mardi 23 avril 2019

Articles

Saint Point Lamartine.jpg

En ce jeudi 28 février, premier jour du 150e anniversaire de la mort de Lamartine, c'est à Saint-Point, où le poète vécut et repose aux côtés des siens, que des hommages lui ont été rendus.

Le début de la matinée fut au recueillement, lors d'une messe donnée par le curé de la Paroisse, René Aucourt, puis d'un temps de rassemblement devant le tombeau de Lamartine. Deux moments qui furent l'occasion de rappeler l'engagement politique du poète et député, en faveur de l'abolition de l'esclavage, par sa signature du décret du 27 avril 1848.

Serge Romana, membre de la Fondation Esclavage et Réconciliation, prit la parole pour témoigner en tant que "descendant d'esclave", évoquant le parcours de son aïeule, Juliette, venue de Guadeloupe, et à laquelle fut donné le mystérieux patronyme qu'il porte aujourd'hui, comme ce fut le cas pour des milliers d'esclaves affranchis de Guyane, de La Réunion, de Guadeloupe ou de Martinique.

DSC00594 _ LAMARTINE SAINT-POINT.jpg

Je vous tends la main en tant que descendants de Lamartine. Cette journée est un moment fort qui permet d'établir des liens. C'est un acte profond de réconciliation car il existe un rapport très conflictuel avec la France, lié au passé colonial.

 

DSC00597 _ LAMARTINE SAINT-POINT.jpg

Jocelyne Bacq, maire de Saint-Point

DSC00617 _ LAMARTINE SAINT-POINT.jpg

Le tombeau de Lamartine

DSC00611 _ LAMARTINE SAINT-POINT.jpg

DSC00612 _ LAMARTINE SAINT-POINT.jpg

Point de vue depuis le château Lamartine

Après un tour dans le parc du château de Lamartine, c'est sous un barnum que se retrouvèrent élus, préfet et représentants des instances de mémoire de l'esclavage pour un temps de discours.


DSC00620 _ LAMRTINE SAINT-POINT.jpg

L'esprit lamartinien flotte dans les brumes matinales de Saint-Point. (...). Ma commune, j'y tiens. Nous y tenons. C'est son histoire qui lui donne sa singularité par la poésie et l'engagement politique de Lamartine.

Aïssata Seck, représentante de la Mission de la mémoire de l'esclavage, des traites et de leurs abolitions, présidée par Jean-Marc Ayrault


Lamartine est une figure capitale du combat républicain et du combat contre l'esclavage. (...). C'est pour la transmission de cette mémoire de l'esclavage qu'a été créée notre fondation qui réunit des associations, des chercheurs, des collectivités territoriales. (...). Le commerce colonial a été une grande source de prospérité française. Face au caractère odieux de ce commerce, des hommes et des femmes se sont élevés.

 

DSC00631 _ LAMARTINE _ SAINT-POINT.jpg

 Frédéric Régent, président du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage

Il est important que cette histoire soit enseignée à l'école. C'est une histoire qui n'est pas honteuse. Tous les Français n'étaient pas esclavagistes. La richesse issue de ce commerce a profité à une minorité de planteurs et de négociants. La République fut abolitionniste et émancipatrice.

DSC00635 _ LAMARTINE SAINT-POINT.jpg
Hervé Reynaud, conseiller départemental délégué à la culture et au patrimoine

C'est ici que repose, depuis 1869, un homme de lettres. Mais c'est à l'homme de presse que je souhaite rendre hommage, à celui qui créa le Journal de Saône-et-Loire pour parler des événements locaux, des commerces, de l'agriculture. C'est une chance de se nourrir des autres, d'apprendre, de se cultiver dans son métier...


La sénatrice, Marie Mercier

 

Quelle belle humanité et générosité que celle de Lamartine par ses engagements : que ce soit son refus de voter un impôt sur les chiens ou sa signature du traité pour l'abolition de l'esclavage. Une plaie qui aura du mal à cicatriser...


DSC00639 _ LAMARTINE SAINT-POINT.jpg
Le sénateur Jean-Paul Emorine

Je suis heureux d'avoir un homme de cette célébrité et de cette envergure dans notre région, qui a su signer durant son court mandat de ministre le traité pour l'abolition de l'esclavage...


DSC00646 _ LAMARTINE SAINT-POINT.jpg
Le député Benjamin Dirx

En tant que jeune député, je pense qu'il est important de regarder ses aînés pour s'en inspirer et regarder le passé pour avoir plus d'humanité. Je suis un fervent admirateur tant de l'homme politique que de l'homme de lettres.




DSC00648 _ LAMARTINE SAINT-POINT.jpg
Le préfet de Saône-et-Loire, Jérôme Gutton

Merci à tous ceux qui ont contribué à ce moment fort. Si Lamartine avait vécu à notre époque et s'était exprimé via les réseaux sociaux, il aurait été bienveillant, constructif et généreux.

 

Emmanuelle Berne