lundi 22 avril 2019

Articles

 

vernissage expo Miguel Correia.jpg 

Vendredi soir, 1er mars, au Bazar café s'est déroulé le vernissage des créations inédites de Miguel Correia qui utilise la rouille d'objets récupérés pour peindre des tableaux.

Connu pour son travail de musicien dans des groups comme Swing Nomade trio ou Owl Collision, Miguel Correia est ce qu’on appelle un « artiste multi-disciplinaire » : guitariste, contrebassiste, créateur upcycling et, désormais, plasticien.

expo Miguel Correia (124).JPG

J’ai créé ces toiles pour la dernière Biennale d’art contemporain de Mâcon quand l’artiste plasticien Alain Michaud, invité d’honneur, a repéré mon travail. C'est ce moment qui a déclenché tout mon projet. J’ai commencé à les « imprimer » en février 2018, mais l’idée je l’avais depuis 10 ans, en fait. Et mon objectif est de « rouiller » encore et encore, toujours avec des objets de récupération.

Miguel Correia a commencé par créer des éléments de décoration et du mobilier à partir d’objets récupérés avant de passer à des créations plus artistiques. « A la base, c’est une continuité créative et j’aime bien le lien entre les deux », avoue l’artiste.

Sa première exposition personnelle à Mâcon est à découvrir au Bazar café, rue Dufour, jusqu’au 30 mars.

Cristian Todea

 

Improvisation collective pour la Biennale d’art contemporain de Mâcon 2018

expo Miguel Correia (11).JPG

expo Miguel Correia (6).JPG

expo Miguel Correia (5).JPG

expo Miguel Correia (10).JPG

expo Miguel Correia (26).JPG

expo Miguel Correia (21).JPG

expo Miguel Correia (29).JPG

expo Miguel Correia (16).JPG

expo Miguel Correia (18).JPG

Créations déco de Miguel Correia

expo Miguel Correia (19).JPG

expo Miguel Correia (46).JPG

expo Miguel Correia (55).JPG

expo Miguel Correia (60).JPG

expo Miguel Correia (67).JPG

expo Miguel Correia (95).JPG

expo Miguel Correia (34).JPG