jeudi 25 avril 2019

    LAB71 EFFERVESCIENCES AVRIL.gif       100€ OFFERTS PNEU FEUVERT MACON6.jpg

Articles

REMI ALLIER MACON.jpg
La violence sociale, vue à hauteur d'enfant, c'est le thème fort du court-métrage Les petites mains, du jeune réalisateur d'origine bourguignonne, Rémi Allier, en lice pour les César 2019. ACTUALISÉ SAMEDI MATIN : Rémi Allier a remporté hier soir le César du meilleur film de court-métrage. A voir sur macon-infos, le court métrage

Notre article du 6 février

Son envie de cinéma a commencé très tôt puisqu'à 8 ans, Rémi Allier prenait déjà le caméscope de ses parents pour s'essayer au tournage et au montage d'images. Né à Mâcon, il grandit à Cruzilles et fréquente le collège à Lugny. C'est alors qu'il participe à ses premiers stages de cinéma à l'Office municipal de la culture de Cluny (OMC).

Puis, il intègre le lycée Lumière à Lyon, en option cinéma et poursuit par un BTS montage et post production à Paris, avant de tenter le concours de l'école de cinéma belge IAD. Depuis, c'est entre Bruxelles, où il vit, Paris et la Bourgogne qu'il partage son temps.

Enfance et lutte sociale

"Je voulais raconter une histoire à travers le regard d'un enfant et aussi parler de lutte ouvrière et de ces fermetures d'usine qui détruisent des régions entières", évoque Rémi Allier. Les petites mains, ce sont celles du petit Léo, 2 ans. Le film débute sur le visage de l'enfant qui joue, tandis qu'en toile de fond, son père, patron d'une usine qu'il s'apprête à fermer, est violemment pris à parti par les salariés.

Les quelque 15 minutes que durent ce court-métrage décrivent à travers le regard de l'enfant, la course de Bruno, l'un des ouvriers, dont le désarroi le mène à prendre Léo en otage. Le choix de l'enfant, nommé Emile en dehors de l'écran, s'est fait en raison de "sa présence et de son sens du contact avec les autres dans les moments de jeu", souligne Rémi Allier. Le petit est par ailleurs le fils de deux membres de l'équipe du film, la costumière et l'accessoiriste.

Quant à Bruno, joué par l'acteur belge Jan Hammenecker, c'est pour l'avoir déjà rencontré lors du tournage d'un exercice d'école que Rémi Allier a pensé à lui pour incarner son personnage. "Je lui ai transmis mon scénario et l'histoire comme le personnage lui ont beaucoup plu".

Tournage régional

S'il prévoyait de tourner en Bourgogne, c'est finalement en Région Aquitaine que Rémi Allier a réalisé son court-métrage. Terminé en 2017, il a été tourné en 2016, entre une forêt des Landes et une usine du Lot-et-Garonne. Les petites mains ont en effet bénéficié d'un financement de la Région Aquitaine, mais aussi de la Bourgogne.

A noter que Rémi Allier viendra présenter son court-métrage Les Petites mains à la fin du mois de mars à Tournus et à Mâcon. D'ici là, ce sont les César 2019 qui seront son prochain rendez-vous, le 22 février.

Emmanuelle Berne

  

 

 

LES PETITES MAINS REMI ALLIER - 1.jpg