mardi 23 avril 2019

Articles

PETR_Reunion1_Projet-territoire_210219 (4) (Copier).JPG

La première réunion de concertation s'est tenue ce jeudi soir à Charnay, au siège du Pôle d'Equilibre Territorial et Rural (PETR). Elle a réuni une cinquantaine d’élus et de partenaires.


Parmi eux, Jean-Paul
Émorine, sénateur de Saône-et-Loire, de Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon et Président de « Mâconnais Beaujolais Agglomération » (MBA), de Florence Battard, conseillère départemental et adjointe au maire de Mâcon, Claude Cannet, vice-présidente du Conseil départemental de Saône-et-Loire et 1ere adjointe au maire de Mâcon, de Henri Boniau, maire de Cluny, ainsi qu'une délégation d’élus venus de la rive gauche (Ain) composée d’Henri Guillermin, Président du Scot Bresse Val de Saône, de Guy Billoudet, Président de la Communauté de communes « Bresse et Saône », et de Bertrand Vernoux, maire de Replonges.

 

Christine Robin, Présidente du PETR, a ouvert la séance par quelques rappels : « Le PETR Mâconnais Sud Bourgogne regroupe quatre intercommunalités (MBA, Clunisois, Mâconnais-Tournugeois et St Cyr Mère Boîtier) d’un même bassin de vie, pour 121 communes et près de 114 000 habitants. Ses objectifs consistent à mutualiser les énergies et les idées, faire des économies d’échelle, et orienter une partie des subventions publiques. »

Les enjeux du projet de territoire

Il constitue la feuille de route à horizon 2030, confiée au PETR par les quatre EPCI au niveau du développement du territoire. Il définit les grandes orientations de travail du syndicat, à court, moyen et long terme, dans ses quatre axes de prédilection : économie ; aménagement de l’espace ; transition énergétique ; développement culturel et social. Il comprend un diagnostic, des enjeux, des choix stratégiques et un plan d’actions.


Deux idées consensuelles pour le territoire

L’animation de la réunion, qui se voulait interactive, a ensuite été assurée par Éric Foucher, consultant spécialisé auprès des collectivités territoriales.

Elle a permis de dégager les opportunités et menaces pour le bassin de vie. Deux grands consensus se sont dégagés de la réunion : tous les élus se sont accordés sur le développement du tourisme comme un atout à développer encore plus sur le territoire, notamment par un travail commun des quatre Offices de tourisme pour faire du Mâconnais Sud Bourgogne une véritable destination touristique.

Second consensus, autour des mobilités, qui doivent être développées sur le territoire pour permettre aux habitants de se déplacer aisément. Les transports collectifs et les déplacements doux seront à privilégier dans le cadre de la transition énergétique.

Le calendrier du projet

Une seconde réunion, orientée sur les scénari possibles, est prévue le 21 mars. Ces concertations seront complétées par les travaux des commissions thématiques du PETR.

Le projet de territoire sera ensuite présenté en avril au comité syndical puis à la conférence des maires, et devra être approuvé en juin par les quatre intercommunalités.


Éric Bernet

Photo d’accueil : Le consultant Éric Foucher a animé cette concertation.

 



PETR_Reunion1_Projet-territoire_210219 (3) (Copier).JPG