Articles

Selon la dernière enquête typologique sur le surendettement des ménages de la Banque de France, les situations de surendettement en 2018 dans le département sont en nette diminution.

Les habitants de Saône-et-Loire ont été beaucoup moins nombreux à déposer des dossiers de surendettement en 2017. Ce sont 1 682 situations de surendettement qui ont en effet été soumises au secrétariat de la commission de surendettement de Saône-et-Loire, soit une baisse de 15,7% par rapport à 2017.

Cette évolution à la baisse, qui a été continue depuis 2014, faite suite à la mise en place de la loi du 1er juillet 2010 sur le crédit à la consommation qui a notamment entrainé un net recul de l’encours des crédits renouvelables dans les dettes des ménages surendettés.

Si à la fin des années 1990, le surendettement était lié à une surconsommation de crédit, près de 30 ans plus tard, le surendettement est essentiellement une question de fragilité sociale.

Selon l’enquête typologique, le surendettement concerne plutôt les personnes seules (ou séparées), qui affiche de bas revenus, ainsi que des arriérés de charges courantes (dans 81% des cas).

Dans le département, l’endettement médian, hors immobilier, des ménages surendettés était ainsi de 15 105 € en 2018.