visuel, donna quelques consignes : "Pour faire la distinction entre l’eau et le vin, une petite pince à linge est mise sur le verre à vin. Les aliments seront disposés comme sur une horloge afin de pouvoir annoncer au début de chaque plat, l’entrée à 12 heures, etc. Quand on ne voit plus, on développe les 4 autres sens."

Yannick Cornu (Le Moulin du gastronome) : "C’est une opération que nous avions déjà organisée l’année dernière, en partenariat avec la mairie de Charnay et l'association Valentin Haüy à la salle Ballard, en petit comité pour tester. Nous réalisons la partie restauration et le menu et assurons le service à l’assiette dans le noir. Nous servons les boissons qui sont gérées par la mairie. C’est aussi une expérience pour nous. Le menu est une surprise, les gens ne savent pas ce qu’ils mangent. Nous avons joué sur des choses différentes."

Mathieu Fauquembergue – Le chef : "Nous avons joué sur les élements terre et mer, avec des associations inattendues, en respectant les assaisonnements. Sur chaque table, il y a des photos des plats qui vont être servis."

A la fin du repas, Mathieu Fauquembergue, Yannick Cornu et Philippe Goineau sont passés entre les tables afin de donner des explications et prendre des réactions. A la lecture du menu, de nombreux participants ont été surpris par certains aliments qu'ils ne mangeaient pas d'ordinaire.

A une table, des amies déclarent : "C’est une belle expérience, remplie de sensations. L’absence de vision a augmenté notre ouïe et notre odorat. Nous avons passé une très belle soirée". Toutes les personnes interrogées ont vécu une très bonne expérience.

A noter que six restaurants se sont équipés de cartes sonores pour les personnes malvoyantes : La Brasserie de l’Académie ; La Maison de Bois ; Les Tuileries ; Ma table en Ville à Mâcon ; Le Comptoir à Cluny et Chez l’Oncle Jules à Cormatin.

 

Nathalie Brunet

 

 

DSC_3167 _ REPAS DANS LE NOIR.jpg
Mathieu Fauquembergue, le chef ; Yannick Cornu, le Moulin du Gastronome ; Florence Goyon, Responsable du pôle culture et communication et Catherine Feyeux, adjointe en charge de la vie culturelle et de la politique sociale




DSC_3149 _ REPAS DANS LE NOIR.jpg

DSC_3160-1 _ REPAS DANS LE NOIR.jpg

La salle plongée dans le noir

DSC_3180 _ REPAS DANS LE NOIR.jpg

Quatre amies interrogées


DSC_3178 _ REPAS DANS LE NOIR.jpg
Debriefing après repas