Articles

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 17.jpg

Retour sur la rencontre de samedi soir, avec le match vu par le speaker, et les photos de la rencontre.

MONTBRISON UNE EQUIPE POSSESSIVE ??

 

Mon Brison

Je l’avais prédit lors du dernier ‘’match vu du speaker’’ contre Strasbourg. J’avais dit : « c’est simple, il faut aller mettre une correction aux Toulousaines samedi prochain, et être revanchardes sur Montbrison dans 15 jours. Pas compliqué ». Eh bien, les Pinkies, après être allées gagner de 2 points dans le pays de Nougaro, ont battu Montbrison hier soir de 6 points. Ma prophétie était la bonne. C’est ce qui s’est passé sous nos yeux, hier soir. De là que je me fasse appeler NostraRémy ou RémyDamus, il n’y a qu’un pas, voire un double pas, que je n’oserais franchir. Avec en prime, l’avantage du point-avérage sur ces deux équipes. Ce qui n’est pas négligeable, en cas de disette de fin de saison. Coucou, fait disette à Papy.

Ton Brison

Mais revenons à nos moutons Stéphanois. Matthieu Chauvet, pénalisé pour 3 fautes techniques, était assis, tranquille, en famille, dans les tribunes. Il avait donné sa place pour l’occasion à Olivier Christophe, surnommé Gaz pour les intimes, et qui d’habitude coache les cadettes France.

Les supporters de Montbrison étaient arrivés en vert, en masse et en musique, depuis un moment. Pouêt-pouêts et tralalas en mains, les Foréziens avaient sorti la Fourme d’Ambert et les bouteilles de Sainte-Agathe-La-Bouteresse, avec l’intention de donner une leçon de supporting à leurs homologues Charnaysiens, habituellement frileux en début de rencontre. Public qui, malgré la St Vincent Tournante à Prissé, s’était déplacé en nombre dans les travées du Cosec. Je rappelle que la St Vincent Tournante est également du sport de haut niveau, mais qui fait simplement travailler, les épaules, les coudes, les poignets et le foie.

Son Brison

Après la présentation des équipes - d’ailleurs, je voudrais revenir là-dessus, car je viens de me souvenir que je n’ai pas parlé de la table de marque, ni des statisticiennes, surement trop de pression, comme à la buvette. Donc, nous avions hier soir, Anne-Marie au chrono, Raymond à la marque, Monique aux 24 secondes, et Clémentine à l’aide-marquage. Quant à Aurélie et Cécilie, nos deux statisticiennes, elles étaient sérieuses devant leur ordi. Voilà, l’oubli est réparé.

Donc, comme je le disais quelques lignes plus haut, après la présentation des deux équipes, c’est Anthony du Crédit Mutuel, la banque qui appartient à ses clients, et qui auparavant faisait parler les chiens à la télé, qui fait le coup d’envoi. Les domaines Sangouard-Guyot de Vergisson, et Yannick de Vermont du Château de Vaux, étaient de la fête, prêts à dégoupiller leurs munitions pour la soirée VIP. Merci à tous ces partenaires.

Notre Brison

Et hop, c’était parti pour quarante minutes de basket de haut niveau. Le match démarrait à toute vitesse (heureusement que ce n’est encore pas limité à 80. Sinon..). Pif-paf, virage au frein à main entre deux adversaires, et Chloé Mantelin, rentrée dans le cinq majeur, envoyait du 3 et du 2 points.

Mais, Montbrison qui n’était pas venu ici pour se faire croquer, réussissait à marquer également, sous les encouragements de son public mélomane (Met l’eau, man). Mais en moins de temps qu’il n’en faut à une baleine à bosse pour aller acheter un tube d’arnica, les Pinkies prenaient le large (21-9). Les Foréziennes tiraient et marquaient de loin.

Ensuite, ben quoi !! P’tit coup de mou des Pinkies. Les Montbrisonnaises profitaient de la situation, et leur imposante Maaja (à prononcer comme le prénom de l’abeille. Vous savez, celle qui est parti dard-dard) Bratka ne se gênait pas, et, sans demander quoi que ce soit, grillait la politesse aux Charnaysiennes pour permettre la remontée au score, 25-25 puis 33-33. Comme chez le docteur. Dites 33 ! Encore ! 33 ! Score aussi serré qu’un mouchoir dans une poche de pantalon slim. Tout est à refaire.

Votre Brison

A la mi-temps, le VTT de GD Cycles de Sancé n’était toujours pas gagné. Yvan et Gaël, les duettistes de Gavanity Style, de retour de la scène de l’Olympia, sur laquelle ils se sont produits devant 1600 personnes, nous ont offert une démonstration de Freestyle. Bravo les gars, joli boulot.

De retour sur le parquet, tout est à refaire. Comme si on était à 0-0. Bon qu’est-ce qu’il nous raconte le speaker 0-0 est égal à 33-33. Non mais allo quoi !! C’est comme si tu disais 0-0 est égal à 40-40. Eh bien oui, chers lecteurs et lecteuses. Quelques minutes plus tard, le tableau affichait 40-40. On se serait cru au jeu de ‘’ je te tiens, tu me tiens par la barbichette, le premier qui marquera hors de la raquette’’. Bref, ça se rendait coup pour coup. Un vrai combat. Jusqu’au bout, on n’aurait pas parié au loto sportif sur quelle équipe allait prendre le dessus.

Et c’est sur le dernier 3 points de Laure Belleville, qui en a marqué 4, que les supporters des Pinkies se sont levés d’un seul bloc, et ont entonné un « Ici, Ici, c’est Charnay !! » d’anthologie, à faire pâlir de jalousie ceux de Montbrison, qui repliaient leurs pouêt-pouêts et tralalas dans leurs sacs à dos, et s’en retournaient voir si la Loire était en crue. Johanna enfonçait le clou avec un ultime 2 points. Score final 69-63

Leur Brison

Le week-end prochain, les Charnaysiennes se rendront à Angers (la seule équipe ayant gagné au Cosec cette saison). Pas simple, mais bon, sur un malentendu, tout est possible. Ensuite un peu de repos, et le 17 février, retour sur le parquet avec la venue de Calais.

Brisons la glace

Comme je suis de bonne constitution et sympathique, je suis allé féliciter la coach adverse, en lui précisant qu’elle avait une belle équipe. La dame de Montbrison m’a répondu en tournant les talons, que si elle avait eu une belle équipe, elle aurait dû gagner. Elle m’a cloué le bec. Du coup, elle a sûrement raison, les meilleures sont devant.

Brison Futé

Du coup, cet après-midi, je vais aller faire un peu de muscu à la Saint Vincent. Mais avant, je vais consulter Brison Futé pour vérifier si il y autant de bouchons sur les routes que dans les rues de Prissé. Bon dimanche et rendez-vous dans 3 semaines.

Duel des scoreuses : Laure 18 points et Mélanie 15 pts pour le Cbbs

Pour Montbrison : Maaja (Bzz, Bzz) Bratka 26 pts

Rémy MATHURIAU

Photos Dominique MARTIN

 

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 1.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 2.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 3.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 27.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 26.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 25.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 24.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 23.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 22.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 21.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 20.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 19.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 18.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 16.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 15.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 14.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 13.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 12.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 11.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 10.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 9.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 8.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 7.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 6.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 5.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 4.jpg

CBBS VS MONTBRISON 2018 - 28.jpg