FONDtr2

dimanche 19 mai 2019

  MACON WINE NOTE 2019 MACONINFOS - 1.jpg       ART NAIF MACON 2019 PORT.jpg

  • Route_71. BRANCIONjpg.jpg
  • ART NAIF MACON 2019 PORT.jpg

Articles

JeanPhi (6).JPG

Grenoblois d'origine, Jean-Philippe Jeannoel est un passionné de peinture et de jazz. Ce bénévole du Crescent a commencé la peinture très tôt avec son grand-père artiste-peintre né en Algérie.

Par la suite, il a toujours continué en autodidacte. Il a fait sa première exposition entre 2010 et 2012 au cours d'un salon qu'il a partagé avec d'autres artistes à Tournus et à Louhans.

Les circonstances de la vie l'éloignent un temps de sa passion. En 2018, Jean-Philippe participe à une exposition à Mâcon intitulée « Semblable et différent » sur le thème du handicap. Cette manifestation lui a ouvert l'esprit sur la notion de partage au niveau artistique.

Depuis janvier, il expose quatre tableaux de musiciens de jazz réalisés au Crescent en acrylique pour le fond et avec de la peinture à huile pour les personnages.

 

Le fait d'avoir accroché des tableaux me redonne la motivation de transmettre un message par la peinture. Au départ, c'était plutôt un challenge. Je voulais me prouver que j'étais capable de le faire du point de vue technique. Et, par la suite, cela m'a fait réfléchir côté conceptuel. Mes prochains projets seront accés sur des thèmes précis qui me tiennent à cœur comme la condition de la femme, les migrations humaines et le handicap. J'aimerais reprendre des cours à l'EMAP pour peaufiner ma technique.

Jean-Philippe Jeannoel

 

Cet artiste a également touché à d'autres domaines artistiques tels que la photo et l'écriture qui l'ont aidé dans son parcours créatif. Il a également eu une période de Street Art en 2012-2013.

Son idée principale consiste à créer des ponts entre les rives. Au cours d'une exposition, Il s'est aperçu qu'il existe des univers complètement différents, voire opposés, qui peuvent se rejoindre grâce à l'art. Il souhaite rassembler et créer quelque chose qui fédère.

 

« Pour moi, donner et recevoir est la base » ajoute Jean-Philippe. « J'ai reçu beaucoup des autres avec des retours très positifs du public au Crescent. Il s'agit d'un échange et d'un partage. Lors des expositions, le fait d'échanger avec des artistes confirmés est gratifiant et stimulant. Le regard des autres sur mon travail a déclenché l'envie de me remettre à la peinture.»

 

Herman Léonard, un photographe spécialisé dans la photo de jazz, l'a inspiré pour la réalisation en 2011 de ces quatre portraits destinés à un salon à Tournus. Le Crescent était encore installé rue Rambuteau et beaucoup de personnes lui avaient suggéré à l'époque de les accrocher dans la salle.

 

Jean-Philippe remercie Antoine et Brigitte pour lui avoir permis cette exposition aujourd'hui.

 

M.A.

 

 

JeanPhi (1).JPG

JeanPhi (2).JPG

JeanPhi (3).JPG

JeanPhi (4).JPG