Articles

Blanches.jpg

La compagnie théâtrale Mâconnaise « La Malle aux Sardines », créée en 1999, a joué vendredi soir à la MJC de l'Héritan, et pour la première fois en Saône & Loire, un spectacle jeune public.

 

Fabrice Melquiot a écrit une histoire charmante où se mêlent poésie, fantaisie et émotion.

Catherine Chaussumier et Laurence Lardet, les deux metteures en scène interprètent respectivement Blanche, et Ouais.

Entre une grand-mère originale (Blanche) pleine de vie qui va petit à petit perdre ses repères et sa petite fille (Ouais) un tantinet rêveuse, mais très mûre pour son âge, « Blanches » parle de la transmission entre générations, de la vie, de l'effacement (symbolisé par les dessins à la craie qui seront effacés au fur et à mesure) et de la mort.

 

C'est un texte joyeux et drôle aussi parce que la grand-mère est énergique. Elle offre à sa petite fille la vie. Elle lui dit : « vas-y, ne te laisse pas faire ». Elle casse les codes et la petite fille est conquise.

Catherine Chaussumier

 

Le titre est au pluriel. A la fin, la grand-mère appelle sa petite fille Blanche, elle se confond avec elle. « Blanches » désigne les deux personnages. C'est aussi le symbole de la transmission de la vie.

 

« Blanches », un superbe spectacle à voir en familles.

M.A.

 

 

Blanches (1).JPG

Blanches (2).JPG

 

Blanches (3).JPG

Blanches (4).JPG

Blanches (5).JPG

Blanches (6).JPG

Blanches (8).JPG

Blanches (9).JPG

Blanches (10).JPG

Blanches (11).JPG

Blanches (12).JPG

Blanches (14).JPG

Blanches (15).JPG

Blanches (16).JPG

Blanches (17).JPG

Blanches (18).JPG

Blanches (19).JPG

Blanches (20).JPG

Blanches (21).JPG

Blanches (22).JPG

Blanches (23).JPG

Blanches (24).JPG

Blanches (25).JPG

Blanches (26).JPG

Blanches (27).JPG

Blanches (29).JPG

 Blanches (30).JPG

 Blanches (31).JPG

 Blanches (32).JPG

 Blanches (33).JPG

Blanches (34).JPG

Blanches (35).JPG

Blanches (36).JPG