samedi 20 juillet 2019
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • MARCHE CREPUSCULE VIGNERONS TERRES SECRETES 2019 - 2.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

Articles

Collage CGT Mâcon Habitat.jpg

Pour la première fois, des candidats de l’association de défense des consommateurs salariés de la CGT (INDECOSA CGT) se lancent dans la bataille pour les 4 places réservées aux représentants des locataires au sein du conseil d’administration de MÂCONhabitat.

L’Association Force Ouvrière Consommateurs et la Confédération Nationale du Logement proposent une liste de candidats. Les locataires recevront les bulletins de vote par la poste et devront faire leur choix (toujours par voie postale) avant le 3 décembre.

Les 4 places des représentants des locataires sont les seules, sur 23 au sein du conseil d’administration, à être renouvelées par le biais d’élections tous les quatre ans.

Conformément à la loi, les syndicats ont le droit à des représentants au CA du bailleur social, un pour chacun des deux syndicats les plus représentatifs au niveau du département. Dans le cas de Mâcon Habitat il s’agit de la CGT et la CFDT. Ces sièges sont renouvelables uniquement lors du renouvellement de l'ensemble du CA suite aux élections municipales pour la Ville de Mâcon.

Il y a quatre ans, l’association des consommateurs de la CGT n’avait pas proposé de candidats aux élections des représentants des locataires. Ces derniers ont été occupés par l’Association de défense des locataires du Mâconnais (ADLM), l’association Force ouvrière consommateurs (Afoc), et la Confédération nationale du logement (CNL).

"La proportion des locataires qui votent est malheureusement assez faible à MÂCONhabitat, autour de 20% il y a 4 ans" indiquait le représentant CGT au cours d'un point presse. 

CGT Mâcon Habitat (4).JPG

"Il se trouve que le contexte aujourd’hui est différent au niveau national. La baisse des APL impacte le pouvoir d’investissement des bailleurs sociaux pour la réhabilitation des immeubles. Il y a aussi d’autres attaques contre les logements sociaux. Au niveau de Mâcon, nous craignons que la baisse des loyers ne permette plus la réhabilitation du quartier de la Chanaye comme elle était prévue initialement.

Puis, il faudra peser sur la décision de MÂCONhabitat de fusionner ou de s’associer avec un autre bailleur, comme la nouvelle loi Elan le prévoit pour ceux qui ont moins de 12 000 logements » a expliqué Olivier Taviot, représentant de l’Union Locale CGT au CA Mâcon Habitat.

Ce sont 6500 logements qui devraient choisir leurs représentants au conseil d’administration de Mâcon Habitat, par courrier, avant le 3 décembre.

Cristian Todea

 

 

CGT Mâcon Habitat (2).JPG

CGT Mâcon Habitat (14).JPG

Georges Perot est en tête de liste, suivi par Céline Vinauger, Jean Luc Vacher et Marie Hélène Dubost

CGT Mâcon Habitat (9).JPG