samedi 20 juillet 2019
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • MARCHE CREPUSCULE VIGNERONS TERRES SECRETES 2019 - 2.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

Articles

Vallon_de_la_honte_260219 (1).jpg

macon-infos republie ici l'effaremment de deux lecteurs sur la situation inhumaine que vivent certains migrants.

Un journaliste de macon-infos confirme la véracité de la situation ce samedi 9 mars. Article à venir.

« Au Vallon des Rigolettes les fleurs ne sont plus seules. Les migrants albanais à la rue ont sans doute été repoussés du square de la Paix car nous les avons vus vers 17h faire de nombreux « va et vient » vers le Vallon avec deux petits enfants qui attendaient au bord du rond-point pendant que le transfert se faisait.

Je n’imaginais pas qu’ils puissent s’installer en plein mois de février pour dormir à même le sol sans le moindre abri. Je suis descendu vers 18h et les ai trouvés près du parking et du pont SNCF.

Les nombreux sacs étaient regroupés en quatre parties (quatre familles), pas de cartons sur le sol, un grand gaillard gardait le campement en présence de deux femmes.

L'une "mangeait" une vague tartine, assise sur le sol, l'autre que j'avais prise pour un empilage de sacs recouverts de couvertures semblait souffrir du froid et grand gaillard la désignait en se tapant sur la tête (malade ? mal de tête ?...). J'avais apporté des fruits et gâteaux secs et nous avons essayé de bavarder sans grand résultat. J'ai compris qu'il était catholique et qu'ils étaient musulmans et catholiques et dans le même pétrin.

Il a voulu dire qu'ils avaient été chassés d'un lieu puis d'un autre et "gymnase non" et donc qu'ils finissaient dans l'herbe du Vallon. C’est là en effet que nous avons vu la préparation des couchages : cartons sur le sol, couvertures (en quantité insuffisante), puis au-dessus des corps d’autres couvertures, une ou deux couvertures de survie donc rien de fermé ou étanche. C’est l’installation que j’ai pu photographier peu avant minuit.

Les journées sont belles mais le vent soufflait et il faisait déjà froid.

C’est ainsi que les Hommes vivent actuellement dans notre beau Vallon : quatre familles, dont une femme enceinte et quatre enfants. »

 



 

Deuxième témoignage

« Effectivement chassées du Square de la Paix, elles se sont installées au Vallon lundi.

Vers 16h30, j'ai même vu la Police Municipale y faire sa ronde, et s'arrêter devant le campement.

Le policier qui conduisait n'a pas même pris la peine de descendre du véhicule, et a dialogué, par gestes, avec un des hommes présents, lui indiquant que s’ils avaient été délogés du Square, ce n'était pas pour venir s'installer à quelques dizaines de mètres.

Ce à quoi l'homme a répondu OK, puis la voiture de Police est repartie...

Ce matin même, j'ai eu mal au cœur en voyant ces formes allongées sous ses cartons, lorsqu'à 7h, je traversais le parc.

Beaucoup de questions...Combien de temps cela va-t-il durer ? Ces conditions sont-elles acceptables ? Que faire de ces personnes ? Est-il normal que les autorités et institutions laissent la situation telle qu’elle ? Comment expliquer à nos enfants que nous laissons ces gens à l'abandon ? »