mardi 23 avril 2019

Articles

Des contrôles se sont déroulés ce mercredi après-midi à St-Albain, au nord de Mâcon.

 

En 2017, 520 personnes ont perdu la vie sur les routes de la Zone Est (régions Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté), contre 479 en 2016, soit une augmentation de 8,56 % de la mortalité routière. Si une baisse est observée sur les huit premiers mois de l’année 2018 en Zone Est, avec 316 décès contre 344 sur la même période en 2017, une hausse importante est survenue durant le mois d’août, avec 42 décès, soit 10 de plus que l’année précédente.


Les vacances scolaires de la Toussaint entraînent une intensification des flux de circulation routière alors même que les conditions de circulation se dégradent du fait de la météorologie automnale.


Face à ce constat, et dans la perspective d’une prise de conscience collective et individuelle incitant au respect de la réglementation en vigueur, Jean-Luc MARX, Préfet de la zone de défense et de sécurité Est, Préfet de la région Grand Est, Préfet du Bas-Rhin, a décidé de coordonner une opération de grande ampleur sur l’ensemble des 18 départements de la zone de défense et de sécurité Est. À l’occasion des vacances de la Toussaint, cette opération « Toussaint 2018 » s'est déroulée ce mercredi.


En Saône-et-Loire, les gendarmes et les policiers se sont mobilisés sur ce dispositif qui s’est appuyé sur d’importants moyens sérigraphiés ou banalisés.

 

Depuis le début de l’année, 44 personnes ont perdu la vie sur les routes du département.

 

L'opération était menée sur l'ensemble du département impliquant l'ensemble du groupement de gendarmerie dont une trentaine de personnels de l'Edsr.


Les infractions relevées par l'EDSR (Escadron départemental de sécurité routière) dans le Mâconnais (les gendarmes étaient postés à St-Albain) parmi la quinzaine de véhicules et de personnes contrôlées sont : 

3 excès de vitesse, dont un permis probatoire. Aucune rétention n'a été effectuée car les vitesses relevées étant inférieures à 40 km/h ;

2 infractions pour usage du téléphone par conducteur

Sur l'ensemble du département, 60 véhicules ont été contrôlés. Ont été constatés :

13 excès de vitesse, dont 2 rétentions de permis
05 infractions pour usage du téléphone par conducteur
01 conduite sans assurance
01 conduite avec un permis non prorogé


L'ensemble de ces infractions soulignent un problème comportementale des conducteur.

L'escadron départemental de sécurité routière de Saône et Loire confirmera son engagement contre la lutte de l'insécurité routière tout au long du week-end et les contrôles s'intensifieront jusqu'à la fin de ce dernier.

 

À la question posée des 80 km/h qui occasionnerait une baisse de concentration et de vigilance, facteur de risque d'accident, Arnaud Hebert, capitaine de gendarmerie et commandant en second de l'EDSR, répond : « Aucune étude ne prouve cette affirmation. Au contraire, cette mesure a certainement déjà contribué à diminuer bon nombre d'accidents. De manière générale, les accidents sont dus à la vitesse, à l'alcoolémie, à la consommation de stupéfiants, et surtout aux comportements au volant, tels que le téléphone et le non respect du code de la route. » 

M.A.